Magazine Médias

L’information à l’ère fractale

Publié le 27 janvier 2010 par Mentre

« La fragmentation de l’information a-t-elle du bon? » Difficile d’imaginer débat plus actuel que celui qui s’est tenu le 26 janvier 2010, à l’occasion du 2e anniversaire de La Cantine à Paris. En voici le compte-rendu, à chaud.

L'info aujourd'hui est

L'info aujourd'hui est "fractale", à l'image d'un chou romanesco

Pour décrire l’information aujourd’hui Stephan Lechère, de Netvibes, utilise une image celle du chou romanesco: « Nous sommes dans l’ère de la communication fractale, qui est tout azimut et instantanée. »

Une situation qui est l’aboutissement d’une évolution qui a connu trois phases:

  • le browsing dans les années 1990 [il fallait connaître les adresses URL des sites. Les annuaires type Yahoo! sont typiques de cette période]
  • le searching, où il n’est plus besoin de connaître le l’URL, grâce au moteur de recherche type Google
  • le monitoring, où grâce à des agrégateurs de flux, chacun peut trouver l’information utile à travers les référents qu’il s’est choisi (sites d’info, blogs, etc.)

Aujourd’hui, l’important est de trouver l’information au moment voulu

Aujourd’hui donc, selon Stephan Lechère, l’important ne serait plus l’espace (je cherche une information sur le web) mais le temps: il faut trouver l’information à un moment donné. Ce changement de paradigme entraîne une série de conséquences, dont l’une est d’obliger chacun à monitorer ses activités. C’est le cas, explique-t-il, pour les patrons américains.  67% d’entre eux estiment que la réputation de leur entreprise est vulnérable. Pour parer le risque, la meilleure solution est donc de surveiller en permanence le web.

Pour l’instant, ajoute-t-il, les médias traditionnels tirent encore leur épingle du jeu. Les internautes conservent une forte confiance dans les grands médias. « Elle est cinq fois plus importante pour un site de média que pour un blog ».

Combien de temps cela va-t-il encore durer, alors que la machine s’emballe? Rémi Douine va sonner la charge. Aujourd’hui, explique-t-il, un jeune journaliste qui est sur Facebook et sur Twitter sait si « son papier est bien » grâce à l’audience qu’il génère sur les réseaux sociaux [reprise, partage, commentaires, etc.]. Il n’a plus besoin que le secrétaire de rédaction ou le rédacteur en chef le lui dise.

Les médias traditionnels perdent le pouvoir

En fait, explique-t-il, les médias traditionnels n’ont pas les outils pour réorganiser la  » place de marché », où se rencontrent producteurs et consommateurs d’information. « Ils perdent leur pouvoir » et ce d’autant plus que ces outils —par exemple bit.ly et autres outils de recommandations— leur permettent, pour la première fois, de s’exonérer des médias. L’information est donc « désintermédiée ».

Les musiciens ont été les premiers à se trouver dans une situation semblable, explique-t-il, et pour faire face à la fragmentation de leur audience, ils ont adoptés tous les outils du web social. Lady Gaga, par exemple, utilise quatre canaux —YouTube, Facebook, Twitter, MySpace et Twitter— sur lesquels elle ne poste pas les mêmes informations. Cela lui permet d’élargir la base de ses fans, car à chaque publication, elle a un nombre croissant de commentaires. Bref, elle joue sur la « recommandation », c’est-à-dire le bouche à oreille.

L’importance de la recommandation comme filtre

Fabrice Epelboin fait un pas de plus, tout en restant dans le même registre. Pour lui, la désintermédiation est en quelque sorte déjà derrière nous, c’est un fait acquis. Il préfère s’intéresser aux nouvelles formes d’ »intermédiation », entre un nombre de producteurs d’information « considérables » et les consommateurs. « Des gens qui font de la veille offre de la recommandation, et celle-ci permet de générer du trafic sur des sites. » D’ailleurs, des « intermédiaires de la recommandation existent déjà », dit-il, citant le Drudge Report, qui est une forme de journalisme de liens.

Une mutation qui peut avoir de l’importance sur le trafic des sites. Laurent Mauriac, explique qu’à rue89, la plus forte progression de trafic enregistré est le fait des gens qui viennent sur le site via Facebook et Twitter. D’ailleurs, rue89 va devenir aussi un site de recommandation (car « il est difficile aujourd’hui, de produire de l’information sans faire de la recommandation »), en créant un agrégateur, sorte de plateforme de liens. Ce ne sera pas un autre Google news, puisque les informations seront ici « hiérarchisées ».

C’est reposer la question de la place des journalistes et des médias dans le « chaos informationnel » actuel, comme producteur et comme « intermédiateur » [néologisme de circonstance].

Fabrice Epelboin remarque l’importance des « experts », spécialistes de leur domaine, souvent plus pointus que les journalistes, qui jouent un rôle de plus en plus important via les blogs notamment. Parfois, dit-il « ils impactent directement l’agenda [allusion à la notion d'Agenda Setting]« , débordant ainsi les journalistes.

• Recommandation: lire sur un sujet voisin, le très intéressant article de Caroline McCarthy, Social media is finally about the media, sur le site Cnet.News

• Conférence organisée par le Social Media Club France, à La Cantine, avec la participation de Rémi Douine fondateur et directeur de The Metrics Factory, Fabrice Epelboin, éditeur de ReadWriteWeb France et Stephan Lechère vice-Président Business Development Europe de Netvibes. Laurent Mauriac de rue89 animait le débat.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Difficile vulgarisation

    Hier,ma buraliste a cru me faire plaisir en m'annonçant que j'allais toucher 5 euros (offerts) si je m'inscrivait à l'un des jeux de grattage qu'elle propose. Lire la suite

    Par  Guy Marion
    SCIENCE, SCIENCE & VIE
  • Re(cherche)

    Re(cherche)

    Plusieurs échanges récents avec des personnes liées à l'enseignement (collèges, universités, grandes écoles) pointent la chose suivante: ceux qui apprennent ne... Lire la suite

    Par  Veroniquer
    INTERNET, WEB2.0
  • Information - Panne Internet Alice

    Bonjour à tous mes visiteurs, Après la lettre d'information envoyée à tous mes abonnés, j'informe par le biais d'un article temporaire que je suis en panne... Lire la suite

    Par  Alainmartin
    AUTRES SPORTS, SPORT
  • Pour information

    MODÈLE Le 12 septembre 2009 Objet : « Pour information »  Direction et comité de rédaction de...     Mesdames, Messieurs,   Je vous invite à prendre connaissanc... Lire la suite

    Par  Raoul Sabas
    CULTURE, TALENTS
  • (Re)présentation ...

    (Re)présentation

    Et oui, à force de trop poser, on finit par tomber ... plus ou moins avec élégance! L'heure n'est pas encore venue où l'Homme et moi serons capables de vous... Lire la suite

    Par  Sushipedro
    CONSO, MODE
  • Le joueur d'échecs de Stephan Zweig

    joueur d'échecs Stephan Zweig

    L'émission de Chess Strategy en partenariat avec Variantes Visualiser toutes les vidéos de Chess & Strategy sur Youtube Bonjour à tous!... Lire la suite

    Par  Chess & Strategy
    ÉCHECS, SPORT
  • Victoire difficile

    Victoire difficile

    Ckac Sports: Enfin, c’est commencé. La saison 2009-2010 est en cours. Et le Canadien de Montréal a gagné son premier pari de la saison face aux Maple Leafs, à... Lire la suite

    Par  Chesc0
    HOCKEY, SPORT

A propos de l’auteur


Mentre 1412 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine