Magazine Finances

Déficits publics : Les contribuables n’étaient pas invités !

Publié le 28 janvier 2010 par Alaindumait

On disait que les Français ne s’intéressaient pas à l’économie, qu’ils n’y comprenaient rien, et qu’en cette matière ils faisaient plutôt confiance à leurs dirigeants.

Le sondage publié ce jeudi matin par « Le Figaro » administre l’éclatante preuve contraire. L’opinion a en effet une idée très précise de ce qu’il convient de faire pour mieux gérer la France : 75% sont inquiets de la dette et des déficits ; 92% pensent que dans la situation présente, il faut réduire les dépenses, alors que 8% seulement des personnes interrogées disent qu’il faut augmenter impôts, taxes ou cotisations.

La gauche a donc tout faux, qui pense qu’il faut augmenter impôts, taxes ou cotisations.

Mais la droite façon UMP se trompe également, en reportant sans cesse la cure nécessaire, et en comptant sur la croissance pour combler la moitié du terrain à parcourir.

En effet, si les déficits plombent la reprise, ce n’est pas celle-ci qui permettra de les rembourser, mais exactement l’inverse : c’est leur comblement qui conforterait la reprise.

On remarquera que la Conférence sur les déficits s’est tenu à l’Elysée, portes fermées. Aucun représentant des contribuables n’y avait été convié. Pourtant le sondage du Figaro démontre une fois de plus que nous sommes en phase avec l’opinion, et que la classe politique ne l’est pas !

Les Français sont mûrs pour un grand débat sur la meilleure politique économique. Un débat ouvert qui serait autrement plus utile que celui sur l’identité nationale…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alaindumait 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog