Magazine Médias

Les Beaumont contre Eric Besson

Publié le 19 janvier 2010 par Poclatelephage

Après un séjour mouvementé au Balang-Balang, Catherine et Jacques rentrent à Paris bien décidés à profiter ensemble de leurs vieux jours. Mais la crise ne cesse de couver dans « la famille formidable » et bien vite de violentes tensions naissent à nouveau entre ses membres. Julien, qui couche désormais avec Reine, refuse de pardonner à sa femme, son infidélité passée qui lui vaut de ne pas être le père de sa fille, ce qui amène les retrouvailles familiales des Beaumont à tourner court. Incidemment, dans une scène risible, Jacques et Julien découvrent que leurs deux filles, qui sont donc respectivement tante et nièce couchent avec le même garçon, ce qui logiquement les sonne. Catherine décide de ne pas s’en faire pour si peu et invite son époux et son gendre à la tolérance. Personnellement, je m’interroge… A nouveau chargés à bloc d’ondes négatives par leur famille devenue positivement horrible, les parents formidables prennent enfin une décision intelligente : partit en villégiature au Portugal comme au bon vieux temps, quand la série avait encore un sens. Mais nouveau coup du sort, le demi-frère de Catherine qui avait juré de garder la maison pour l’éternité afin que sa nouvelle famille formidable en profite, l’a vendue. Quand on vous dit que tout part à vau-l’eau. Qu’importe les Beaumont Seniors profitent que leurs nouveaux amis anglais quittent la maison voisine, qui s’avère être celle d’enfance de Jacques par un hasard dément, pour retourner en Angleterre et leur louent dans la minute. Ainsi ils pourront voisiner avec Fred et Nouredine et reconstituer un semblant de famille un peu sympa dans le Midi. Mais patatra, pour des raisons inconnues, des gens semblent vouloir chasser les Beaumont de leur nouveau havre de paix. J’ai supposé, à tort, qu’il s’agissait de téléspectateurs de TF1 qui avaient vu les deux saisons précédentes et le début de celle-là, mais il n’en est rien. En fait, il s’agit d’un complot ourdi par le fils de la pharmacienne et le boucher suite à une vieille lune dont Jacques n’est même finalement pas responsable.


Les Beaumont contre Eric Besson

Les Beaumont s’en foutent et malgré la résistance d’une frange hostile de la population réussissent superbement bien leur intégration dans leur nouveau lieu de résidence. Jacques est promu président de l’équipe de football locale et Catherine joue les Capitaine Haddock en invitant une horde de gitans à vivre sur un terrain voisin de sa propriété. Les manouches sont en fait des yougoslaves sans papier, mais très bien quand même, qui possèdent des tas de diplômes dans leur pays mais qui sont contraints en France de jouer les jardiniers ou les femmes de ménage. Grâce à Catherine, ces gentils étrangers obtiennent contre toute attente suite à un sauvetage héroïque des papiers et resteront en France pour jouer dans l’équipe de foot de Jacques, car oui ils sont en plus bons footballeurs. Catherine, telle Maguy en son temps, va se lancer dans la politique, l’histoire ne dit pas sous quelle étiquette, mais son engagement avec les sans papiers laisse supposer qu’il s’agira plutôt d’une équipe de la gauche plurielle.
Quant aux enfants, Julien, qui est le seul qui compte désormais, se remet avec sa femme. Nicolas reste avec son compagnon, malgré les mœurs douteuses de son fils qui exaspèrent son ex. Et tout se termine au mieux dans le meilleur des mondes. La série s’offre même un clin d’œil grotesque avec l’arrivée des deux membres féminins du couple à trois avec le ventre bombé. Fort heureusement, elles ont caché des lapins sous leur pull et non un polichinelle dans leur tiroir.
En découvrant cet ultime épisode de la dernière saison (par pitié !!!!) de la famille lamentable, j’en suis venue à me demander ce qui était passé par la tête des scénaristes (du scénariste ?) de la série. Je l’imagine bien en train de chercher des rebondissements. « Ah tiens comme Audrey est moche et aigrie, elle pourrait devenir lesbienne. Oh et puis non, Nicolas est déjà pédé, ça ferait beaucoup. Je sais ! Eurêka, la jumelle qui ne sert à rien et qui est moche pourrait former un couple à trois avec son copain et sa nièce, dont on n’a jamais cherché à creuser le rôle ! ». Ensuite, il a cherché du côté de l’actualité pour faire passer maladroitement un message politique fort.
Bref, il faut oublier cette saison au plus vite et passer à autre chose, ce qui est regrettable car le couple Beaumont, et même Jacques plus cabotin que jamais, était encore capable de me convaincre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Poclatelephage 1254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines