Magazine Cyclisme

ASO reprend le Dauphiné (suite)

Publié le 19 janvier 2010 par Jeanpaulbrouchon

Plusieurs lecteurs de ce blog ont émis des commentaires à l’issue de mon annonce d’ASO organisant en 2010 le Critérium du Dauphiné Libéré. Je les en remercie et répond en bloc à toutes les informations exposées par ces lecteurs.

ASO va certes organiser Le Dauphiné mais l’esprit crée par Georges Cazeneuve va rester puisque son neveu Thierry qui dirigea l’épreuve ces dernières années va continuer de collaborer à l’organisation. Thierry Cazeneuve et Jean-françois Pescheux pour ASO ont déjà eu des contacts fructueux en vue de cette collaboration qui ne va pas tarder à rentrer dans les faits. Ces derniers jours, Thierry était dans le bureau de Pescheux pour évoquer favorablement ce projet. Seul Charly Mottet ne poursuivra pas l’aventure. Pour des raisons personnelles liées à son désir de ne pas s’éloigner de sa famille et de sa région, Charly qui, par ailleurs est membre de la commission technique de l’UCI pour les Championnats du monde, entend prendre un peu de recul par rapport au Dauphiné mais son idée d’une arrivée d’étape à l’Alpe d’Huez dans le cadre du Dauphiné sera maintenue et mise en place.

Certes, l’arrivée au Col d’Eze a été abandonnée dans Paris-Nice organisée par ASO mais ce fut à la suite d’une demande insistante de la municipalité de Nice qui estimait qu’une arrivée sur la Promenade des Anglais avait plus de lustre qu’une arrivée au Col d’Eze. D’ailleurs, même du temps de Jean Leulliot, toutes les arrivées de Paris-Nice n’ont pas eu pour cadre le Col d’Eze. Pour ma part, même si je suis très attaché au Col d’Eze avec en particulier les succès de Raymond Poulidor, je pense que le tracé d’une épreuve doit évoluer et ne pas être toujours le même. Les grandes classiques, tout en restant fidèles à leur esprit initial, cherchent toujours à s’améliorer. Pourquoi n’en serait-il pas de même pour Paris-Nice ? , épreuve de début de saison au cours de laquelle la victoire se joue souvent pour ne pas dire presque toujours à la seconde près et dans laquelle le contre la montre du dernier jour prend une trop grande importance par rapport aux autres étapes.

Quant au Grand Prix du Midi Libre, il est mort de sa belle mort malgré d’abord les louables efforts du journal Le Monde et son directeur Eric Fotorino puis ceux d’ASO. Mais les partenaires n’ont pas été convaincus du bien fondé de cette épreuve et le Conseil Général du Languedoc-Roussillon a estimé qu’il avait d’autres priorités qu’une course cycliste professionnelle. De plus on ne peut pas dire que la télévision hertzienne ait fait de gros efforts pour cette épreuve.  

Enfin le cyclisme devient de plus en plus international. Actuellement, il y a des épreuves en Australie, en Afrique, en Amérique du Sud. Le Tour de Californie grandit de même que le Tour de Pologne. Une épreuve de Coupe du monde va renaître au Canada.

Le sport lui-même devient international. Qui aurait pu penser il y a vingt ans que l’Afrique organiserait une Coupe du monde de football et que la Corée du Sud serait candidate à l’organisation de Jeux Olympiques d’Hiver ?

Jean-Paul


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jeanpaulbrouchon 535 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines