Magazine Conso

François Gelly : Directeur de l’Hôtel Keppler à Paris

Publié le 29 janvier 2010 par Topika

Pas facile d’être directeur d’un boutique hotel quand de nombreux hôteliers se targuent d’appartenir à cette catégorie. Rencontre avec un vrai de vrai, l’Hôtel Keppler à Paris 16ème.

hotel-keppler

Hoosta – Quel a été votre parcours avant d’arriver au Keppler ?
François Gelly :
Je suis arrivé à Paris il y a 6 ans, et j’ai débuté au Sofitel Bercy où je suis resté 1 an. Cette première expérience s’est révélée formatrice, mais le Sofitel Bercy n’était pas fait pour moi ; 400 chambres, c’est impersonnel. Pourtant, cette année s’est bien déroulée puisque l’hôtel m’a présenté au concours David Campbell, qui récompense le meilleur réceptionniste. J’ai été finaliste ! J’ai décidé d’en partir ensuite pour l’Hôtel de Sers où je suis resté 2 ans et demi à la réception. C’est en juillet 2007, à son ouverture, que j’ai rejoint l’équipe du Keppler, d’abord en tant que chef de réception puis de fil en aiguille, j’ai été promue au poste d’assistant, et enfin de directeur.

Hoosta – Le Keppler est un boutique hotel. Qu’est-ce qu’un boutique hotel aujourd’hui selon vous ?
François Gelly :
On entend bien souvent parler de boutique hotel alors que l’hôtel en question possède plus de 100 chambres, c’est inepte. Pour moi, un boutique hotel a moins de 50 chambres, sans restaurant et avec un service personnalisé. Ce que j’entends pas « personnalisé », c’est que notre réception est assise, ou bien que nos employés travaillent ici depuis plusieurs années. Bien entendu, c’est aussi un hôtel unique, à la personnalité marquée, et au style affirmé.

Hoosta – Est-ce un avantage d’être implanté dans le 16e arrondissement ?
François Gelly :
Oui car nous bénéficions de tous les atouts du 16e : d’une part le côté calme avec la très belle Place des Etats-Unis, le Trocadéro, et d’autre part, la vie animée des Champs-Élysées jusqu’à la Concorde. Comme exemple concret, je peux vous citer deux adresses diamétralement opposées que nous recommandons à nos clients : le calme et la discrétion du bistrot Oscar rue de Chaillot, la tendance et l’ambiance festive aux Enfants Terribles. Chacun peut donc se retrouver en ce quartier, selon sa personnalité.

hotel-keppler

Hoosta – Une activité à recommander à nos lecteurs ?
François Gelly :
Partir un dimanche, l’été, pour Versailles. Assister aux Fontaines Musicales avant de prendre un bon brunch au Trianon Palace, et rentrer tranquillement à Paris en fin de journée.

|

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Topika 2975 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine