Magazine

La Mélancolie de Haruhi Suzumiya

Publié le 30 janvier 2010 par Jibouille

Haruhi Suzumiya est une fille plutôt étrange, elle n’a qu’un seul but dans la vie : rencontrer des personnes de type paranormal, que ce soit des aliens, des voyageurs du temps, des exilés de l’espace, etc. L’étrange l’attire et elle n’aime pas trop se mêler aux gens normaux.  Kyon, lui, est un jeune lycéen devenu terre à terre après avoir réalisé que tous ces phénomènes paranormaux n’existent pas. Ce dernier va se retrouver finalement dans la même classe que Haruhi et il deviendra très vite, malgré lui, son acolyte dans toutes ses fantaisies. Fort heureusement, Haruhi arrivera à embrigader d’autres personnes afin de créer une organisation aux objectifs bien étranges : la Brigade SOS.

La Mélancolie de Haruhi Suzumiya

On s’attend à voir une série banale sur la vie quotidienne des lycéens et bien pas du tout. Mais quand est-il de cette mélancolie de la jeune fille?

Ce qui frappe en premier est la réalisation, très particulière. En effet, les épisodes se suivent mais pas dans l’ordre. Ne vous étonnez pas si vous avez l’impression de vous être trompé dans les numéros des épisodes, c’est volontaire. Le premier est sans doute celui qui surprend le plus car son mode de narration est tout à fait original. Système repris d’ailleurs tout le long de l’animé car il marche bien.

L’histoire est intéressante au début mais on se lasse vite, quasiment aussi vite que notre héroine. Je veux dire que il y avait du potentiel qui, je trouve, a été mal utilisé et on se rend compte que beaucoup d’épisodes ne servent pas à grand chose. Bon, les derniers reprennent un peu un scénario, négligé jusque là, et on rentre vraiment dans le vif du sujet mais je trouve dommage d’attendre la fin pour que ça avance un peu plus. Donc, oui sur le fond mais non sur la forme.

Un grand oui sur les personnages, tous plus géniaux les uns que les autres. Suzumiya est exceptionnelle et est de loin mon perso préféré. Son caractère bien trempé, ses idées étranges, son look, tout me plait en elle. J’aime beaucoup sa façon de voir les choses (que je partage totalement d’ailleurs). Mais si elle est si réussie, c’est aussi grâce à ses « compagnons ». Kyon est l’opposé de Suzumiya, plus terre à terre et qui ne veut que sa petite vie tranquille soit trop chamboulée. Que dire de la petite Mikuru, sur laquelle on ne peut que craquer. Maltraitée par Suzumiya, on a pitié de la pauvre malheureuse. Yuki, perso discret et peu bavard, n’est pas sans rappeler Rei d’Evangelion. Bref, je n’ai pas trouvé un seul personnage qui m’ait déplu donc oui, encore oui.

Le chara-design est un peu trop simple et classique à mon gout. On ne voit rien de bien emballant, sauf quelques décors vraiment réussis. Les personnages ne sont pas ratés mais ils sont trop communs dans leur style. pourtant le coup des coiffures était une excellente idée mais pas ré-utilisée par la suite. Frustration de ce coté car j’aurai aimé que le design des persos soit aussi réussi que leur caractère.

Suzumiya Haruhi no Yuutsu était une série au gros potentiel mais qui n’a pas tenu ses promesses (mais à voir quand même, hein). Bientôt la saison 2 comme critique.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jibouille 319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog