Magazine Chanson française

« A Tout Moment », l'album de l'absurde pour Eiffel

Publié le 18 janvier 2010 par Actualitté

La vie, la mort, l’homme, la condition humaine, le doute inspirent le groupe Eiffel avec leur dernier album « À Tout Moment » acide, rugueux, troublant, charnel, poétique.


« Charmant et dégueulasse »



« A Tout Moment » l'album de l'absurde pour Eiffel

Romain Humeau propose avec son groupe un cinquième album (quatrième en studio) bouleversant et magistralement poétique ; « charmant et dégueulasse » peut-on lire sur leur site internet. « À Tout Moment » est le bel esprit d’une perception de l’instant indompté qui s'asphyxie aux riffs de guitare et à l’absurde d’un monde fait par et pour l’homme. Un instant du monde du vivant qui boite, trébuche face aux questions énigmatiques de la mort, d’un demain qui existe dans un présent obscur, notre rapport avec l’argent, du sexe paradoxalement tendre et sensuellement sauvage (« Tu dis que ça ne durera pas, mais prenons-le cet instant-là ») où s’abandonner n’est autre que mourir (« prends moi sur-le-champ, couvre-moi d’étincelles »).
Romain peint un homme, fantôme de lui-même qui a perdu le fil d’Ariane. Le labyrinthe est tortueux et anxiogène. La vie vaut elle vraiment la peine d’être vécue quand on s’enfonce dans l’abîme du néant : on « S’Obstine » comme le phénix. Un album noir néanmoins optimiste puisque la réponse réside peut-être dans la création. Les arts seraient l’alternative.
J’accuse l’Homme absurde
Qu’y a-t-il de plus absurde que de toujours chercher une réponse à des questions qui n’en trouveront jamais ? Eiffel se pose en témoin d’un monde contemporain qui court sans savoir où il faut aller. Certes, il court. Il court et s’éparpille frénétiquement à la puissance de l’esprit qui s’exprime comme une fausse amie. Il court avec l’illusion de la compréhension, puisque, après tout, le monde est une question de perception. Nos sens sont victimes du bourreau de notre cœur qui bat selon l’émotion, selon les convictions, martyre de nos outils de l’entendement (« Clash »).

L’absurde se consume dans l’action de l’homme qui a trop souvent dit oui et qui dit non et qui dit pourquoi faire ? Le titre « A Tout Moment la Rue » n’est que la représentation de l’homme qui crie non pas pour un monde meilleur, mais juste pour demander de la légitimité d’exister voire de penser. Il est pourtant responsable, mais cherche le coupable et c’est « un non comme un oui ». Puis les rencontres sont comme des pans de poésie qui exacerbent la quête de la raison. Des rencontres : des insultes au dogmatisme nous coupant du même coup de la routine. Evidence de l’illusion de croire que l’on contrôle tout avec « Nous Sommes du Hasard ».
Un autre poète maudit
Quel genre d’homme est-il, Romain, ce poète qui invoque la mort en mettant en musique l’écrivain François Villon avec « Mort j’appelle » ? Tout l’album n’est qu’une succession de textes subtils, accrocheurs, surprenants. Une caresse prenant naissance de la nuque s’évanouissant lentement jusqu’au creux des reins. Il m’a prise au cœur comme il le suggère dans « Sous ton Aile ».
Une langue qui siffle les images noires les plus pures et d’un désir cruel à la lumière d’un rock très noir désirien. Les thèmes chers au groupe s’entremêlent avec délice : mort, amour, politique («Comme la promesse au pays, D’un pitbull au Fouquet’s »), justice. Cet opus souligne notre aliénation à cause d’un pseudo pacte avec soi-même (« on s’accroche à rien »). Le groupe redonne néanmoins de la noblesse à l’espèce humaine, se suicidant astucieusement dans un monde qui le dépasse. Mort languissante, peu courageuse d’une pensée parce que le monde n’est qu’aberration.

Un son très anglo-saxon

A priori, les premières notes des albums précédents du groupe donnaient un sentiment malsain d’une place qui s’octroie à cause de faits divers pervers. Romain a ce quelque chose de Bertrand Cantat, on ne peut pas nier cette vérité. Une filiation des mots à Axel Bauer peut-être. Toutefois avec « A tout Moment », c’est un son écorché où la fragilité poudrée, timide, sublime la force des mots et du rock poétique. Un rock, par ailleurs très anglo-saxon avec « Sous ton Aile » ou encore « Ma Blonde ». Amoureux des mots, sensibles à la nouvelle scène du rock français, « A tout Moment » doit faire partie de votre playlist !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Ma setlist du moment

    Mes chouchous du moment : les Gush. Les petits Suisse (hum j'ai honte) à suivre : deux frangins, et leurs cousins, qui proposent une pop enlevée aux paroles... Lire la suite

    Par  Mlle A
    CULTURE, JOURNAL INTIME, MUSIQUE, TALENTS
  • Audio Bullys "Higher than the Eiffel"

    Audio Bullys "Higher than Eiffel"

    Audio Bullys est un groupe de musique électronique du Royaume-Uni composé de Simon Franks et Tom Dinsdale.Âgés de 22 ans, les deux membres du groupe sont... Lire la suite

    Par  Fanou
    CULTURE, MUSIQUE
  • Un grand moment d'émotion...

    grand moment d'émotion...

    Je reprends avec ce second article la description et j'aborde l'aspect qui fait partie intégrante du groupe, la partie émotion. Lire la suite

    Par  House
    CULTURE, HUMEUR, MUSIQUE
  • Un moment lisboète

    moment lisboète

    Lisbonne a un goût d'abondon... Point d'adresse à vous communiquer (enfin, quelques-unes quand même: Le Chapitô et le café Pois) même si la ville s'éveille à... Lire la suite

    Par  Babs
    CULTURE
  • L'invité d'Influence: Le Groupe Eiffel

    L'invité d'Influence: Groupe Eiffel

    EIFFEL , un nom de groupe dont on se souvient une fois entendu. Un groupe de rock avec un véritable univers et qui prend le temps de toujours présenter le... Lire la suite

    Par  Guillaume
    CULTURE
  • La Tour Eiffel : 120 ans

    Tour Eiffel

    Pour ne pas laisser passer l'anniversaire des 120 ans de la Tour Eiffel en 2009, voici quelques photos d'époques. Via Lire la suite

    Par  Muchosurlenet
    CULTURE, DESIGN ET ARCHITECTURE, HISTOIRE
  • Eiffel, Sous ton aile

    Moi, je suis un peu conservateur. Exemple : pour adopter un nouveau groupe de rock il me faut attendre un déclic, souvent dû au hasard, à un moment privilégié... Lire la suite

    Par  Petistspavs
    CULTURE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte