Magazine Culture

Apple, un éditeur que les éditeurs n'apprécieraient pas ?

Par Actualitté
Edward Nawotka avait annoncé sur Publishing Perspectives que la nouvelle tablette d'Apple serait « probablement une révolution informatique, pas une révolution de la lecture. » Avant d'ajouter après l'annonce d'Apple que « l'iPad n'est même pas une révolution de l'informatique, elle est simplement une mise à jour. »
Le journaliste pense que les limitations de l'iPad pourraient en faire un bon instrument pour la lecture... Permettant de se concentrer uniquement sur le texte. D'après lui, le seul texte doit pouvoir retenir l'attention du lecteur. Les compléments extra-textuels (vidéos, musique et interviews de l' auteur) ne serviraient qu'à mieux vendre le livre. Indépendamment de l'expérience de lecture.
  Apple, un éditeur que les éditeurs n'apprécieraient pas ?
Nawotka prend l'exemple du roman sentimental (qui fonctionne bien en ebook) Il semblerait effectivement que la dernière chose que souhaite le lecteur happé par l'histoire ce soient les interruptions, quelles que soient leur nature, à cause de la cassure qu'elles amèneraient dans l'imaginaire des lecteurs. Il devrait en être de même pour les oeuvres de Joyce ou de Proust.
Ce qui rend Edward Nawotka enthousiaste, c'est l'approche d'Apple, une manière simplifiée d'aborder la lecture, la rendant ainsi attrayante. Il pense qu'Apple pourrait devenir éditeur (!) et que chacun pourrait proposer ses textes sur l'iBook Store... Apple deviendrait ainsi à la fois détaillant et distributeur. Le stockage léger des formats textes ne rendrait pas impossible l'opération...
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines