Magazine Cinéma

Enfance en Corée, enfance ballottée

Par Tred @limpossibleblog
2010 commence comme 2009 avait finit. Par une image de la Corée du Sud. Par une image de l’enfance. Celle d’une gamine qui apprend peu à peu à vivre sans ses parents. Celle d’une innocence contrariée par un brutal atterrissage dans une réalité niée. En 2009, c’était Treeless Mountain de Kim So Yong. En 2010, c’est Une vie toute neuve d’Ounie Lecomte.
Il est étrange que ces deux films soient sortis à une petite semaine d’intervalle, deux films si proches, presque le miroir l’un de l’autre. Ou plutôt presque la suite l’un de l’autre, tant il semble qu’Une vie toute neuve commence pour ainsi dire là où Treeless Mountain s’arrêtait.
Enfance en Corée, enfance ballottéeDans Treeless Mountain, deux petites filles se voient confiées par leur mère larguée maritalement et dépassée psychologiquement à une tante habitant une petite ville de province. La tante n’a pas vraiment les moyens de s’occuper des gamines, qui guettent inlassablement le retour de leur mère. Une vie toute neuve suit lui le parcours de Jin-Hee, qui croyait partir en voyage avec son père lorsqu’elle découvre que celui-ci la place en fait dans un orphelinat. Pendant que ses camarades rêvent de se faire adopter, Jin-Hee veut croire que son père ne l’a pas abandonnée, avant de devoir peu à peu se rendre à l’évidence.
Impossible de ne pas penser à l’un des films lorsque l’on voit l’autre, tant ils sont chacun le reflet d’une même histoire de l’enfance, d’une même histoire de la Corée. Celle d’adultes vivant difficilement, et abandonnant leurs enfants ; celle d’enfants dont l’insouciance est brisée par la détresse de leurs parents et leur abandon.
Treeless Mountain et Une vie toute neuve ont notamment en commun d’avoir un regard sur leur sujet posé à hauteur d’enfant. Une vision de la vie où l’innocence laisse vite la place à l’incompréhension, la tristesse, la colère.
Ces films sont ceux de l’enfance laissée à elle-même, ballottée dans un monde d’adultes qui semblentEnfance en Corée, enfance ballottée aussi paumés que les enfants, voire plus dans Treeless mountain. Ces enfants qui sont le cœur des films sont des gamines adorables en surface, mais que les réalisatrices respectives ne regardent jamais avec condescendance. La justesse est toujours privilégiée à la facilité, permettant à ces portraits d’enfance de faire mouche avec force et douceur à la fois.
Une belle surprise pour Treeless Mountain, le deuxième long-métrage de Kim So Yong, qui m’avait profondément ennuyé avec son précédent In between days, et qui me ravit tout à fait cette fois-ci. Au même titre qu’Ounie Lecomte, réalisatrice d’Une vie toute neuve, son premier long-métrage, produit par un maître du cinéma coréen, Lee Chang-Dong. Deux réalisatrices nées en Corée et ayant grandi en Occident (les États-Unis pour Kim So Yong, la France pour Ounie Lecomte). Deux beaux regards sur l’enfance abandonnée.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Marguerite Gonon - Enfance...

    Marguerite Gonon Enfance...

    On connaît Marguerite Gonon historienne, conteuse, résistante. Certains, comme Maurice Bompuis, connaissent une Marguerite Gonon différente : la voisine,... Lire la suite

    Par  Db Du Jardin
    CULTURE
  • Paraboles bibliques, culture religieuse et enfance

    Paraboles bibliques, culture religieuse enfance

    La grande précision et la complexité des événements célébrés à Noël peuvent semer la confusion dans l'esprit des enfants. Car ils reçoivent en plus de... Lire la suite

    Par  Actualitté
    CULTURE, LIVRES
  • Bad Boys made in Corée

    Boys made Corée

    Gwanmoon, Jang Bang et Yubin, trois lycéens, voient leur vie basculer lorsqu'ils rencontrent Aram, étrange et mystérieuse lycéenne aux pouvoirs de divination:... Lire la suite

    Par  Chatperlipopette
    CULTURE, LIVRES
  • Jitti, un graphiste inspiré par son enfance

    Jitti, graphiste inspiré enfance

    Jitti Jumnianwai est un jeune artiste et graphiste freelance de 26 ans qui travaille aussi dans l'animation. Diplômé de l'école des beaux-arts de Chiang-Maï,... Lire la suite

    Par  Botablo
    BEAUX ARTS, CULTURE, DÉCORATION
  • Enfance et spiritualité 1

    Enfance spiritualité

    Je m'intéresse depuis longtemps au lien entre enfance et éveil. Douglas Harding m'avait déjà fait remarquer que l'enfant, assez spontanément, voit sa vraie... Lire la suite

    Par  Joseleroy
    BIEN-ÊTRE, CULTURE
  • En direct de Corée

    direct Corée

    J'ai découvert, il y a quelques mois déjà, la ligne de soins coréenne Erborian. J'ai eu la chance de tester plusieurs de leurs produits, et ils me séduisent... Lire la suite

    Par  Leanne
    BEAUTÉ , CULTURE, MODE
  • Une autre héroïne de mon enfance : Yoko Tsuno. Pour être...

    autre héroïne enfance Yoko Tsuno. Pour être...

    L'orgue du diable L'orgue en question La frontière de la vie planche du n°7 La lumière d'Ixo Avec sa copine vinéenne La proie et l'ombre planche du n°12 Une... Lire la suite

    Par  Mmepastel
    BD, CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Tred 1543 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines