Magazine Journal intime

l’amour n’existe pas !

Par Aphil

l’amour n’existe pas !Prenant par exemple, la définition simpliste de celui-ci : Sentiment qui nous entraîne vers un être, vers une chose. Donc d’après cette définition, je tombe amoureux tous les jours. D’un beau t-shirt, un appareil photo performant, un beau sourire, un corps bien dessiné.

Mais voilà, l’amour n’est qu’un acte égoïste, un besoin d’acquérir cet objet ou cette personne pour se satisfaire personnellement.

On aime une personne, car elle nous aime ou qu’on lui plait. Qu’on entre à ce moment-là dans ses critères, en attendant mieux, elle reste avec nous pour ne pas se sentir seule. Et pour être délibérément vulgaire, si on pense dans les deux sens du terme : nous sommes tous des bouche-trous.

Pourquoi au cours de notre vie, tombons-nous amoureux plusieurs fois ?

On ne parle plus d’amour, mais de sexe. Tu m’attires physiquement alors je suis affectueux avec toi. On ne parle plus d’amour, mais d’argent. Ta situation m’intéresse alors je suis à toi. On ne parle plus d’amour, mais de compagnie:   » Je suis seule, cela tombe bien, toi aussi tu es toute seule « . On ne parle plus d’amour, mais de contrepartie. Mais d’image de soi. Mais de la pression sociale. Je suis là, pour Toi, mais Toi, es tu là pour Moi ? Mais, mais, mais…

Le grand amour est un conte de fées afin de se rassurer.

Dés l’enfance, on évite de nous parler de cet amour. Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants. Le père chassant des dragons toute la semaine. La mère élevant les enfants et la migraine. Et l’amour dans tout ça ? Bah non, heureux chacun dans leurs coins.
Je pensais être amoureux. Cette envie impérissable de la voir, de l’écouter, de lui parler. D’être constamment à ses côtés, dessus, dessous. J’étais prêt à lui offrir mes deux reins, mon foie, mes poumons et surtout mon cœur. C’était la plus importante personne dans ma vie, car nous nous sommes rencontrés. N’ai-je pas cru que celle-ci était la bonne, l’unique, la femme du restant de ma vie ? J’ai bien profité des bons et mauvais moments passés et partagé avec elle, mais qu’on ne me parle pas d’amour, car l’amour n’existe pas…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Puisqu'on vous dit qu'il faut dire Oui

    Puisqu'on vous qu'il faut dire

    En démocratie, le vote citoyen s’établie à échéances connues, une campagne électorale officielle précède les choix des électeurs, et ce pour chaque type... Lire la suite

    Par  Enzodaviolo
    SOCIÉTÉ
  • Le sperme plus “protégé” qu’un Coeur

    sperme plus “protégé” qu’un Coeur

    … Ingérence gonadique ! Fabienne Justel veut récupérer le sperme de son mari afin de pouvoir procréer, et transmettre une partie des gènes du défunt à un enfant... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • MTISLAV - #Paradis ... il existe.

    MTISLAV #Paradis existe.

    photo perso la mémoire ne peut pas être fusillée. Que ferait Guy MOQUET en 2009 ? Impossible de le savoir (évidement) , mais il y a de fortes chances qu'il... Lire la suite

    Par  Ericbloggeurcitoyen
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Cadeau Amour

    Ca va bientôt faire 5 ans que je suis avec mon amoureux et pour fêter l'évènement, il m'invite en w-e dans un château.Je voudrais lui faire un cadeau amour... Lire la suite

    Par  Recrrr
    JOURNAL INTIME
  • Etrange ce sentiment qui m'habite

    Etrange sentiment m'habite

    d'être ici sans être ailleursun jour je cours je voleun jour je m'affaisse je m'écroulele désir est un bien précieux que des conquistadores ont cherché à traver... Lire la suite

    Par  Paulo Lobo
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • 12. Dieu existe

    Je crois que les gens aiment souffrir. On fait des tas de mauvais choix qu’on excuse comme on peut, mais en vérité on fait semblant d’être cons pour justifier... Lire la suite

    Par  Irving
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • A la “Flanders House” de New-York, la Belgique n’existe déjà...

    “Flanders House” New-York, Belgique n’existe déjà plus

    Cette carte géographique tout à fait surprenante figure sur un carton d’invitation envoyé récemment par la Flanders House (Maison de Flandre) de New-York pour... Lire la suite

    Par  François Collette
    SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Aphil 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog