Magazine

Lilian Thuram n'est pas l'ami des contribuables

Publié le 30 janvier 2010 par Copeau @Contrepoints
Lilian Thuram n'est pas l'ami des contribuables

L'ancien footballeur Lilian Thuram, critique habituel de Nicolas Sarkozy, s'était fait remarquer en 2006 en tenant les propos suivants, lors des émeutes de banlieue : « J'ai pourtant dit [à Nicolas Sarkozy] que je faisais partie des gens qu'il stigmatisait, même si j'évolue dans une autre sphère. Je n'oublie pas qui je suis, ni d'où je viens ».

Manifestement, Thuram évolue aujourd'hui dans une sphère radicalement différente de la banlieue : les Dernières Nouvelles d'Alsace affirment ainsi, relayées par Le Cri :

« Adrien Zeller avait invité l'ex-footballeur Lilian Thuram, 142 sélections en équipe de France, membre du Haut-Conseil à l'intégration, connu pour ses engagements contre le racisme, à venir témoigner face à des lycéens, pour la clôture du Mois de l'Autre. Thuram a répondu avec un tarif : 20 000 € pour une intervention d'une heure et demie. »

La Région a eu beau expliqué que cette action visait de nobles objectifs comme la tolérance, etc, nouveau refus de Thuram, à qui les 1500€ maximum que la région pouvait lui offrir n'était pas suffisant pour une heure et demi. « On ne vit hélas pas dans le même monde », aurait alors écrit Adrien Zeller en faisant référence à celui du foot pourri par l'argent.

Au moins Nicolas Sarkozy et Lilian Thuram semblent se rejoindre sur le bling bling, aux dépens des contribuables... Rassurez-vous cependant, même à ce tarif là, Thuram est bien loin des 200 000$ d'Al Gore.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte