Magazine

l'étron commun

Publié le 28 janvier 2010 par Pjjp44
l'étron commun
C'est sur, ça vient pas de sortir cette affaire là, on pourrait même dire que ça date du moment où le premier bipède en a rencontré un autre et a voulu -puisque c'est dans son intrinsèque nature- lui en mettre plein la vue. Au fil des siècles et des moyens  on a  forcément perfectionné le jeu mais -sur le fond -comme disait une raie du milieu- c'est toujours sensiblement la même aventure. Je m'explique: ("ah ben c'est pas trop tôt" -voix boaf!-) L'animal humain aime le Pouvoir avec un grand P comme dans "pov cloche", c'est une façon pour lui de se rassurer, de pincer les autres pour comprendre qu'il existe et le top! du top! au box office de l'art primate c'est de laisser au moment du ramassage-parce que au cas où certains grands liftés en douteraient encore, on se fait  forcément benner à un moment ou un autre...-de laisser disais-je, sa crotte,son étron fumeux, que l'on appellera   pour les "besoins"  de la bienséance, plus poétiquement: "oeuvre de sa vie". Chacun a forcément des exemples en pagaille de ce que je vous dégoise ici même et présentement.
L'imagination n'étant pas avare ni ailleurs non plus, surtout avec les deniers publics- Ah oui parce que ouvrons une parenthèse ( voilà c'est fait! - on peut être petit joueur et n'exercer son ascendance, charme, autorité, empire, influence...(à compléter si besoin) que dans une sphère restreinte, par exemple heu! pour les affaires courantes: familiale mais comme certains sont plus gourmands et doués que d'autres, et un peu trop à l'étroit dans l'espace prédigéré , il leur faudra prendre du galon pour se sentir à l'unisson avec la haute idée qu'ils se font d'eux même et de l'exercice de leur  pouvoir sur les autres. Et quoi de mieux me direz-vous, que se s'offrir toutes ou presque des ressources générées par le génie z'humain pour se faire connaître? D'ailleurs j'en suis à l'instant même "un bel" exemple non? sauf que dans ce cas précis vous pouvez toujours prendre vos clic et vos claques et aller voir ailleurs où je ne suis pas. Ce qui n'est  hélas pas toujours le cas, les livres d'histoire peuvent aisément en témoigner et notre pain quotidien (oups renvoi) également.
Bien sur, soyons honnêtes, il arrive que certaines  habiles délicatesses de nos illustres concitoyens puissent  accessoirement  se révéler utiles à une majorité de leurs presque semblables- comme quoi le hasard fait parfois bien les choses- mais surtout ne nous leurrons pas,  ils ont d'abord pensé -et c'est tout  naturel- à leur ptit égo et pour  la suite si ça rend service, c'est tant mieux ou... tant pis.
Aussi surtout, fuyons comme la peste, les ceusses qui nous baratinent à longueur de tribune de la vie, sur leur sens du sacrifice et qui offriraient aux autres- gratuitement cela va de soi- leur brillante personne. Ils nous mentent comme ils respirent et tant qu'il y a aura des gogos pour les croire, les moutons seront bien gardés.
L'habileté des décideurs à poils ou a vapeurs c'est donc bien de réussir à nous suggérer que leur grand plaisir sera aussi le notre, et des fois cela marche... mais bon là je sens que je redonde...
Vous vous demandez peut-être où je veux en venir? (ah si je savais!) et bien, j'ai reçu hier un courriel d'un collaborateur dessinateur occasionnel mais régulier  de ce blogatabac qui disait en substance ceci:

"Le trafic international de passagers a enregistré en 2009 une baisse sans précédent depuis la Deuxième guerre mondiale, malgré une amélioration sensible en fin d'année, a annoncé mercredi l'Association internationale du transport aérien (IATA)."
et naturellement, je n'ai  pu m'empêcher  de penser (et c'était le but ahah! petit malin) au projet de construction d'aéroport dans notre verte campagne loire-atlantiquaine pour lequel la jet set politique régionale se démène avec nos sous-sous . On sait, après de nombreuses  et multiples expertises de spécialistes et avis des citoyens concernés (mais ça c'est accessoire n'est ce pas!) que cela ne servira à rien, l'aéroport existant ne faisant déjà pas le plein,  c'est  également un gouffre financier z'énorme et sans doutes beaucoup plus encore  que ce qu'on veut bien nous avancer comme chiffres- vous avez remarqué c'est toujours plus cher à l'arrivée (théorème du bâtisseur), cela va  aussi bousiller la nature et empoisonner la vie de plein de gens, et à l'heure (moins le quart) du grenelle de l'environnement c'est du genre "faîtes ce que je dis mais surtout pas ce que je fais".
Et tout ça, uniquement pour faire plaisir à quelques édiles et qu'on sort, à l'égo sur vitaminé et à l'occasion à leurs potes bétonneurs, alors qu'il aurait suffit de leur payer quelques séances chez un psy patenté pour qu'ils puissent évacuer leur trop plein de suffisance. Ce qui reconnaissons-le, aurait coûté beaucoup moins cher à la collectivité .

Mais voilà, si le rationnel faisait de la politique, on le saurait depuis longtemps. n'est-il pas?
Ah mais quand il s'agit de couler son bronze avec son nom dessus dans le hall de l'aéroport...cela n'a pas de prix.
Allo!  Tonton Sigmund...
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • P., P. and Mary

    Mary

    L’information est me semble-t-il passée pratiquement inaperçue. Mary Travers, la blonde « Mary » de Peter, Paul and Mary, est décédée du côté du Connecticut... Lire la suite

    Par  Jeanyvessecheresse
    A CLASSER
  • Le Pouvoir

    Pouvoir

    Frank M. Robinson The Power, 1999 (révision d'un roman de 1956) Folio SF, 2004   Bill Tanner dirige pour l'US Navy des recherches sur l'endurance humaine. Lire la suite

    Par  Zebrain
    A CLASSER
  • Notre facteur commun

    Notre facteur commun

    ( ♫ ) Little Boots – Stuck On Repeat [mp3] L’écoute de Hands de Little Boots peut s’avérer déroutante. Très orienté variété pop, celui-ci est pourtant rempli... Lire la suite

    Par  Kristff
    A CLASSER
  • le p de Sophie

    Sophie

    - Une coccinelle s’est posée au pied du p de Sophie.- Aiguilles n°6, pelotes de laine noire et marbre, deux mailles à l’endroit, deux mailles à l’envers, je... Lire la suite

    Par  Desfraises
    A CLASSER
  • Eau - bien commun de l'humanité

    Rencontre sur la question des mobilisations citoyennes en faveur de la reconnaissance de l'eau comme bien public mondial par Via le Monde. Lire la suite

    Par  Mainsdoeuvres
    A CLASSER
  • Le pouvoir

    DE  BATTRE  MONNAIE         C’est une authentique économie de pénurie à laquelle nous faisons fasse présentement. Il est bien loin le temps du franc de... Lire la suite

    Par  Xavier1
    A CLASSER
  • Pouvoir

    Pouvoir

    Le français est une langue curieuse ; sa grammaire, ses conjugaisons et enfin son orthographe en font un langage ardu à l’apprentissage et à la maîtrise. Lire la suite

    Par  Cebeji
    A CLASSER

A propos de l’auteur


Pjjp44 384 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte