Magazine Société

"Je veux mettre à l'abri mes petits survivants. Qu'ils partent chez leurs parents français ! Qu'ils quittent ce pays qui ne peut rien leur offrir."

Publié le 19 janvier 2010 par Moushette

La directrice de la crèche qui s'est écroulée sur la moitié de ses enfants a fait une interview absolument poignante avec Le Monde.
Cliquer ici.
Voici des extraits :
"Elle voudrait plus, en fait, de l'ambassade : un grand coup de pouce pour accélérer les adoptions. "Je veux mettre à l'abri mes petits survivants. Qu'ils partent chez leurs parents français ! Qu'ils quittent ce pays qui ne peut rien leur offrir. Qu'on les évacue au plus vite. On régularisera les papiers ensuite." Les dossiers ? Les agréments ? La procédure ? "De quoi me parlez-vous ? Il y avait des dossiers à tous les stades du processus: parquet, ministère de la justice, ministère intérieur. Mais ils sont tous détruits, enfouis ou brûlés ! Les enfants ne peuvent attendre !"



Je connais les parents de 19 d'entre eux, tous venus à Port-au-Prince devant le juge de paix. Qu'on leur envoie donc les enfants ! S'ils sont sortis vivants de cette histoire, il faut les sauver. N'importe quoi ici peut encore arriver. Une réplique. Des épidémies. Il leur faut d'urgence un sauf-conduit !"


Quant à L'Unicef, ils invitent à la prudence.
 
Notre gouvernement s'engage à rapatrier de suite les enfants qui ont déjà passeports et visas. Et veut accélérer la procédure pour ceux qui ont déjà un jugement. Quant aux autres, les déjà apparentés en attente de jugement, il n'y pas de déclaration qui aille dans le sens de leur rapatriement.
 
Ce midi sur France2, un reportage sur une famille qui a quitté Haïti la semaine dernière, sans les papiers de leur fils de 10 ans. "Comme des voleurs" dixit la maman !
Puis interview du directeur de l'Unicef. Il avait de l'eau pour son moulin avec le sujet juste avant !! On parle du rapatriement d'enfants orphelins de Haïti en négatif bien sûr, faut pas le faire, ces enfants ont peut etre des familles qu'on peut retrouver etc. OK OK, tout le monde le sait, on va pas ramasser les gosses dans la rue et les mettre dans un avion direction Paname !
Par contre, personne n'a abordé le rapatriement bien particulier des enfants encours d'adoption (donc adoptables et acceptés par nos familles françaises). L'amalgame ne va pas tarder entre les deux, c'en est écoeurant de désinformation, manipulation ou approximations ? A croire que c'est volontaire pour désservir ce qui se battent pour le rapatriement de leur enfant en cours d'adoption ? Elise Lucet m'a bien déçue, elle qui habituellement prépare bien ses sujets.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Moushette 547 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte