Magazine France

La minorité aurait-elle toujours tort ?

Publié le 30 janvier 2010 par Forrestgump54
ag_forresgump54
Certes, dans notre Fédération comme dans les Fédérations du PCF de toute la lorraine, il y a eu vote. Vote pour déterminer notre façon de faire dès le premier tour des élections Régionales de Mars 2010.
Au plan National, il s’est passé la même chose. Sauf que 80 % des communistes ont souhaité dès le premier tour une liste Front de Gauche / PCF.
Ce n’est pas le cas dans notre région et dans 4 autres.
Depuis 37 ans que je milite au sein du Parti Communiste, des élections, j’en ai vue passer, des accords il y en a eu, des défaites, j’en ai connu, des victoires très peu, des déceptions, souvent.
Aujourd’hui, je fais partie de ceux, qui iront contre la décision de notre Fédération, puisque je soutiens la liste FRONT LORRAIN DE GAUCHE. C’est la première fois que je me retrouve dans cette situation.
Suis-je pour autant dans l’erreur ?
Suis-je un de ceux qui ne respectent pas la démocratie, comme il est dit par le chef de file des conseillers régionaux PCF dans cette vidéo ci-dessous ?
Je suis désolé, pas à l’aise du tout d’être dans cette situation, pas à l’aise car sur le bilan de nos conseillers régionaux sortants nous ne pouvons pas dire grand-chose, ils ont bien travaillé.
Dans le même temps, il faut se rappeler les élections Européennes, où le PCF et le Front de Gauche ont participé ensemble sur des listes communes. Des listes, qui ont provoqué une dynamique de GAUCHE dans tout le pays, un espoir de changement, un discours de GAUCHE, avec des idées de GAUCHE, avec une réelle volonté d’en finir avec la politique de droite mais aussi avec la social-démocratie.
Pourquoi, pour des élections locales que sont les Régionales, en Lorraine, nous n’aurions pas eu cette même démarche ?
Pour que nos élus gardent leur poste ?
Pour avoir tout simplement des élus ?
Je sais, que la démarche politique est complexe, que faire de la politique n’est pas facile. Mais je sais aussi, qu’il ne faut pas jouer avec les gens. Depuis des années, nous avons tellement joué avec les électrices et électeurs, au point où aujourd’hui ils n’ont plus confiance ni à la gauche, ni à la droite, ni aux politiques tout court.
Notre rôle, est de redonné ce rêve, que nous avons connu lors des années 80, et qui n’a pas trouvé une finalité heureuse. Il nous faut redonner un espoir d’une politique où les plus petits puissent se retrouver. Il nous faut tout simplement être honnête avec celles et ceux qui votent pour nous. Dire les choses et les appliquer, et surtout appeler un chat, un chat.
Est-ce que les élus socialistes ont toujours respecté la démocratie dans nos accords de rassemblement ?
NON ! Sur le pays haut lorrain, nous savons de quoi nous parlons.
Est-ce qu’aujourd’hui, le Parti Socialiste démontre réellement sa volonté d’appliquer une politique de Gauche ?
Je ne le pense pas, alors pourquoi nous priver de cette chance de faire avec d’autres, ce qui est possible de faire pour changer enfin la politique en France ?
Je ne suis pas à l’aise, d’autres également. Pas facile d’aller contre ses dirigeants, mais parfois il faut savoir prendre ses responsabilités et faire ce que l’on ressent.
C’est ce que j’ai décidé de pratiquer pour cette élection. Fini les mains sur la couture du pantalon.
Dans ce mode de société, je ne me reconnais pas, plus de solidarité, plus de fraternité, plus de rêve, plus de projet révolutionnaire, on t’annonce la mort d’un sans-abri comme un simple fait divers, des millions de gens dans notre pays vivent la misère. Ce n’est plus supportable, dans ces conditions, je fais confiance à ce mouvement qui est le Front de Gauche où NOUS Communistes avons toute notre place, rien que notre place.
Arrêtons toutes ces alliances, elles n’ont mené à rien, sauf, à avoir quelques élus.
Vaut mieux avoir un pourcentage correct qui reconnaît notre force, que d’avoir des élus et un petit pourcentage qui nous installe dans les oubliettes.
Parfois, il faut savoir repartir à zéro, pour démarrer du nouveau, et pour construire un nouvel avenir.
Nos valeurs, notre conception de la politique, nos convictions, m’ont amené à cette façon de penser.
Communiste je suis, communiste je le resterais.
Par contre, si l’histoire, démontre que j’ai faux, rien ne m’empêchera de le reconnaître.
Naïf ! Peut-être, mais que c’est bon de pouvoir rêver, espérer, pouvoir être sois même.
Dans cette démarche, je ne suis pas contre des hommes, mais contre une façon de faire qui ne me convient plus.
Trente-sept ans de militantisme, ça marque les esprits.
Je souhaiterais, même si cela paraît utopique, voir un jour une vraie politique de gauche appliquée dans mon pays.
Rien n’est FATAL, il suffit d’avoir la volonté, de voir changer les choses, de faire changer les choses, pour qu’elles changent.
ENSEMBLE NOUS POUVONS LE REALISER, ENSEMBLE NOUS POUVONS FAIRE BASCULER LES HABITUDES.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Forrestgump54 30495 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog