Magazine

Georges Frêche

Publié le 29 janvier 2010 par Jfa

Je ne commenterai pas la dernière sortie du Président de la Région Languedoc-Roussillon. D’une part parce qu’elle ne m’étonne pas, de l’autre parce ce serait s’abaisser.

Par contre je m’étonne des parcours. L’un qui a pu mener un brillant jeune étudiant maoïste (HEC, puis Faculté de Droit, puis Institut de Géographie), se battant avec pugnacité contre la guerre d’Algérie à cette succession de dérapages, l’autre de celui qui fit de Montpellier une véritable métropole dynamique au vieillard cumulard et s’accrochant aux pouvoirs.

Sont-ce de réels dérapages quand on sait que, paradoxalement, ce partisan de l’indépendance algérienne, n’a pu faire cette carrière qu’en se rapprochant des milieux pieds-noir qui constituent, à Montpellier, une des communautés les plus importantes de France ? Et chacune de ces saillies successives semble renforcer, dans ces milieux, sa popularité.

Il fait partie de ces gens qui, dotés d’incontestables qualités, sont incapables de s’arrêter. Se représenter, à 72 ans, pour les prochaines Régionales, montre un “accro” dont la dépendance, aux pouvoirs en ce qui le concerne, est digne d’un héroïnomane endurci. Ceci dit, de M. Rocard à J. Lang et quelques autres, ils sont quelques-uns de cet acabit au PS.

On peut s’interroger aussi sur le fait que le PS ait mis si longtemps à l’exclure puis, enfin, maintenant, présenter une liste contre lui. Cela ne peut se comprendre que par le poids en “cartes” et mandats, d’une fédération que G. Frêche a su très vite organiser, à sa botte, comme les grands ancêtres du Nord et des Bouches du Rhône, totalement verrouillée, à la démocratie approximative et aux trucages incessants; le poids des élus et de leurs collaborateurs, les “cartes” clientélistes permettant des votes bloqués négociées avec les majorités nationales du parti.

G. Frêche, comme JN Guérini ont largement contribué à la victoire de S. Royal lors des primaires internes du PS pour les dernières Présidentielles, maintenant cet appui lors du calamiteux Congrès de Reims, celle-ci s’interdisant toute critique à leur égard. Dernièrement, j’avais été frappé, il y a quelques semaines, par le vibrant plaidoyer que déploya V. Peillon sur Canal + pour le soutenir, le qualifiant “d’humaniste” et dénonçant ceux qui le critiquaient. Le fait que Mme Royal, comme M. Peillon s’appuient sur de tels individus au nom de la “rénovation” du PS m’avait laissé perplexe.

Pour ceux que cela intéresse, la rubrique qui concerne ce monsieur sur Wikipedia est bien documentée.

- Régionales, sondages. Marianne.

- “La réduction des pesticides ne se fera pas sans une révolution des pratiques”. Actu-Environnement.

- “La Cour des comptes dresse un constat sévère sur la politique de l’eau en France”. Le Monde. Voir aussi: “La revanche des eurosceptiques”.

- “Emplois détruits, chômeurs volatilisés”. Déchiffrages. La réalité réelle des statistique sur le chômage en France: Sur les 503 000 chômeurs rayés du Pôle Emploi en Décembre, seuls “109.000 d’entre eux seulement ont retrouvé un travail et ont été rayés de la liste des chômeurs pour le bon motif”.

- L’opacité des décisions  de la Communauté urbaine de Nice dénoncée par F. Bénard.

- Méritocratie. Revue du Mauss.

- Clearstream. Le Parquet, aux ordres de la Présidence, fait appel contre D. de Villepin. Marianne. Il sera intéressant de suivre les hautes fonctions auxquelles sera appelé le Procureur Jean-Claude Marin.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte