Magazine Culture

Mot d'excuse, Pirandello, De Hooch, Vermeer, rêve idiot.

Par Georgesf

Je voulais préparer aujourd'hui un beau billet sur le recueil de toutes les nouvelles de Pirandello dont je suis en train de faire mes délices. Mais je n'en ai lu que 5, soit 2%, et de toute façon je suis allé à la Pinacothèque de Paris, pour voir l'expo sur L'âge d'or hollandais qui va bientôt fermer. Pirandello, lui, sera toujours là sur ma table de nuit.
Cela vous va, comme excuse ? Bon, puisque ça ne suffit pas, je vous donne une information qui vous permettra de briller dans les dîners en ville : une vraie information, presque inédite, qui n'est même pas mentionnée dans les catalogues et livres parus sur l'exposition.
Saviez-vous que, pendant longtemps, Vermeer a été considéré comme un peintre de seconde catégorie ? Le grand peintre de son époque, ce n'était pas lui, mais Pieter De Hooch.
J'aime aussi beaucoup Pieter De Hooch *:  Vermeer et lui peignaient le même genre de tableaux (si vous ne me croyez pas, regardez la toile ci-dessous). Jusqu'à la fin de XIXème, on préférait nettement Pieter De Hooch. A tel point que de nombreux tableaux de Vermeer étaient indûment attribués à De Hooch, ce qui permettait de les vendre plus cher.
Dommage que ce genre de farce ne puisse exister en littérature. Enfin, on peut rêver. Vous imaginez, dans un ou deux siècles ? On va découvrir que les plus belles nouvelles de Pirandello étaient en fait de Georges Flipo. Repose en paix, carissimo Luigi, c'était juste un rêve, un rêve idiot...
Un rêve d'auteur qui cherche une pirouette de sortie pour boucler son billet.
* (et Van Ostade, et Jan Steen. Et Rembrandt, bien sûr. Je dis ça si vous cherchez une idée de cadeau pour fêter la sortie de "La commissaire n'aime point les vers". C'est dans cinq jours. Il va falloir que je m'en occupe.)


De-Hooch.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Françoise Guérin - Mot compte double

    Françoise Guérin compte double

    Editeur Quadrature - Date de parution 25 janvier 2007 - 116 pagesUn recueil de seize nouvelles où des hommes ou des femmes nous confient ce qu’ils ont sur le... Lire la suite

    Par  Clarac
    CULTURE, LIVRES
  • Origine du mot barbecue

    Origine barbecue

    Ce billet est un peu un mea-culpa. J’ai soutenu pendant des années, du haut de ma superbe, que le mot barbecue venait du français « de la barbe au cul ». Lire la suite

    Par  Bastienb
    CULTURE
  • Tante (Ô mot maudit)

    Emile Littré (1801-1881) est un vrai comique involontaire. Témoin cet article trouvé dans l'extraordinaire recueil La Pathologie verbale, ou lésions de... Lire la suite

    Par  Philippe Di Folco
    CULTURE
  • Mot-clé

    Mot-clé

    : nécessite une serrure.Mot-serrure: nécessite une clé.Mot-coffre: rempli de jouets.Mot-valise: O.P.A. d'un mot sur un autre.Petit-mot: les plus beaux.Mot... Lire la suite

    Par  Chroniqueur
    LIVRES
  • [Mot] Blockbuster(s)

    [Mot] Blockbuster(s)

    Nouvelle catégorie, nouvel article. Et oui, pour vous aider à mieux me comprendre voire m’appréhender, chers amis, chers ennemis, je vous propose cette... Lire la suite

    Par  Charlyh
    CINÉMA, CULTURE, MUSIQUE
  • L’Art de la peinture, Johannes Vermeer

    L’Art peinture, Johannes Vermeer

    Johannes Vermeer 1632-1675, L’Art de la peinture***Un chef-d’œuvre sur la selletteL’Art de la peinture, conservé au Kunsthistorisches Museum, à Vienne, est... Lire la suite

    Par  Kenza
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Voici le Zani-mot...

    Voici Zani-mot...

    Que Mr Kiki du Kikimundo a fait pour moi!P.S. Elle est "chouette", n'est-ce pas?  Merci, Mr Kiki!(Ce sera l'emblème officiel de mon Lire la suite

    Par  Elianthe
    LIVRES

A propos de l’auteur


Georgesf 63 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines