Magazine Info Locale

Au risque de choquer…

Publié le 31 janvier 2010 par Goure

Violences conjugales:Au moins 2.000.000 (2 millions) de femmes victimes de violence conjugale . Plusieurs centaines meurent sous les coups de leur conjoint chaque année , en France .

victimes-temoins.1264875865.gif

En parler , c’est déjà agir. Téléphonez au 3919.

“Parmi les victimes présentées dans le rapport, 30 % ont été poignardées, 30 % ont été abattues par arme à feu, 20 % ont été étranglées et 10 % ont été rouées de coups jusqu’à la mort”, précise le professeur Henrion membre de l’Académie nationale de médecine et responsable de cette étude pour le ministère de la Santé. Est-ce qu’on met la France sens dessus dessous pour ces femmes victimes de violence ? Non , alors qu’on remue ciel et terre pour environ 2000 femmes portant le voile intégral . Commençons de nous occuper des premières, car aucune ne choisit d’être battue , et même battue à mort.Les quelque deux mille qui portent burqa ou nikab ne méritent pas tant et tant de débats.Utilisons l’arsenal juridique que nous avons déjà sans créer une nouvelle loi inapplicable.Lorsqu’elles resteront chez elles , terrées par notre loi d’interdiction , les aurons-nous libérées ? Qu’est-ce que nous aurons fait avancer ?

Djamel Debouzze sur la burqa:(Sur Le Post - 27/01/2010)

jamel_debbouze_reference.1264591410.jpg

Alors que la mission parlementaire sur le voile intégral a rendu son rapport,   préconisant l’interdiction du voile intégral, par la loi, dans les services publics, l’humoriste ne mâche pas ses mots à ce sujet, comme le rapporte Lefigaro.fr.

Jamel Debbouze considère ainsi que la burqa en France “n’est même pas un épiphénomène, ça concerne 250 personnes: qu’est ce qu’on vient nous faire chier avec ce truc.”

Et il enfonce le clou en déclarant que ce débat est tout simplement “xénophobe”.

Et voilà ce qu’il pense des membres de la mission parlementaire qui préconisent l’interdiction de la burqa en France dans certains lieux: “Encore une fois, c’est xénophobe, voilà. Et les gens qui vont dans ce sens là sont des racistes.”

Il poursuit ensuite avec le débat sur l’identité nationale.

Pour lui ce débat est “schizophrénique” et c’est aussi “une insulte”.

Et il conclut avec cette formule: “La France a aussi un nouveau visage et il ressemble étrangement au mien et il faut que ça rentre dans les cerveaux.”

Personnellement je ne suis pas choquée par les paroles de Djamel Debouzze.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Goure 7020 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine