Magazine Société

La richesse de la France a été pendant des siècles la conséquence du pillage de ses colonies

Publié le 28 janvier 2010 par Uscan
Si vous deviez chaque année, perdre plus de 200 millions de livres que vous recevez actuellement de vos colonies; si vous n’aviez pas le monopole du commerce avec vos colonies pour alimenter vos usines, entretenir votre flotte, faire marcher votre agriculture, payer vos importations, satisfaire vos besoins de luxe, rétablir l’équilibre de votre commerce avec l’Europe et l’Asie, alors je le dis tout net, le royaume serait immédiatement perdu.
Qui parle ainsi ? Un banquier ou un marchand dans le secret de son cabinet privé ? Pas du tout. C’est un évêque, Maury, et c’est à toute l’Assemblée nationale française qu’il adresse publiquement son Plaidoyer contre l’abolition de la traite des esclaves et la libération des colonies. Nous sommes en 1791, et l’Assemblée nationale, mais oui, c’est bien l’Assemblée révolutionnaire française, celle qui consacre la victoire de la bourgeoisie capitaliste sur la noblesse féodale. Son drapeau, c’est la fin des privilèges et la démocratie : « Liberté, Egalité, Fraternité ».
Mais ce drapeau ne vaut absolument pas pour les colonies. Le nouveau régime entend absolument conserver de l’ancien cette source de profits gigantesques. Certes, la Convention abolira formellement l’esclavage en 1794, mais elle se gardera bien d’appliquer cette décision. Et Napoléon rétablira bien vite la légalité de l’esclavage. Il brisera impitoyablement la révolte des esclaves qui avaient fondé une République libre d’Haïti et emprisonnera le chef des milices d’esclaves, Toussaint Louverture, jusqu’à la fin de ses jours, dans une geôle humide et glaciale de Haute-Savoie. La démocratie a ses limites.
Le général Leclerc, beau-frère de Napoléon, lui écrivait de l’île
Voilà mon opinion sur ce pays : il faut supprimer tous les nègres des montagnes, hommes et femmes, et ne garder que les enfants de moins de douze ans, exterminer la moitié des Noirs des plaines, et ne laisser dans la colonie aucun mulâtre portant des galons.
Source : Les 7 péchés d’Hugo Chavez ...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Lettre à France

    La musique adoucit les mœurs, surtout quand elle vient de monsieur Polnareff. Un petit bijou de tendresse et d’émotion écrit en 1977 par Jean-Loup Dabadie... Lire la suite

    Par  François Collette
    SOCIÉTÉ
  • Notre France mérite mieux

    Notre France mérite mieux

    Entre les plaisanteries douteuses d’un ministre qui aime tant à cogner la flamme (mauvais jeu de mots pour heurte feux, désolé je n’ai pas trouvé mieux, c’est l... Lire la suite

    Par  Gédécé
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • France Télécom, suicide story !

    Lire la suite

    Par  Forrestgump54
    HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • En France

    Un adulte sur deux en surpoids, 8 millions d'obèses, plus de 500 000 insuffisants cardiaques, 10 millions d'hypertendus, plus de 2 millions de diabétiques,... Lire la suite

    Par  Uscan
    SOCIÉTÉ
  • France Telecom : 23+1

    France Telecom 23+1

    Lire la suite

    Par  Politistution
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Renationaliser France Télécom ?

    Renationaliser France Télécom

    La ronde macabre des suicides continue chez France-Télécom et certains en profitent pour asséner comme une évidence la nécessité de renationaliser cette entité... Lire la suite

    Par  Marc Vasseur
    FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • France Telecom: management fatal

    France Telecom: management fatal

    Un symbole mortifère infligé au monde de la production Lire la suite

    Par  Vogelsong
    FOCUS EMPLOI, FRANCE, POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Uscan 107 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine