Magazine Asie

Tsingdao

Par Watermeloun

Ce week end nous avons été invités à un mariage à Tsingdao, ce qui m’a permis en même temps de visiter la ville. Elle a longtemps été occupée par les allemands, l’architecture est d’ailleurs toujours à moitié européenne.

Tsingdao

Tsingdao

Xiaoli a pu retourner dans son université, pars ailleurs c’est l’une des plus belle de Chine.

Il a ensuite fallu se rendre au mariage qui se déroulai dans la ville du marié à deux heures de Tsingdao. La veille du mariage, on est tous (une vingtaine) allé diner dans un immense restaurant. Ils ont commandé pour plus de vingt plats…

Tsingdao

Dans la campagne les mariages restent assez traditionnels, de ce fait, je ne connaissaient pas trop les traditions, mais je n’était pas la seule. En fait en Chine, chaque région possède ses particularismes, et en matière de mariage, les habitudes des uns diffèrent des autres.Pour ce qui est de pékin par exemple, le marié vient chercher sa future femme chez elle, mais il en et empêché par les convives. Il doit alors glisser quelques billets sous la porte pour qu’on le laisse entrer (corruption?!). Il doit ensuite chercher les chaussures de la marié qui ont été dissimulées dans l’appartement…

Ce week-end, je n’ai rien vu de tout cela, le futur marié a du porter sa femme sur quatre étages en chantant des chansons pour qu’il puisse accéder à son appartement, c’était assez marrant.

Puis vers treize heures, on est allés au restaurant. Il y avait trente-cinq tables d’invités soit pas moins de trois cent convives. J’était tranquillement en train de manger ma cuisse de poulet quand j’entend au micro, « il y a une jeune fille française dans la salle, merci de l’accueillir ». Mon dieu, j’ai failli faire un arrêt cardiaque. J’ai alors du monter sur l’estrade (oui oui), et bredouiller quelque chose comme « pardonnez-moi, je ne suis pas chinoise (sans blagues), je vais parler en anglais… »Enfin bref, pas très poli tout ça.

Pour ce qui est des plats, pour le coup c’était comme dire, très traditionnel, voir un peu trop. Soupe de tortue et compagnie étaient au rendez-vous. Je sais qu’il faut être ouvert d’esprit en Chine, mais la soupe de tortue vraiment, c’est impossible.

le soir même on est revenu sur Tsindao pour reprendre le train qui nous ramenait à Beijing.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Watermeloun 116 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog