Magazine Entreprise

J’achève tout ce que j’ai commencé (extrait de La technique du succès d’André Muller)

Publié le 19 janvier 2010 par Diateino

André MullerLe découragement guette tous ceux qui agissent. Or, mener à bien une action quelle qu’elle soit, c’est essentiellement ne jamais céder au découragement. Il y a d’abord un « décou-ragement anticipé » qui intervient avant l’action et guette celui qui ne fait pas suivre immédiatement un projet de son exécution ou d’un commencement d’exécution (« À quoi bon », « Ça n’ira pas », etc.).

Un récif me menace cependant avant d’arriver à bon port. C’est cinq minutes avant d’arriver à terme que l’entreprise court à nouveau les plus grands risques de n’être pas achevée. Pourquoi ?

Tout se passe comme si l’idée relâchait sa poussée trop tôt, juste avant l’achèvement. Autrement dit, une fois le but en vue, on se tiendrait ce langage : « Voilà. Nous y sommes. Inutile de forcer davantage. » Et, très souvent, celle ou celui qui n’y prend garde se démobilise. Tout se passe comme si la pensée que l’action va être terminée, l’œuvre achevée, lui enlevait l’enthousiasme !

C’est absurde, paradoxal, mais très vrai. C’est souvent tout près du succès que se tapit le découragement, le vrai, le plus implacable. Ce découragement menace de surgir alors
qu’il ne reste presque rien à faire et alors même qu’on sait qu’il ne reste presque rien à faire. On croyait y être, et voilà soudain que l’enthousiasme se meurt. Voilà soudain que l’on se met à douter de soi, que l’on ne voit plus que les mauvais côtés de l’action entreprise. On abandonne par découragement. Ou, au contraire, voilà que l’œuvre, presque finie, donne satisfaction à l’amour-propre. On se décerne un satisfecit. On est content d’être arrivé jusque-là. La pression se relâche. On trouve que c’est suffisant ainsi. Et l’on se dispense du supplément d’effort qui garantirait le succès. On s’abstient de faire le « quelque chose de plus que les autres » qui permettrait d’aborder la compétition sans risques.

En résumé, c’est quand le but est en vue, quand on a presque achevé qu’il faut savoir prendre un nouveau départ. « Il m’assure un parfait achèvement », voilà ce qu’il faut se dire quand ce moment crucial est arrivé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • André Salmon

    est né à Paris le 4 octobre 1881. Son père, sculpteur aquafortiste, et sa mère, tous deux anciens communards, connaissent de grandes difficultés matérielles ;... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Cycle André Téchiné au CinémAfricArt

    Cycle André Téchiné CinémAfricArt

    L’institut français de coopération organise avec la salle de cinéma AfricArt un cycle de projections dédié au... Lire la suite

    Par  Tuniscope.com
    INFO LOCALE
  • André Silva à Benfica

    Le jeune défenseur central brésilien, André Silva, va rejoindre le Benfica Lisbonne. André Silva, âgé de 18 ans, va signer un contrat avec Benfica afin... Lire la suite

    Par  Blog-Football.net
    FOOTBALL, SPORT
  • La Poésie (André Gide)

    Poésie (André Gide)

    La Poésie est comparable à ce génie des Nuits arabes qui, traqué, prend tour à tour les apparences les plus diverses afin d’éluder la prise, tantôt flamme et... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE, TALENTS
  • Anthologie permanente : André Spire

    [Poème qui a pour thème le retour d’André Spire à Nancy, pendant la Première Guerre mondiale : il prend la direction de l’usine familiale pour remplacer son... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • André Spire

    On trouvera une biographie très développée et une bibliographie complète, avec une liste d’articles critiques, sur ce site dont j’ai tiré l’essentiel de mes... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • 10 bonnes raisons d'engager Sophie Muller pour votre clip

    bonnes raisons d'engager Sophie Muller pour votre clip

    ... d'engager Sophie Muller pour votre clip.Sophie Muller, c'est un peu le Steven Spielberg du video clip. C'est à dire que c'est la reine du blockbuster, du... Lire la suite

    Par  Madnestef
    CULTURE, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Diateino 2402 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine