Magazine Danse

De la force des hommes et de leur douceur

Publié le 18 janvier 2010 par Isaac_paris
De la force des hommes et de leur douceurC’est la compagnie Geraldine Armstrong / Rick Odums qui nous a fait découvrir ce week-end Rainbow ‘Round My Shoulders de Donald McKayle. Une chorégraphie puissante créée en 1959 sur le destin d’une chaîne de prisonniers condamnés aux travaux forcés et les rêves qui les habitent.
Le corps et l’esprit travaillent ensemble dans cette pièce d’une vingtaine de minutes où les corps douloureux des hommes laissent échapper la profondeur de leurs sentiments intimes.
La force masculine est partout présente ici : par le nombre (7 danseurs), les mouvements rapides et saccadés, les corps massifs agités par les rythmes des magnifiques folk songs collectées par Alan Lomax dans l’amérique noire des années 30 et 40, la lourdeur de leurs pas et des leurs mains sur le bois de la scène. Le geste produit magnifiquement le son qui éclaire le geste. On voit presque la masse qu’ils font voler au dessus de leurs têtes et qui vient s’écraser sur la pierre à leurs pieds. Cet arc en ciel est d’abord tracé par l’outil au dessus de leurs épaules.
Et puis lorsque les prisonnier se reposent enfin, comme de leurs regards surgit une femme-oiseau, unique, toute en grâce aérienne jusqu’aux ondulations des doigts. Les mains et les bras s’envolent, légers et libres, merveilleux désirs nés dans le cœur des hommes assommés de fatigue. Autant de couleurs pour un arc en ciel, les visions se suivent en contrepoint du travail qui reprend, de l’amante (drôle) à l’épouse (bouleversant de douceur) en passant par la mère (troublant de justesse). Pour nous emmener vers le drame final, brusque : les gardes abattent 2 prisonniers qui prennent la fuite.
L’universalisme du sujet nous touche : la condition humaine, l’homme exploité, oppressé, animé par la colère, la soif de liberté, mais aussi la douceur de l’amour. La communauté physique du balais illustre parfaitement la communauté de classe, où la beauté de l’individu se dévoile dans le mouvement collectif. La fraternité des hommes nous émeut lorsqu’ils portent leur frère assassiné. Dans le dernier souffle de celui qui meurt, son corps l’abandonnant, c’est la douceur personnifiée qui vient danser une dernière fois avant l’obscurité et le silence. La valeur de l’homme est portée haut dans le ciel au travers de ce Rainbow magnifique.
df.
On trouvera ici un extrait de la chorégraphie daté de 1959 avec McKayle lui-même si l’on en croit la source.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • The Do - On My Shoulders

    The Do On My Shouldersenvoyé par thedoband Articles sur le même sujet Lire la suite

    Par  Libellulobar
    GRAPHISME, TALENTS
  • C’est dramatique

    Je n’habite plus à Liège ; c’est dramatique, je crois. J’habite sur un plan abstrait. Gouvy, dans la province du Luxembourg, est un plan abstrait. Lire la suite

    Par  Geradon
    A CLASSER
  • find my dynamic ou l'innovation de C# 4

    Toute application Web (ou non) demande d'accéder à des données stockées en base. Nous avons souvent 1 ou 2 couches qui le permettent : 1 couche service + 1... Lire la suite

    Par  Olivier Duval
    A CLASSER
  • C’est aujourd’hui la “Journée des Disparus”

    C’est aujourd’hui “Journée Disparus”

    Le 30 août a été décrétée “Journée Mondiale des Disparus” en mémoire de toutes les personnes jamais réapparues d’un conflit armé… A voir ou à revoir la note de... Lire la suite

    Par  Frédéric Joli
    HUMANITAIRE, SOCIÉTÉ, SOLIDARITÉ
  • RAMBO 5, c'est officiel !!!

    RAMBO c'est officiel

    Les rumeurs avaient évoqué la possibilité d’un cinquième "Rambo" dès la sortie du quatrième opus de la saga en 2008. Cette fois, c’est officiel, il y aura... Lire la suite

    Par  Tom
    CINÉMA, CULTURE
  • C’est la rentrée

    On sait que pour faire évoluer un système, il est indispensable de puiser dans ses réserves de redondance, un peu de la même manière qu’un athlète ne fabrique d... Lire la suite

    Par  Jfa
    A CLASSER
  • pensez vous que c 'est normal????

    ils appellent ça un marathon de sterilisation ,cela veut dire que l'on envoie les animaux à la boucherie,vu qu'en temps normal beaucoup de ces operations sont... Lire la suite

    Par  Maaxtal
    HUMEUR, SCIENCE & VIE

A propos de l’auteur


Isaac_paris 275 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines