Magazine Caricatures

Narcisse se plante en octobre

Publié le 19 janvier 2010 par Ruminances

sarko50.jpgOctobre 2009 restera dans les annales du semi-quinquennat comme le pire mois de la Sarkozie vacillante. Plus de doute, Narcisse a perdu la main et tout ce qu'il entreprend se termine irrémédiablement en eau de boudin. Tout commence par le meurtre d'une joggeuse. MAM et le pitbull en profitent pour demander la castration chimique. Toujours instrumentaliser les faits divers en Sarkofrance. Jusque là rien de nouveau…

L'adjectif connard est très a la mode en ce mois maudit. Narcisse l'emploie souvent à l'encontre de ses collabos et ceux-ci l'imitent à foison. Hortefeux y a droit suite à sa plaisanterie sur les “auvergnats”. Copé aussi mais ça vient du vert-galant Besson, clone triste de son modèle. Idem pour Hirsch de la part de l'inutile Fadela. Pareil pour le gros Bertrand en provenance de Boorlo. Tous des connards, on vous dit…

Tandis que Polanski se fait rattraper par la justice helvète, Frédéric Mitterrand, récent ministre de la Culture se lâche un peu trop dans sa défense passionnée du cinéaste. Marine Le Pen en profite et ressort des poubelles un livre écrit par le dandy triste où il contait ses exploits en Thaïlande. Une polémique monstre jaillit alors, sa démission est demandée par certains et il doit s'expliquer en direct live. On ne l'a toujours pas entendu depuis…

Jour de gloire ! Le prince Jean va prendre la succession de Patrick Devedjian, qui a dépassé la date de péremption, à la tête de l'espace le plus glauque et le plus riche de la sphère européenne de la magouille affairiste, l'EPAD, l'Etablissement Public d'Aménagement de la Défense, un organisme opaque et corrompu, jadis tenu par son géniteur. Seul problème, c'est le tollé général que cette annonce provoque dans l'opinion. La dérive monarchiste est révélé au grand jour par cette manœuvre grossière. Sous la pression médiatique, le blondinet est obligé de renoncer à ce poste en direct live. La valeur n'attend pas le nombre des damnés. On ne l'a toujours pas entendu depuis…

(lire la suite…)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • En mai, Narcisse fait ce qu’il lui plait

    mai, Narcisse fait qu’il plait

    A peine rentré d'un voyage protocolaire au pays des tapas, où la sculpturale Carlita a totalement supplanté Narcisse dans le coeur des ibères, le couple... Lire la suite

    Par  Ruminances
    CARICATURES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Narcisse en pot… de vin !

    Narcisse pot…

    Rétro Juin 2009 Le grand black a snobé le petit bling-bling lors des commémos sur les plages normandes. Certes l'amerloque est venu le 6 juin mais il n'a pas... Lire la suite

    Par  Ruminances
    CARICATURES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Narcisse gonfle le bulbe

    Narcisse gonfle bulbe

    Rétro août 2009 Tandis que Narcisse se refait une santé dans le Lavandou, des informations alarmantes inondent les médias à propos de la terrible grippe... Lire la suite

    Par  Ruminances
    CARICATURES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Septembre noir pour Narcisse

    Septembre noir pour Narcisse

    Rétro septembre 2009 En vue des Régionales, Narcisse racole tous azimuts. Tribord toute. Un chouan et un chasseur tombent dans son escarcelle. Lire la suite

    Par  Ruminances
    CARICATURES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Narcisse pousse aussi sur les murs

    Narcisse pousse aussi murs

    Rétro novembre 2009 On s'en doutait. Le débat fumeux sur l'Identité Nationale lancé par le passe-muraille Besson, homme des plus basses oeuvres, tourne au... Lire la suite

    Par  Ruminances
    CARICATURES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Bouquet final de Narcisse fané

    Bouquet final Narcisse fané

    Rétro décembre 2009 Riton Proglio, pote de Narcisse et proche de Rachida, va toucher le pactole. Deux millions d'euros par an, mazette, ça ne se trouve pas... Lire la suite

    Par  Ruminances
    CARICATURES, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Narcisse souffle le show et l’effroi

    Narcisse souffle show l’effroi

    Retro juillet 2009 Papa Guaino, le père du verbiage élyséen, la voix de son maître, l'âme du discours de Dakar sur l'homme africain, a été caillassé comme un... Lire la suite

    Par  Ruminances
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Ruminances 506 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte