Magazine Séries

Damages [3x 01]

Publié le 28 janvier 2010 par Lulla

dnes_season4_damages_patty_

Your Secrets Are Safe (Season Premiere) // 1 43o ooo tlsp.

44030378


vlcsnap_92834

   Pour rappel, Damages c'est : une saison 1 puissante, un chef d'oeuvre télévisuel; une saison 2 décevante, brouillonne, mais une conclusion écrite à la perfection. J'ignore encore si la saison 3 sera meilleure que la 2ème, voire à la hauteur de la première, mais son introduction était excellente et prometteuse. Presque un retour aux sources finalement. Tous les éléments qui ont fait la force de la série étaient réunis, à commencer par le désormais traditionnel flash forward qui nous transporte ici six mois dans le futur. Patty manque de mourir dans un violent accident de voiture qui, aucun doute là-dessus, n'est pas le fruit du hasard mais bien une tentative de meurtre déguisée. Qui lui en veut au point de vouloir la tuer ? A peu près tout New York. La première hypothèse qui est venue à l'esprit de tous les téléspectateurs j'imagine, c'est celle d'Ellen. Mais au-delà du fait que c'est trop simple, Ellen prétent avoir pardonné Patty. Libre à chacun de la croire ou non. Elément perturbateur à ne pas négliger : dans la voiture du chauffard, sur le siège passager pour être précis, est posée une petite statue de la liberté, indentique à celle qui avait servi à tuer David en saison 1. Un simple clin d'oeil ou un véritable indice ? Mais les scénaristes ont décidé d'être extrêmement généreux cette année puisqu'ils nous offrent bien plus que cet accident de voiture en flash, ils nous dévoilent aussi ce genre de cliffhanger qui vous laisse bouché bée un moment : Tom Shayes a été tué. Son corps mort gît dans une vieille poubelle près d'un clochard louche. Avec toute l'ironie qui caractérise la série, dans le présent, Tom est promu par Patty : le cabinet porte leurs deux noms associés. Les images saccadées de la fin de l'épisode et la musique tonitruante m'ont achevé. Le "cling" de l'ascenseur de la saison 1 est déjà loin... Tuer Tom, c'est risqué sans l'être. Le coeur de la série a toujours été le duel Patty/Ellen et il le restera jusqu'à la fin de ses jours. Tom n'est qu'un accessoire parmi tant d'autres, à qui l'on a accordé juste un peu plus d'importance. De plus, il ne meurt que dans six mois. Il sera donc présent toute la saison et avec un aura supplémentaire puisque mort-vivant. C'est malin. Il devrait d'ailleurs lui arriver beaucoup de choses puisqu'il semble vivre, dans le futur, dans un appartement miteux, vide...

   Le bonheur de retrouver tous ces personnages complexes et familiers est au moins aussi fort que de rencontrer les petits nouveaux qui feront cette saison à travers une nouvelle affaire qui s'annonce passionnante et très liée à l'actualité puisque toutes ressemblances avec l'affaire Maddof ne peuvent être fortuites ! Les producteurs ont su attirer à nouveau des acteurs confirmés parmi lesquels Martin Short, jouant un avocat habité que l'on espère aussi bon rival que l'a été Zeljko Ivanek dans la saison 1; Campbell Scott, qui impressionne déjà dans le rôle du fils berné par son père, à moins que...; et Lily Tomlin, qui ne lâche pas son paquet de clopes (sûrement une clause dans ses contrats car elle n'arrêtait pas dans Desperate), qui incarne la femme du grand escroc. A noter aussi la présence de Reiko Aylesworth (24, Lost), discréte pour le moment mais qui devrait se révéler au fur et à mesure. Autant dire que les affrontements entre personnages et entre acteurs s'annoncent intenses ! Chapeau aux scénaristes qui ont su nous présenter cette affaire sans détour, sans tout compliquer inutilement comme ils l'avaient fait en saison 2, et en nous présentant déjà des victimes. Il est très important que l'affaire soit incarnée et pas seulement du coté des accusés. C'est aussi un des reproches que je faisais à l'intrigue de la saison précédente et il semble avoir été rectifié.                

vlcsnap_83431


// Bilan // Damages débute son troisième chapitre à la perfection. Elle réussit à poser les bases de sa nouvelle grande affaire sans être lourde et routinière, elle réussit à proposer un flash forward étonnant et plein de promesses et elle réussit à garder l'intensité de l'affrontement entre Patty et Ellen intact. On ne pouvait rêver mieux !   


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines