Magazine

Taiyou No Uta (a Song to the Sun)

Publié le 13 janvier 2010 par Maryelen

Kouji (Yamada Takayuki) est un jeune étudiant qui travaille dans une auberge au bord de la mer avec ses amis de lycée. Il fait la rencontre de Kaoru Amane (Sawajiri Erika), une jeune chanteuse de rue qui, bizarrement, ne se montre que la nuit.
Il apprend bientôt que Kaoru est atteinte d'une maladie incurable appelée XP (Xeroderma Pigmentosum), sorte d'allergie au moindre rayon de soleil.
Kouji a toujours renié sa passion pour la musique à cause d'évènements passés, mais quand il rencontre Kaoru, cette courageuse "enfant de la nuit" dont le rêve est de devenir chanteuse, sa passion oubliée refait surface... Comment va évoluer la relation entre ces 2 musiciens ? Comment Kaoru va-t-elle faire face à sa terrible maladie ?

-Cf fiche technique en-dessous-

Me voici de retour! :D Pour de bon, je l'espère! J'ai effectué une loooooongue pause niveau drama, vie personnelle oblige. Mais je m'y suis remise en terminant un drama commencé il y a longtemps, mais qui m'avait tellement marqué que...je n'ai eu aucun mal à m'y replonger, et j'y ai même trouvé un certain plaisir. Il s'agit pourtant d'un drama "mélo" qui se termine mal (mais ça on le sait depuis le début) mais il se suit... sans déplaisir. Il parvient à conserver une certaine légèreté je trouve; on se complaît à apprécier le moment présent, et on parvient même à se convaincre que tout peut s'arranger.
Je pense que le fait que cela se passe dans le milieu de la musique y est pour quelque chose; plusieurs intrigues s'ajoutent, on passe d'un personnage à l'autre et chaque personnage voit son intrigue bel et bien bouclée à la fin. Bref, tout le petit monde autour de l'héroine a une existence propre et son charme; malgré tout, la fin est parvenue à m'arracher quelques larmes. Pour un drama "tragique" (dans la catégorie "maladies incurables") , il n'est pas rébarbatif, ni trop larmoyant , c'est assez fin. En comparaison, Sekai no Chuushin De Ai Wo Sakebu est assez orienté "drama maladie". Bref, un petit drama japonais pas trop long, qui de surcroît présente une belle brochette d'acteurs. Yamada, on ne le présente plus, of course ( Sekai no chuushin de ai wo Sakebu, Byakuyakou), quant à l'actrice principale, elle se débrouille très bien -même si je dois avouer qu'elle m'agaçait un tantinet au début- et s'en tire à bon compte, elle parvient à nous émouvoir. Il faut dire qu'elle a Yamada à ses côtés -tjs fidèle à lui-même ;) Et puis sans dévoiler, tout un tas de personnages gravitent autour d'eux et apportent un vrai plus au drama ;)

Je finis là, je n'ai plus l'habitude des résumés argh ^^ en bref, c'est un drama que je ne regrette pas d'avoir vu, même si l'histoire peut "faire peur", ce n'est pas vraiment un "drama maladie" comme les autres...

Taiyou No Uta (a Song to the Sun)

Titre : Taiyou no uta a.k.a. A Song to the Sun (à ne pas confondre avec Season of the Sun)
Genre : Romance, Drame, Musique

Nbre d'épisodes : 10 d'environ 40 min chacun
Année de production: 2006

Avec Sawajiri Erika (Amane Kaoru); Yamada Takayuki (Fujishiro Kouji); Matsushita Nao (Tachibana Asami, la tête à claques de service, qu'est-ce qu'elle a pu m'agacer...xD)

NB: 2 chansons de Kaoru Amane (chantées par Erika si je ne m'abuse): "Stay with Me" et "Taiyou No Uta", agréables. Sinon, l'opening "Invitation" de Shibasaki Kou (!) ne m'a pas interpellée plus que cela. If you want to download the 2 songs => HERE

Taiyou No Uta (a Song to the Sun)


NB bis: un film japonais du même nom est sorti en 2006 avec des acteurs différents

Taiyou No Uta (a Song to the Sun)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Song of the sea

    envoyé par Anaisis Lire la suite

    Par  Pjjp44
    A CLASSER
  • Life is a song

    La vie est une chanson,enchantée la vie...Douce  pour  sa mamanTriste en guise de souvenirColère pour tenir debout...enchantée la vie...le meilleur, le pire,... Lire la suite

    Par  Pjjp44
    A CLASSER
  • No job, no problem

    job, problem

    Les jeunes américains prendraient le chômage du bon côté Phénomène de société, le “funemployment”, contraction de “fun” et “unemployment” (chômdu) est une... Lire la suite

    Par  Rvrenardleblog57
    SOCIÉTÉ
  • Statue of Sun

    Point and Click — Statue of Sun est un nouvel opus de la création de Minito. Le jeu comporte deux fins. Dans un enchainement toujours aussi burlesque d'objets e... Lire la suite

    Par  P2t
    HIGH TECH, JEUX VIDÉO, PC & MOBILES
  • Always the sun...

    Always sun...

    Lire la suite

    Par  Willb77
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Incroyable Mike Song

    En ce moment, je regarde sur la TNT une emission qui s'appelle "Tu crois que tu sais danser ?" sorte de Nouvelle Star mais version danse. Lire la suite

    Par  Mlle A
    DANSE, MÉDIAS, TÉLÉVISION
  • Alabama song

    Alabama song

    Il était là, perdu dans le fatras des livres que l’on achète en se promettant de se les approprier dès le retour à la maison, et que "la vie qui va" vous fait... Lire la suite

    Par  Didier T.
    HUMEUR

A propos de l’auteur


Maryelen 5 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog