Magazine Bd

Pauvres zhéros, Baru et Pierre Pelot

Par Mango
Pauvres zhéros,  Baru et Pierre Pelot
Le mensonge n’est-il pas un art majeur pour l’artiste lorsqu’il s’agit  de transformer la réalité, que ce soit en la  déformant ou en l’améliorant ?
Ce n’est pas que je me considère artiste mais toujours est-il que je vais me  faire mentir moi-même  quand j’affirmais que je ne tiendrais pas ma résolution de lire des BD cette année !
En réalité, j’ai reçu tellement d’encouragements et de bons conseils pour me lancer enfin dans ce genre de lecture si difficile pour moi jusqu’ici que voilà,  c’est fait  et voici mon premier billet sur ma première BD !  Pas brillant !
 Cet album, Je l’ai pris à la volée,  juste avant la fermeture de la bibliothèque et parce qu’il était exposé sur un présentoir spécial que je ne pouvais pas rater ! C’est donc sans précaution et sans préjugés que je l’ai ouvert, à peine arrivée chez moi !
Première page : quatre images, une onomatopée : Hiiiii ! Que comprendre ? Quatre écoliers lancent des pierres contre une petite maison  à tuiles rouges.
Deuxième page:  La propiétaire  sort, furieuse et injurie les jeunes garçons qui s’enfuient en riant ! En réalité la maisonnette était un cabinet d’où sort une vieille femme échevelée, au nez rouge, qui rabaisse sa robe noire sur ses bas gris qui frisent.  Elle les poursuit en éructant des mots vulgaires.
Pauvres zhéros,  Baru et Pierre Pelot


Troisième page : elle rentre chez elle,  ramasse des cailloux qu’elle lance dans une fenêtre en hurlant une fois de plus  contre quelqu’un qui dort encore à midi!
Pauvres zhéros,  Baru et Pierre Pelot
Bon, je crois avoir compris ! Il s’agit d’une pauvre femme très vulgaire et peu sympathique, devenue la risée des adolescents de son quartier !
Mon sentiment à ce point du récit : étonnement et  consternation : il a fallu trois pages et treize images pour dire ça !
Quelques vingt minutes plus tard, j’ai fini et  connais la fin de l’histoire
Résumé rapide : Un enfant mongolien, élevé dans un orphelinat, disparaît pendant une sortie scolaire. On le recherche  et on dérange ainsi les deux loosers du village qu’on soupçonne très spontanément mais il y a plus méchants qu’eux !
 Conclusion : Je n’ai malheureusement aimé ni les images, ni les personnages, ni l’histoire en elle-même !  Je n’ai éprouvé aucun plaisir à cette lecture. J’ai mal ciblé ma BD, voilà tout ! Je ne me décourage pas et  choisirai mieux la prochaine fois ! 
Pauvres zhéros par Baru  Pierre Pelot (Rivages/Casterman/Noir), 2008

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Quand Pierre rencontre Pierre

    Quelque part, aujourd’hui … — Hé, salut Pierre H. — Heu … salut, on se connaît ? — Non, mais tu as déjà entendu parler de moi certain. — Votre face me dit... Lire la suite

    Par  Pierreh66
    CULTURE, LIVRES
  • Pierre Pelot tient la forme

    Pierre Pelot tient forme

    Je suis fidèle à Pierre Pelot depuis, depuis... longtemps. Si je calcule bien, il a publié son premier roman en 1966, soit au moment où je commençais à devenir... Lire la suite

    Par  Pmalgachie
    CULTURE, LIVRES
  • Baru président du Festival d'Angoulême en 2011

    Baru président Festival d'Angoulême 2011

    Il sera donc président de l'édition 2011 du Festival de la BD d'Angoulême : Hervé Barulea, alias Baru aura raflé le grand prix du festival, consacrant ainsi... Lire la suite

    Par  Actualitté
    CULTURE, LIVRES
  • LE SYNDICAT DES PAUVRES TYPES, d'Eric FAYE

    SYNDICAT PAUVRES TYPES, d'Eric FAYE

    Roman - Editions Folio- 205 pages - 5.32 € Résumé : Le roman s'ouvre sur le transfert du corps d'Antoine Blin, du Panthéon... au cimetière de sa banlieue natale. Lire la suite

    Par  Geybuss
    CULTURE, LIVRES
  • La canicule des pauvres – Jean-Simon Desrochers

    canicule pauvres Jean-Simon Desrochers

    D'abord attiré par la bande-annonce sur le blogue de l’auteur, je me suis laisser séduire par les propos de l’auteur lui-même au dernier Salon du livre de... Lire la suite

    Par  Pierreh66
    CULTURE, LIVRES
  • Pierre Morhange

    , né dans une famille juive en 1901 et mort en 1972, a été professeur de philosophie. Il fonde la revue Philosophies et milite au Parti communiste. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • La canicule des pauvres de Jean-Simon Desrochers

    canicule pauvres Jean-Simon Desrochers

    Ça y est, les critiques de la Recrue pour un roman audacieux, dont on n'a pas fini d'entendre parler. En partant, il est assez rare d'écrire un premier roman... Lire la suite

    Par  Venise19
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Mango 1361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines