Magazine

Recycler le Cesium Cs+ des eaux des centrales nucléaires

Publié le 29 janvier 2010 par Jo31
Après le champignon qui recycle l'uranium, voici une nouvelle publication d'un groupe de scientifiques, menés par Mercouri G. Kanatzidis, de l'Université de Northwestern, a annoncé leur percée dans la capture sélective du cesium ( Cs+) dans les eaux radiocatives des centrales nucléaires.


centrales_nucleaires.jpg


Pour expliquer leur avancée, les chercheurs utilisent l'image du Sabot de Vénus, qui attrape sa prise parmi d'autres en sélectionnant celle qui lui intéresse.  Sur le même schéma, ils ont créé une structure qui emprisonne le césium définitivement tout en laissant passer par exemple des ions sodium en milieu aqueux.

Les implications de cette découverte pourront être primordiales quant aux installations de retraitement des eaux ("sales") radioactives des centrales nucléaires. Surtout avec un marché mondial du nucléaire en croissance significatives, afin de répondre à la demande en énergie de la planète.


Selective incarceration of caesium ions by Venus flytrap action of a flexible framework sulfide

The selective capture of Cs+ from solution is relevant to the remediation of nuclear waste and remains a significant challenge (...) This process has useful implications in the separation science of Cs as it relates to the clean-up of nuclear waste. The dynamic response we describe here provides important insights for designing new materials for the selective removal of difficult-to-capture ions.


Source : nature chemistry

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jo31 221 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte