Magazine Environnement

Le ministère de l'Ecologie lance un plan de solidarité écologique

Publié le 28 janvier 2010 par Bioaddict @bioaddict
Le ministère de l'Ecologie lance un plan de solidarité écologique Suivez notre flux RSS
l'actualité du bio en direct

Réagir à cet article Créer une nouvelle discussion
créer un nouveau sujet dans le forum
Je souhaite également recevoir
les bons plans et offres partenaires
la newsletter des professionnelles
Afin que la facture de chauffage des ménages les plus modestes soit allégée, le ministère de l'Ecologie a présenté ce mardi 26 janvier 2010 le plan de Solidarité Ecologique : "Pour que le Grenelle Environnement bénéficie pleinement aux territoires ruraux et aux plus modestes touchés par la précarité énergétique".

En quelques années, la part des dépenses d'énergie dans le logement est passée de 10 % à 15 % pour les ménages les plus modestes.

Selon l'INSEE, 3 400 000 ménages (13 % des ménages) consacrent plus de 10 % de leurs ressources à payer leurs factures de chauffage.

Jean-Louis Borloo, ministre de l'Ecologie, Valérie Letard, secrétaire d'État au développement durable et Benoist Apparu, Secrétaire d'Etat en charge du Logement et de l'Urbanisme ont ainsi décidé, dans le cadre du Pacte de Solidarité Ecologique, de lancer un " Engagement national contre la précarité énergétique " dont l'objectif central est de réhabiliter sur la période 2010-2017 les logements de 300 000 propriétaires occupants modestes en situation de forte précarité énergétique, notamment en milieu rural.

Un engagement qui doit permettre " un doublement du nombre de propriétaires occupants aidés dans ces territoires (ruraux), qui passeront de 20 000 en 2009 à 40 000 par an dès 2011 ", note le ministère de l'Ecologie.

Les propriétaires en milieu rural se verront ainsi offrir un diagnostic énergétique et technique, puis un accompagnement aux travaux répondant à leurs besoins.

Un " Fonds national d'aide à la rénovation thermique des logements privés " de 1,25 milliard d'euros

Les réhabilitations se feront grâce à la mise en place du Fonds national d'aide à la rénovation thermique des logements privés, qui sera géré par l'Agence nationale de l'habitat (ANAH).

Les opérations de rénovation devront chacune conduire à des économies d'énergie d'au moins 25 %, avec pour objectif global une réduction des consommations énergétiques d'au moins 30 %.

Ce fonds, qui sera doté de 1,25 milliard d'euros, prêtera directement les sommes aux propriétaires retenus. Dans le cas de travaux d'isolation d'un montant de 10.000 euros par exemple, le fonds avancera les deux tiers de la somme. Le reste sera à la charge du propriétaire.

Au 1,25 milliard d'euros, s'ajouteront l'intervention ses collectivités territoriales dans le cadre de leurs actions existantes ainsi que les aides fiscales (crédit d'impôt " développement durable ", éco-prêt à taux zéro) créées ou renforcées par le Grenelle Environnement.

Le but : " Eradiquer en 8 ans les situations de forte précarité énergétique ", déclare le ministère de l'Ecologie.

Emilie Villeneuve

Lire "De nouveaux labels pour une meilleure performance énergétique des bâtiments".

Lire "Loi Grenelle 2 : mention énergétique obligatoire dans les annonces immobilières".

voir les sources de l'infos Ministère de l'Ecologie

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bioaddict 1610830 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte