Magazine France

Emplois verts : Prometteurs sur le papier mais ... hypothétiques sur le terrain !

Publié le 27 janvier 2010 par Slovar
Emplois verts : Prometteurs sur le papier mais ... hypothétiques sur le terrain !On nous aurait menti ?
Les emplois verts ne seraient-ils qu'un argument politique de plus, bien loin de résoudre le chômage endémique que connaît notre pays ?
Alors que, lancé par les Verts et autres mouvements à caractère écologique et repris par toute la classe politique, les fameux emplois verts qui doivent fournir les emplois de demain, seraient surtout ... hypothétiques.
En effet : " ... / ... Un avis du Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) publié lundi vient doucher quelque peu cet optimisme ... /... " - Source La Tribune
Qui est le COE ?
Le Conseil a été créé par un décret du 7 avril 2005, et installé par le Premier ministre le 6 octobre 2005. Placé auprès du Premier ministre, le Conseil d’orientation pour l’emploi est une instance nouvelle d’expertise et de concertation sur l’ensemble des questions de l’emploi - Source COE
Cette expertise et ce rapport, remettrait donc en cause ce qu'affirment les nombreux partis et formations politiques qui nous "vendent" les emplois verts comme la panacée du futur ... de l'économie française et européenne ?
Et pourtant, ils l'affirment haut et fort !
Les Verts et Europe Ecologie
Europe Ecologie dans son programme pour les élections européennes : "La conversion écologique de l’économie européenne aura notamment pour conséquence la création de 10 millions d’emplois verts en dix ans sur l’ensemble des territoires et instaurera un revenu minimum européen" et un internaute d'ajouter en commentaire : "Plus d’écologie est synonyme de plus d’emplois pour une raison simple : les secteurs qui vont croitre avec la lutte contre le changement climatique et le remplacement des énergies fossiles sont plus intensifs en travail que les secteurs appelés à décroitre dans leur forme actuelle (production et distribution d’énergies fossiles, construction automobile…)... / ... " - Source Europe Ecologie
Le Parti Socialiste pour la même campagne électorale y allait de son couplet : Relancer l’économie par la croissance et les emplois « verts ».
" ... / ... Pour arriver à cette excellence écologique, les socialistes proposent d’investir massivement dans la recherche et développement pour créer, par exemple, des bâtiments moins gourmands en énergie. Afin d’aider les entreprises à investir le secteur « vert », les socialistes européens proposent de faciliter le crédit auprès de la Banque européenne d’investissement. Enfin, pour faciliter la reconversion des travailleurs vers ces nouveaux secteurs, les eurodéputés socialistes soutiendront une augmentation du budget du Fonds Européen d’Ajustement à la Mondialisation qui fera le lien entre les anciennes et les nouvelles activités" - Source Paperblog
Quant à l'UMP, les inventeurs de "l'écologie populaire", une recherche "emplois verts" sur leur nouveau site donne : Résultat de votre recherche : Aucun résultat ne correspond à votre recherche. Honnêteté ou mise à jour en cours ?
Néanmoins, pour le chômeur que je suis, même s'il reste sceptique face à ce "miracle " de l'écologie économico politique, penser qu'on puisse créer des emplois, s'écoute et se regarde de près !
Surtout que piqué au vif par le rapport du COE, on s'est dépêché au gouvernement de trouver ... des emplois verts disponibles, comme on peut le lire sur le site Développement durable
14 000 emplois verts à pourvoir dès aujourd’hui selon le Pôle Emploi
Emplois verts : Prometteurs sur le papier mais ... hypothétiques sur le terrain !Valérie Létard, secrétaire d'Etat chargé du social auprès du ministère du Développement durable, a commandé un recensement au Pôle Emploi afin de connaître les besoins en emplois verts dans l’Hexagone. Résultat : 14 000 emplois verts seraient à pourvoir immédiatement.
« Ces emplois sont disponibles dès aujourd’hui », ont souligné les services de la secrétaire d’Etat. Plus de 10 000 découlent directement des décisions du Grenelle de l'environnement. 2 352 postes concernent des métiers « spécifiquement liés à l'environnement », comme l’entretien d’espaces verts ou l’assainissement de l’eau. Une grande partie de ces emplois à pourvoir se trouvent dans le bâtiment ... / ..."
En traduisant, on obtient : des emplois dans les parcs et jardins, chez un opérateur comme VEOLIA, ou la pose d'isolants, de nouvelles portes ou fenêtres (sans aucune garantie que celles-ci soient produites en France).
C'est à dire des emplois qui existent depuis bien longtemps, mais rebaptisés pour l'occasion : emplois verts et qui sont pour la plupart de "mauvaise qualité" (CDD, temps partiel, bas salaires)
Alors, que dit justement, le rapport du Conseil d’orientation pour l’emploi au sujet de l'avenir de ces emplois ?
" ... /... La croissance verte représente un potentiel de création d’emplois au cours de la prochaine décennie que les principales études évaluent sous certaines conditions à plusieurs centaines de milliers
- L’activité va augmenter dans certains secteurs (emplois directs et indirects) ;
- Les nouvelles activités sont souvent très créatrices d’emplois ;
- Les emplois créés sont pour une part non délocalisables ;
- Les nouveaux emplois correspondront pour certains à de nouveaux métiers, pour d’autres à des métiers existants dont le contenu est appelé à évoluer, enfin pour une partie seront la conséquence d’un surcroît d’activité dans des secteurs traditionnels (transports collectifs…).
... /... La dimension sociale devra être prise en compte en ayant une vision globale de l’emploi, afin que les nouveaux emplois soient des emplois de qualité (conditions de travail, évolutions de carrières, niveau des salaires. Il faudra considérer le fait que certains emplois liés aux investissements de la croissance verte ne seront pas pérennes et que des emplois pourront être menacés... / ... Le Conseil recommande en particulier un véritable plan Marshall pour la formation liée à la croissance verte ... /... " Source Cdurable- Télécharger le rapport
La Tribune est plus sévère et surtout beaucoup plus réaliste !
" La croissance verte a, depuis le début de la crise, été présentée comme l’un des principaux outils voire comme une véritable martingale de lutte contre le chômage. Selon les prévisions gouvernementales qui s’appuient notamment sur une étude du Boston Consulting Group réalisée en 2008 cette croissance écologique pourrait créer plus de 600.000 emplois qualifiés de "verts" d’ici à 2020. Une étude très contestée car elle omet de prendre en compte les emplois détruits d’ici là et qui a fait dire à certains spécialistes que ses chiffres avaient été "gonflés".
... /... Le virage de l'économie vers le respect de l'environnement pourrait en effet créer jusqu'à 600.000 emplois mais seulement, et seulement si le potentiel existe, estime le COE. Car au-delà des bonnes intentions et des espoirs que suscite cette croissance, le changement s'annonce beaucoup plus "complexe" que ce que les pouvoirs publics laissent entendre. "La croissance verte peut être significativement créatrice d'emplois dans les nouvelles activités", mais "avec une ampleur encore incertaine à moyen et long terme", indique-t-il.
... /... En écho aux propos cet automne du secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez, qui déclarait qu’"il (fallait) que le Grenelle de l'environnement crache de l'emploi", le COE souligne que "le développement durable ne saurait tenir lieu de stratégie unique pour atteindre le plein emploi... / ... " Source La tribune
Que dire de plus, si ce n'est, que les milliers ou millions d'emplois verts défendus par Jean-Louis Borloo ont la même valeur que les millions d'emplois de services à la personne initiés par ... Borloo Jean-Louis !
Pour le gouvernement :
"Marché services à la personne bilan 2009 : "Bien que l’on assiste depuis la mi 2008 à un ajustement sévère de l’emploi national et à une hausse continue du chômage, l’emploi et l’activité dans les services à la personne continuent à se développer en 2009 même si le rythme est ralenti par le choc brutal de la crise.
Plusieurs indicateurs témoignent de cette résistance à l’évolution conjoncturelle. Tout d’abord, le nombre d’heures total travaillées dans le secteur continue à progresser : on prévoit en 2009 une hausse de 1,5% alors que le nombre d’heures dans l’ensemble de l’économie pourrait diminuer de plus de 2%. Mesurés en équivalent temps plein, les services à la personne restent par conséquent créateurs nets d’emploi ... / ... " - Source Services à domicile
Et pour la réalité ?
" L’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) signale de son côté que le chiffre avancé par le gouvernement de 235000 emplois créés correspond en fait à 75000 équivalents temps plein et dénonce la précarité et la sous qualification de ces emplois : “Le secteur des services à la personne étant, avec ou sans plan public, fortement créateur d’emplois, le problème central porte dès lors plutôt sur la nature et la qualité des emplois dans ce secteur.
Ceux-ci sont en effet à temps très partiels : 12 heures par semaine, contre 23 heures en moyenne pour l’emploi à temps partiel dans son ensemble. De plus, les salariés de ce secteur sont dans 80 % des cas employés de gré à gré et n’ont de ce fait pas accès à la formation, aux contrôles médicaux, à ceux de l’Inspection du travail ou à la médiation syndicale en cas de litige du travail.” - Source le Blog de Sylvie Jean
En sera t-il de même pour le nouveau "formidable gisement d'emploi" que représentent les emplois verts ?
Emplois verts : Prometteurs sur le papier mais ... hypothétiques sur le terrain !Car, comme nous l'explique L'Usine Nouvelle, dans un article du 16 mars 2009, la fabrication des matériaux nécessaire à une partie stratégique des emplois verts est déjà réalisée ... en Chine !
La Chine, premier atelier mondial des cleantech

Eoliennes : Les fabricants chinois - et filiales chinoises de groupes occidentaux - de composants pour éoliennes ont fourni plus de 56% des équipements mondiaux fin 2007, selon le Global Wind Energy Council (GWEC), contre 41% en 2006. Et leur part de marché devrait augmenter significativement à l'avenir. Les entreprises chinoises commencent en 2009 à exporter leurs pales au Japon et en Europe, et espèrent fournir bientôt les Etats-Unis.
Photovoltaique : la Chine est devenue premier producteur mondial de modules photovoltaïques dès 2007 avec une production de 1,18 GW.
Eclairage : L'éclairage aussi. Selon Policy Matters Ohio, une large partie des ampoules à basse consommation de GE sont fabriquées en Chine, dans un site en partenariat avec Xiamen Topstar Lighting.- Source l'Usine Nouvelle
Bah ! Après tout, tant qu'il restera des pelouses à tondre, des fenêtres à poser et quelques heures de ménage/repassage à faire, il se trouvera toujours des politiques pour nous expliquer comment ils comptent résorber durablement le chômage ...
Crédit photo et image
Humains associés
Un métier pour la planète et surtout pour moi ! Elisabeth Laville
Emplois verts : Prometteurs sur le papier mais ... hypothétiques sur le terrain !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Slovar 2856 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte