Magazine Cinéma

Benjamin Gates (ben oui, les deux films)

Publié le 18 janvier 2010 par Olivier Walmacq

benjamingatesetletresordestempliers

Genre : Aventures

Année : 2004

Durée : 130min

L'histoire : Tout en suivant l'histoire de sa propre famille, Benjamin Gates se lance à la recherche d'un fabuleux trésor, celui des Templiers, que les Francs-Maçons auraient caché, durant la guerre d'indépendance des USA. Il ne va pas être le seul à rechercher le trésor...

La critique de ClashDoherty :

Réalisé en 2004 par Jon Turtletaub, produit par Jerry Bruckheimer, Benjamin Gates Et Le Trésor Des Templiers est un film d'aventures interprété par Nicolas Cage, Diane Kruger, Jon Voight, Justin Bartha, Sean Bean, Harvey Keitel et Christopher Plummer.
L'affiche du film ne chie pas la honte, l'accroche située sous le titre (L'aventure a un nouveau visage) étant à peu de chose près celle qui avait été utilisée pour Les Aventuriers De L'Arche Perdue en 1981 ! De ce fait, le personnage de Benjamin Gates n'est ni plus ni moins qu'un ersatz d'Indiana Jones.
Le film est très platement réalisé par Turtletaub (ce mec a tellement rien fait de bon qu'on ne précise pas, sur l'affiche, par le réalisateur de... !).
Faut dire que Turtletaub a signé Rasta Rocket, Phénomène (avec Travolta), Instinct, Sale Môme, Ninja Kids ou L'Amour A Tout Prix, pas vraiment des perdreaux de l'année, niveau cinéma.
Qualitativement parlant, Turtletaub a vraisemblablement signé son chef d'oeuvre avec Benjamin Gates Et Le Trésor Des Templiers. Et il a aussi signé sa suite, voir plus bas dans l'article.

Nicolas Cage est amusant comme tout dans le rôle de cet aventurier généalogiste qui chique à Indiana Jones mais serait quand même plus proche du Allan Quatermain version Richard Chamberlain (ou de, sic, Chuck Norris dans Le Temple D'Or) pour la vraisemblance.
Le reste de la distribution est parfois bon (les acteurs, en eux-mêmes, ne sont pas des merdes : Keitel, Kruger, Plummer, Bean, Voight), mais leurs rôles, eux, ne sont pas terribles.
Ils sont inconsistants, en gros. Le film est un mélange entre humour, action, suspense/rebondissements et effets spéciaux, le tout formaté pour toute la famille (pas de violence, pas de brutalité, tout ça est très familial, comme La Momie et ses suites).
C'est formaté blockbuster, c'est sans âme. On sait dès la première minute, avant même de voir le générique, que c'est du pur Jerry Bruckheimer (production).

Bref, sans être un navet, Benjamin Gates Et Le Trésor Des Templiers, qui ne recèle aucune surprise et semble être une mauvaise adaptation d'un roman de Dan Brown (ce n'est pas péjoratif, ceci dit ; j'aime beaucoup les romans de Dan Brown, souvent dans le style à la recherche d'indices pour mener à une fabuleuse découverte, voir Da Vinci Code), a tout du beau nanar familial sans prétention et sans intérêt, le genre de films à voir une seule et unique fois lors de son passage TV, histoire de divertir durant 130 minutes.
A peine le film achevé, il sera déjà oublié. Je donne la moyenne, parce que le film divertit, ce qui est déjà pas mal, car un film, généralement, sert à ça, surtout les films d'aventures.

Note : 10/20

IMG000046

aventuriers_navet_perdu_L_1

Genre : Aventures

Année : 2007

Durée : 125min

L'histoire : Une page alors manquante du journal intime de John Wilkes Booth (assassin de Lincoln) réapparaît, et tout indique alors que l'arrière-arrière-grand-père de Benjamin Gates ait joué un rôle important dans cet assassinat du Président en 1863. Déterminer à prouver l'innocence de son aieul, Benjamin remonte la piste tracée par toute une série d'indices, on lui souhaite bon courage.

La critique de ClashDoherty :

Jamais deux sans trois, car un troisième volet (et même un quatrième, paraît-il, Dieu nous garde) de la saga Benjamin Gates (en anglais, National Treasure) est actuellement en cours de tournage, ou de production. Si le premier volet était déjà moyen, le second, Benjamin Gates Et Le Livre Des Secrets (bon Dieu, ce titre fait franchement Monde De Narnia, vous trouvez pas ?) est, lui, franchement mauvais.
Il est également signé Jon Turtletaub, et on y retrouve Nicolas Cage, Diane Kruger, Jon Voight et Harvey Keitel. On y trouve aussi Ed Harris, Bruce Greenwood, Helen Mirren, Alicia Copolla, et, non crédité, Guillaume Gallienne et Scali Delpeyrat en flics français.

On prend les mêmes et on recommence, mais cette fois-ci, la sauce est sérieusement plate. L'histoire en elle-même est déjà franchement nulle : Benjamin Gates voit encore une fois sa-famille-qu'il-aime-et-adore-et-chérit-plus-que-tout-au-monde être traînée dans la boue, par une accusation ô combien cataclysmique : son arrière-arrière-papy aurait participé à l'assassinat d'Abraham Lincoln (un des meilleurs Présidents que les USA ont eu).
Calomnie ! (s'écria-t-il d'une voix tremblante d'indignation, les yeux levés vers le ciel et le bras sur le coeur). Bien décidé à réparer l'affront (alors que, compte tenu que Lincoln n'en ressuscitera pas pour autant, ni son arrière-arrière-grand-père, l'affront est quand même tout relatif, car ça c'est passé en 1863, il y à prescription), Benji se lance à la recherche d'indices, ouais ! Et avec, encore une fois, des types au cul, ouais !

Franchement, entre l'action, l'humour, les rebondissements et les effets spéciaux, tout, ici, concourt dans la catégorie du divertissement familial estampillé Bruckheimer et réalisé par un mec ayant deux manches à balais à la place des bras et des moufles sans rien dedans à la place des mains.
C'est plat, inconsistant, sérieusement emmerdant. Contrairement au premier volet, qui pouvait à la rigueur faire sourire et divertir, Benjamin Gates Et Le Livre Des Secrets foire on every tableaux. Voici donc, non pas un nanar, mais un pur, un immonde navet en forme de blockbuster. A fuir.

Note : 01/20

IMG000044


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Benjamin Button: une vie à l'envers

    Benjamin Button: l'envers

    L'histoire: Années 20, Nouvelle Orléans. Benjamin Button naît dans d'étranges circonstances. Il se retrouve dans un corps de vieillard. Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Cannes à Paris : Two gates of sleep

    Cannes Paris gates sleep

    Jeudi, 17h, Forum des Images à Paris. La salle 500, ce grand amphi, est une fois de plus quasi vide pour accueillir un film de la Quinzaine des Réalisateurs... Lire la suite

    Par  Tred
    CINÉMA, CULTURE
  • Orange de Benjamin

    Orange Benjamin

    MANHUA (bande dessinée chinoise) Editions Xiao Pan, 2006 Le manhua ( à ne pas confondre avec le manhwa en Corée)  se distingue de son cousin japonais non... Lire la suite

    Par  Sylvie
    CULTURE, LIVRES, ROMAN
  • Benjamin Biolay : La Superbe

    Benjamin Biolay Superbe

    Benjamin Biolay propose depuis le 24 juillet le titre 'LA SUPERBE' en téléchargement gratuit sur son site officiel. Premier extrait d'un album à paraître au moi... Lire la suite

    Par  Fred Desfrenne
    CHANSON FRANÇAISE, CULTURE, MUSIQUE
  • L'étrange Histoire de Benjamin Button

    L'étrange Histoire Benjamin Button

    En attendant le dernier Werber (mon libraire ne l'avait pas le jour de la sortie, le 01 octobre), je me suis sentie tiraillée entre l'envie de lire un petit... Lire la suite

    Par  Jessetseslivres
    CULTURE, LIVRES
  • L’étrange histoire de Benjamin Button

    L’étrange histoire Benjamin Button

    AUTEUR : Francis Scott Fitzgerald TITRE : L’étrange histoire de Benjamin Button RÉSUMÉ : Dès sa naissance, loin d’être un beau poupon joufflu, Benjamin Button... Lire la suite

    Par  Madame Charlotte
    CULTURE, LIVRES
  • Un arrangement tranquille - Benjamin Markovits

    arrangement tranquille Benjamin Markovits

    - Traduit de l’Anglais par Catherine Richard - Editions Christian Bourgois Au mois de mai, je vous proposais de lire le premier tome d’une trilogie, Imposture,... Lire la suite

    Par  Ivredelivres
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines