Magazine Environnement

Une nouvelle technique de dessalement d'eau de mer à l'Océarium du Croisic

Publié le 19 janvier 2010 par Juliayster
De l'eau de mer et des installations. L'Océarium du Croisic présentait toutes les qualités pour tester grandeur nature la nouvelle machine de dessalement d'eau de mer de la société 3MW. Même s'il n'a aucun besoin particulier en eau douce. « Quand l'entreprise qui est d'Angers m'a contacté, ça m'a intéressé », explique Stéphane Auffret, directeur de l'Océarium qui a toujours été sensible aux énergies renouvelables et au développement durable. « En 1980, on a mis des panneaux solaires sur notre premier aquarium et on chauffait l'eau pour tous nos poissons », rappelle-t-il. Pendant trois mois, les techniciens de 3MW ont pu observer le fonctionnement réel de leur machine. Un démonstrateur d'une capacité de 40 litres par jour a été installé au Croisic. La technologie utilisée reproduit le cycle naturel de l'eau : évaporation de l'eau de mer, diffusion de l'eau dans l'air puis condensation de la vapeur d'eau et production d'eau douce. Il a fallu 10 ans de recherche et développement pour mettre au point cette nouvelle machine.Son atout : son faible besoin en énergie (200 W d'énergie par m3 d'eau dessalée). « Cette technologie consomme 20 fois moins d'énergie que les techniques actuellement disponibles », assure 3MW. Et la machine peut ne fonctionner qu'avec l'énergie solaire. Autre avantage puisqu'elle est destinée à des pays comme les Comores, l'Égypte, l'Inde ou l'Île Maurice. Pour 1 m3 d'eau de mer, l'échangeur produit 500 litres d'eau douce et 500 litres d'eau de mer concentrée. L'eau de mer concentrée est ensuite remise en mer.Ses concepteurs ont voulu que leur machine puisse s'adapter aussi bien aux petits volumes (particuliers, hôtels, dispensaires, petites communautés) qu'aux grandes capacités (alimentation en eau potable des villes, besoin de l'industrie). L'échangeur est donc relativement compact : 2m3 pour 10m3 d'eau douce par jour, ce qui veut dire qu'une usine d'une capacité de 100 000 m3 par jour occuperait 2 ha.L'Océarium devrait bientôt recevoir une machine plus puissante, également pour des tests. La société 3MW pense lancer sa production en juin 2010 et effectuer sa première livraison en novembre prochain. Et n'est pas peu fière de proposer une réponse à un enjeu de première importance au niveau mondial, celui de la production d'eau douce pour usage domestique et agricole.
Source : Presse OcéanUne nouvelle technique de dessalement d'eau de mer à l'Océarium du Croisic

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juliayster 37 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog