Magazine Culture

Les lettres d'amour de Mesrine aux enchères chez Drouot

Par Actualitté
Une importante collection de lettres, livres, autographes et manuscrits va être mise en vente samedi 30 janvier chez Drouot. Le temps fort sera certainement la dispersion de la collection Mesrine.
La passion amoureuse de Mesrine
Les lettres d'amour de Mesrine aux enchères chez DrouotCette collection sera scindée en deux ensembles. Le premier comptera 111 lettres autographes de Mesrine à sa maîtresse canadienne Jocelyne Deraiche. Les lettres sont signées Bruno, le nom que celle-ci a donné à l'ennemi public N°1 et adressée à Joyce. On retrouvera aussi une lettre adressée au père de Jocelyne et deux adressées à sa mère.
Cette correspondance s'étale de 1973 à 1976. On pourra y lire un Mesrine amoureux, haïssant le mensonge et l'injustice mais se sachant violent. On pourra y lire toute la passion de cet homme pour sa maîtresse alors qu'il l'exhorte à ne pas gâcher sa jeunesse à l'attendre.
Le second ensemble regroupe 77 lettres autographes signées s'étalant sur la période du 12 avril 1977 au 1er mai 1978 plus une lettre à Mme Deraiche. Sur une grande partie de ces lettres (73 précisément) on retrouvera des dessins coloriés plutôt simples.
Les projets de l'ennemi public N°1
Cette correspondance est moins axée sur la passion et plus sur les problèmes du quotidien. Mesrine évoque les problèmes de son livre (L'instinct de mort), son procès, les interviews de Joyce mais surtout son envie de la faire revenir en France pour l'épouser. On pourra y sentir qu'il ne veut pas finir sa vie en prison, indique le communiqué de Drouot.
Toujours dans cet ensemble, on trouvera deux télégrammes de Mesrine à sa maîtresse qui est en prison. Il lui dit de garder courage. Seront joints à ce lot le cahier autographe écrit par celle-ci alors qu'elle est en prison, un dossier de presse sur Mesrine et ses amis, un poème autographe de celui-ci, et une médaille offerte à Mesrine par Joyce.
Enfin, deux livres seront aussi vendus dont un exemplaire de Coupable d'être innocent portant la dédicace autographe de Joyce : « Je suis celle, qui l’aimera véritablement TOUJOURS. Moi, sa petite Canac, Joyce. Quebec canada ».
La collection complète (les deux ensembles présentés et les livres) sera mise en vente à Drouot Richelieu le samedi 30 janvier à partir de 60 000/80 000 euros. On pourra la voir lors d'une exposition le vendredi 29 janvier de 11h à 18h.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines