Magazine Médias

Afterlife - pilote

Publié le 18 janvier 2010 par Cybellah

Ce que j'admire chez les anglais c'est leur talent à raconter les histoires avec beaucoup plus d'intensité et de réalisme que les américains.


Afterlife pourrait être comparé au premier abord à Ghost whisperer ou Médium et pourtant ce n'est juste pas possible, tellement le traitement de la vision des morts est différente: beaucoup plus ancré dans le réel, dans un quotidien basique, de manière plus glauque et sans effet spéciaux tape à l'oeil qui nous rappellerait de manière peu subtil qu'on est dans le domaine du mystique.

Bref vous aurez compris que j'ai été très sensible à ce pilote.

synopsis: Robert Bridge est enseignant en pyschologie et pense que tous les médiums ne sont que des charlatans. Il rencontre Alison Mundy qui voit des esprits depuis son enfance.


L'héroïne Allison assume plus ou moins son "don" et son interprétation des messages des morts est quelque fois erroné ou les intentions des morts sont peu louables, comme c'est le cas dans ce premier épisode, plutôt glauque dans son ensemble.

allison-piloteafterlife.jpg Allison est un personnage torturé et complexe qui semble avoir un passif lourd avec son don qu'elle vit plus comme une torture qu'autre chose (l'exemple des pleurs de nourrisson qu'elle entend regulièrement dans sa maison en est l'exemple type).

You don't choose the spirits. They choose you.

On pourra noter que l'actrice n'est autre que la on ne peut plus flippante Sky, de l'excellent épisode "Midnight" de la 4ème saison de Dr Who, qui est ce qui m'a poussé à m'intéresser à cette série (en plus de la critique du pilote par  Skyangel )

robertpilotafterlife.jpg A côté de cela, nous avons le contraire d'Allison; Robert, psychologue de formation, très réticent au paranormal et qui traîne derrière lui le traumatisme de la mort de son jeune fils.
(L'acteur est également bien connu de tout fan de l'excellent film "Love Actually".')


j'ai donc particulièrement aimé l'ambiance de la série, loin du monde relativement édulcoré des séries américaines sur ce thème. Les personnages, comme très souvent dans les séries anglaises, sont bien travaillés et très bien interprétés.

<>

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cybellah 56 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte