Magazine

Etes-vous synesthète ?

Publié le 27 janvier 2010 par Livmarlene
Etes-vous synesthète ?
72893Le mot est plutôt joli. Ce qu'il désigne ne l'est pas moins. Et comme tout ce que l'on perçoit comme beau (ou moche d'ailleurs), la synesthésie se passe dans le cerveau.Il s'agit d'un phénomène neurologique par lequel plusieurs sens se retrouvent associés.Il existe ainsi des personnes pour qui les chiffres et/ou les lettres sont colorés. La beauté d'un prénom ou le choix d'un nombre fétiche a donc pour eux beaucoup à voir avec l'esthétique de l'ensemble. Une de mes amies présente ce type de synesthésie. Elle m'a expliqué dernièrement qu'elle n'aimait pas la couleur de son âge. En revanche, je sais que mon prénom, rose-marron dans sa logique, lui plaît beaucoup.D'autres formes de synesthésie associent aux chiffres des positions dans l'espace (le 2 est haut, le 7 est bas, le 4 est à gauche...)La musique aussi peut être perçue comme colorée ou bien ayant une forme particulière. J'avoue que je serais assez curieuse de faire l'expérience de ce type de perception : imaginez en entendant une mélodie, que vous puissiez également la voir, voir la Musique, pas simplement le clip sorti tout droit de l'esprit tordu d'un réalisateur chargé de mettre en valeur le sex appeal d'une nymphette !Pour en revenir à nos moutons, il y a aussi des synesthètes qui relient directement les jours de la semaine ou les mois à des personnalités (Maman, toi qui es persuadée d'être née au "mois des fous", te voilà enfin diagnostiquée et ça n'a rien de psychiatrique)Les exemples précédents ne sont pas anodins, je ne les ai pas choisis au hasard. La majorité des associations concernent forme et couleur ou son et couleur. Il est beaucoup plus rare de rencontrer des personnes associant le goût ou l'odorat à des formes ou des sons.Ma description du phénomène a pu amener un sourire sur quelques visages, alors il faut être clair : sont synesthètes, les seules personnes qui perçoivent des associations de deux ou plusieurs sens sans avoir consommé au préalable une quelconque substance hallucinogène. Le reste, c'est tout simple, ça s'appelle un trip !Associations à la fois subjectives, différentes d'un individu à l'autre, mais constante chez une même personne, la synesthésie s'avère difficile à quantifier dans la population. L'origine serait génétique, liée au chromosome X (Vous m'en direz tant ! Tout est toujours la faute de la mère, c'est bien connu.)Comme quoi les chercheurs se penchent vraiment sur tout et n'importe quoi ! Non que ce phénomène soit sans intérêt. Simplement, vu le nombre de casses-tête scientifiques dont la résolution peut être considérée comme urgente (dans la recherche médicale mais aussi technologique), l'étude d'une particularité sans conséquence handicapante peut paraître bien triviale.Sauf que d'une part, il s'agit de décrypter un des innombrables mystères du cerveau et que d'autre part, à bien y regarder, pas mal d'investigations scientifiques ne sont motivées par aucune nécessité autre que celle de comprendre.La connaissance pour la connaissance, comme un moyen d'appréhender plus complètement la beauté de Dame Nature.Ciel, la Science serait donc un art ! Ouiiii, tous ces tubes à essais remplis de réactifs colorés... Et leurs propriétaires qui savent d'un coup d'oeil : bleu intense, c'est le sulfate de cuivre, indigo c'est la liqueur de Schweitzer, pourpre c'est du permanganate de potassium. Oh la, oh la, calmons-nous. Rien de synesthétique là dedans, puisque la logique de l'association est commune à tout le monde (enfin, ceux qui manipulent ces produits).Il n'empêche, la Science n'avance pas que par le travail protocolisé de binoclards en blouses. Sans les instants de géniale perspicacité de visionnaires qui osent imaginer des liens encore inconnus, nous n'en serions pas où nous en sommes !La bombe atomique n'existerait pas et les gaz à effet de serre ne mettraient pas en danger l'équilibre climatique de la planète...Comment diable en arrivai-je à de telles associations d'idées ? Je pars de la synesthésie, et j'atterris sur Shakira (la Bomba, pour ceux qui n'auraient pas saisi).Attendez, je remonte la piste... Mais c'est bien sûr ! Pour elle, la Tortura (celle d'avoir un mec infidèle), ça lui agite le buste, tandis que quand il s'agit de vérité, ce sont ses hanches qui ondulent ! (My hips don't lie). Cette chanteuse est synesthète sans le savoir, elle associe des mots et des mouvements.La boucle est bouclée, et NON, Liv Marlene n'est pas folle, enfin pas plus que d'habitude.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Livmarlene 158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog