Magazine High tech

[Test] WIPEOUT HD et Fury; le test de la rédaction (par Kendal)

Publié le 27 janvier 2010 par Benji78

Après une petite partie de shopping sur le PSN j’ai décidé d’acheter Wipeout HD. Si vous ne connaissez pas, ce jeu est en fait un jeu de course de vaisseaux. Assez futuriste, celui-ci vous propose de vous lancer dans partie à 300 à l’heure, voire beaucoup plus, et d’affronter vos ennemis en les éliminant un à un grâce aux bonus que vous pouvez récolter.

Pour remonter un peu plus loin dans l’histoire de ce ludiciel, il fut d’abord créé pour la PS1 et quant aux performances de cette console, était plutôt un très bon jeu assez avant-gardiste pour son époque. Plusieurs portages ont ensuite vu le jour sur la console portable de Sony. Wipeout Pure fut ainsi l’un des premiers jeux à débarquer sur la PSP lors de sa sortie en Europe. Autant vous dire que le succès fut immédiat, du moins de mon côté! Les graphismes étaient tout à fait acceptables, la jouabilité très bonne… Bref, un des grands noms du jeu de courses voyait s’annoncer un futur très prometteur! Quoi de plus normal donc que la sortie d’un second opus pour venir gonfler les poches des développeurs ? Wipeout Pulse fut annoncé, distribué, et bien évidement acheté. Le même plaisir de mon côté à retrouver les superbes vaisseaux de la série avec une prise en mains quasiment irréprochable.

wipeout_oosgame_weebeetroc

Mais la PS3 de son côté ne pouvait pas compter sur d’aussi bons titres que Wipeout pour faire bonne figure dans le jeu de course futuriste. Aucun problème! Sony mit au fer ses plus braves développeurs afin de nous prodiguer ce qu’aujourd’hui nous pouvons appeler Wipeout HD et Fury. Le second est une extension apportée au premier, mais la qualité de son contenu aurait très bien pu en faire un titre autonome.

Nous pouvons après aparté étymologique revenir à des détails plus techniques de la version PS3. Wipeout HD et Fury étaient disponibles au prix de 24,99€ sur le PSN, et c’est toujours le cas. Grâce à la carte que m’a offert Benjamin histoire de tester le contenu de la plateforme de téléchargement de la PS3, je me suis acheté ce titre qui n’avait aucune raison de me décevoir. Un aller simple sur le PSN, un retour accompagné de 2go de plus à occuper sur ma console pour un porte-monnaie plutôt bien allégé.

wipeout_psn_oosgame_weebeetroc

Après les quelques heures arrachées voracement par le faible débit de la connexion au PSN, j’installe le jeu, le lance et commence tout de suite à profiter de la qualité du menu. Au programme: CAMPAGNE, RACEBOX, EN LIGNE, OPTIONS et RECORDS. Ces noms étant tous très explicites, RACEBOX étant plus exotique je serais tenté de vous dire qu’à l’intérieur vous pourrez jouer sur n’importe quel circuit en n’importe quel mode, je ne m’attarderai pas sur ces derniers. Doté d’une vidéo de fond de qualité, aux couleurs très attirantes, on sent déjà les longues heures de jeu pointer le bout de leur nez ! Si comme moi vous avez acheté, ou allez acheter le pack complet contenant le jeu original et l’extension, vous pourrez choisir votre thème préféré dans les options du jeu. Et puisque je vous en parle ici, autant vous dire que la quantité de réglages disponibles est très impressionnante ; allant de l’éloignement de la caméra, en passant par la résolution de l’écran, le style de l’ATH, la possibilité de gérer les musiques du jeu – mais pas celle d’y écouter vos propres sons – ou de réaffecter les actions de jeu aux boutons de vos manettes… Tout y est ! Même la notice complète du jeu vous est accessible.

wipeout_hd_ps3_oosgame_weebeetroc

Mais puisqu’il faut commencer, autant lancer le mode campagne. HD ne vous propose pas moins de 87 épreuves, que vous pourrez rejouer à volonté pour tenter de gagner la médaille d’or, tandis que Fury ne vous en offre « que » 80… Après la sélection d’une épreuve la liste alors dévoilée s’avère très imposante. Bien sûr vous devrez au fur et à mesure du jeu débloquer de plus puissants bolides ; cela à l’instar de Fury qui lui aussi se permet de surenchérir sur la diversité. Sont donc cumulées douze écuries composées d’un bon nombre de vaisseaux chacune, ajoutez-y les quelques engins supplémentaires du mode zone et vous obtiendrez un titre extrêmement complet ! Le design de tous est inédit, Sony a fait les choses bien et nous n’avons donc pas à jouer avec de fausses répliques qui font écho à chaque fois du même patron.

Passons aux épreuves maintenant, leur diversité est au moins autant imposante que celle des vaisseaux. Non seulement vous pouvez courir sur une grande quantité de circuits mais en plus vous avez la possibilité de choisir votre mode de jeu, c’est-à-dire que vous pourrez vous décidez soit de simplement jouer contre des CPU et d’essayer d’atteindre la première place ; ou alors vous pourrez essayer de battre les contre-la-montre pour remporter plus de médailles d’or ; également de vous aventurer dans une épreuve de zones durant laquelle vous devrez aller le plus vite possible jusqu’à ce qu’il ne soit plus possible de contrôler le vaisseau. De plus Fury vient ajouter son petit grain de sel et gonfler encore une fois les possibilités de Wipeout : un mode élimination dans lequel vous essayerez d’exploser les vaisseaux adversaires, un ajout qui vous fera voyager du jeu de course au shoot em up très réussi et également de la partie. Tout cela vous fera crouler sous d’innombrables heures de jeu ; mais ajoutons-y le mode online et l’on pourrait extrapoler en disant que Wipeout ne se finit pas, il se savoure durant des jours et des jours. Petit bémol tout de même, la répétitivité pourrait en énerver certains…

Maintenant c’est au tour des graphismes, et dans ce domaine là Wipeout est vraiment HD. Aucun problème pour du 1080p, tout est très fluide. La qualité physique des vaisseaux est elle aussi au rendez-vous ; on pourrait tout de même critiquer ces derniers en disant qu’ils ne vont pas jusqu’au bout du détail, qu’un petit boulon et quelques vis nous auraient fait croire à plus de réalité; mais au vu de la globalité du jeu tout est très beau, les circuits le sont également. Le mode zone viendra vous éblouir avec un splendide dédale de couleurs qui changeront en fonction de votre vitesse, et c’est un effet visuel qui personnellement me plaît beaucoup. Vous pourrez également vous arrêter pendant vos courses et faire des screenshots ; la possibilité d’y ajouter des effets comme un flou de mouvement y est présente.

Cependant, apportons à ce génial édifice la petite claque qu’il ne mérite que partiellement. Le gameplay n’apparaît pas directement comme instinctif. On devra s’y prendre à plusieurs reprises afin de comprendre les différentes façons de contrôler son vaisseau. Mais je vous rassure, le malaise du début s’estompe très vite. On finira par en déduire que le jeu est fait de cette façon afin d’y incorporer une difficulté bien dosée. Les courses pourraient peut être vous paraître simples au début, mais plus on avance et plus on se surprend à vouloir augmenter le niveau. Le plaisir va de paire avec la compétition et cela forme un tout plus que réussi !

ps3_wipeout

En conclusion je vous dirais que ce jeu, au vu du prix auquel il nous est vendu, pourra vous apporter la dose de sensation forte dont vous avez envie. Mais si vous préférez les jeux de courses traditionnelles, ne vous y essayez pas car le but premier de Wipeout est la vitesse et non la maîtrise parfaite des véhicules. Pour tous les autres, n’hésitez plus!

Notation de Wipeout HD et Fury:

Scénario : – (pas de scénario)

Graphismes: 9/10

Gameplay: 7.5/10

Durée de vie et contenu: 9/10

KENDAL


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benji78 880 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte