Magazine Bd

Toume fend le coeur

Par Aaapoum Bapoum

Lamentation_05

En parcourant nos réserves je suis tombé sur une inexplicable pile de différents titres de Kei Toume. Il est donc temps que cette digne ambassadrice de la bande dessinée japonaise passe de l'ombre à la lumière.

Pour mémoire, miss Toume est l'une des premières auteures japonaises à être traduite en France. C'était à une époque où Glénat publiait ses manga en grand format, dans le sens de lecture occidental en suivant le modèle du chef de file Akira.

A cette époque les librairies virent débarquer 2 volumes de Kuro-Gane, un chambara puisant autant dans Pinocchio que dans Dororo. Une chouette série mais avec le vilain défaut de ne pas avoir été publiée jusqu'à terme...

Cependant, il n'est nulle question de Kuro-Gane aujourd'hui, mais plutôt de séries plus récentes de la mangaka; à savoir Sing Yesterday for me et Les Lamentations de l'agneau. Deux réussites dans des genres bien distincts, ainsi que les one-shot qui ont lancé l'auteur à ses débuts, Zero et Déviances.

Sing Yesterday relate les errances romantiques et désœuvrées d'une brochette de post-adolescents. Le théâtre un brin mélancolique de ces tribulations est une épicerie de quartier si chère à nos amis nippons (essayer de trouver un manga contemporain où les persos ne parlent ou ne vont pas dans l'un de ces fameux "convini"). Les 4 premiers tomes sont très facilement disponibles dans nos rayons.

Les Lamentations de l'agneau ne fait aucunement référence aux romans de Thomas Harris mais traite d'un sujet particulièrement à la mode : le vampirisme.

Un adolescent se découvre une sœur cachée vivant à la manière du siècle passé. Cette dernière lui révèle qu'il est atteint d'une maladie héréditaire le contraignant à puiser à même la carotide d'autrui l'essence vitale dont il a besoin.

Toume2

Le jeune homme se retrouve devant le sempiternel choix de s'accrocher à son humanité ou de succomber à l'appétit des ténèbres. Une bonne quantité du premier tome vous tend les bras.

Zero est le premier travail professionnel de l'auteur. Ce one shot est surtout un bon défouloir entre Battle royale et Bowling for Columbine... Quant à  Déviances, ce recueil compile sept histoires courtes traitant surtout du mal-être de la jeunesse japonaise (à se demander s'ils ne pourraient pas arrêter un peu de faire la gueule ?)

La caractéristique de Kei Toume réside dans son trait gras et épais obscurcissant la page pour offrir une atmosphère particulière aux connotations gothiques.

Sing_yesterday_01.386_550

Ami(e) du Spleen, que tu aimes Lautréamont ou My Chemical Romance, tu as tout intérêt à venir parcourir nos rayons manga.

Les lamentations de l'agneau, éditions Delcourt

Sing yesterday for me, éditions Delcourt

Zero, éditions Taifu

Déviances, éditions Taifu


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aaapoum Bapoum 196 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines