Magazine Culture

Vente en ligne : une fraude à la consommation sur les réductions...

Par Actualitté
Et hop : presque sitôt évoqué, sitôt retrouvé devant les autorités judiciaires ! Le problème des réductions effectuées sur les livres numériques et papier, par les vendeurs en ligne, pose un sérieux problème aux éditeurs américains, qui ne savent plus comment lutter contre ce fléau. Le mot n'est pas trop fort : imaginez une ristourne de 50 % sur le prix de vente de votre livre... Et les libraires ne sont pas loin derrière...
Vente en ligne : une fraude à la consommation sur les réductions...Selon les informations de Publishers Weekly, une conférence téléphonique s'est hier matin déroulée, au cours de laquelle l'attorney general Andrew Cuomo a annoncé que 22 détaillants en ligne avaient reçu une assignation à comparaître dans le cadre d'une enquête. Cette dernière porte plus précisément sur les programmes d'adhésion qui, sous couvert d'offres de réduction, imposent des frais illégaux.
La chaîne Barnes & Noble a admis qu'elle faisait partie du lot, mais son président, William Lynch explique que sa société est d'ores et déjà en hors de cause, puisqu'elle ne pratique pas ce type de manoeuvres.
Selon les informations parvenues au procureur et qui ont motivé l'enquête, au moment où le consommateur va conclure une transaction, sur un site en ligne, il se voit offrir la possibilité d'adhérer à un club privilégié. Après une redirection habile vers un autre site, qui conserve les données de la carte de crédit. Et bilan des courses des frais inattendus s'ajoutent, et certaines personnes ont payé des charges durant des mois, voire des années. Une fraude à la consommation qui serait somme toute classique, et chaque année estimée à 1 milliard €.
Si B&N a assuré ne pas pratiquer ce genre de choses, les autres sites pris dans l'enquête devront également prouver leur innocence. Et pour certains, cela sera difficile... « Les clients doivent avoir l'assurance que jamais leurs données personnelles, y compris les informations concernant leur carte de crédit, ne sont partagées avec des clubs de réduction », conclut le PDG de B&N.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines