Magazine Sport

Spacer’s : exploit à Lawson Body !

Publié le 31 janvier 2010 par Lgs

Connaissez-vous la salle Frédéric Lawson-Body de Poitiers ? Du nom de l’ancien volleyeur Frédéric Lawson-Body décédé en 1989, cette salle multisports est réputé pour son ambiance où jusqu’à 2800 personnes viennent à chaque match supporter le Stade Poitevin. Vendredi soir, les Spacer’s de Toulouse y défiaient la bande à Rouzier dans une ambiance comme toujours surchauffée entre tambours et trompettes.

Après deux premiers sets perdus (25-22 et 25-17), les Toulousains regagnaient le vestiaire en sachant qu’après la coupure, plus que jamais, ils n’auraient rien à perdre ! C’est dans cet esprit insouciant et fort de leur habituel solidarité que les co-équipiers de Vincent Duhagon allaient gagner le troisième set (25-27) puis pousser Poitiers à jouer le tie-break en remportant le quatrième (22-25) où les deux « jokers » : Maxime Milhau et Maxime Poyer allaient apporter toutes leurs qualités, le premier marquant notamment deux aces ! Mené au tie-break, les Spacer’s n’allaient pas s’affoler et grignoter peut à petit leur retard jusqu’à s’imposer (12-15) au terme d’un super match.

Après le match, le libéro des Spacer’s, Nicolas Rossard lâché : « c’était un super match et c’était la première fois dans la salle de Lawson Body. Poitiers a un super public. Je pense que je m’en souviendrai toute ma vie ! »

Après 19 matches, les Spacer’s de Toulouse reviennent dans le top-8 du classement. De très bonne augure avant d’aborder un match important face à Ajaccio vendredi soir, pour faire le plein de point ?

Zago

Réaction de Zago : Aujourd’hui Vincent me disait que depuis qu’il était joueur il n’avait jamais gagné contre Poitiers à Poitiers.  C’est une équipe et surtout il y a ce public qui en cesse de pousser avec son envie et sa passion, même quand nous étions devant, les supporters poussaient et méritaient le titre de septième homme.  Notre victoire dans ces conditions revêt un caractère encore plus agréable pour nous … même si je me doute de la déception des supporters Poitevins. Ce soir, nous avons pris de véritables points de bonus.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Body Addict ... //

    Body Addict

    Ha ha, alors si ça c'est pas de la synchronisation hein! Loin de moi l'idée de vous faire un petit teasing dans le billet d'hier, mais devant les quelques... Lire la suite

    Par  Sushipedro
    CONSO, MODE, MODE FEMME
  • body of evidence

    body evidence

    harper's bazaar de juillet 1993, je m'en rappelle très bien... j'attendais comme toujours avec beaucoup d'impatience la sortie de ce magazine qui avait tout pou... Lire la suite

    Par  Airuos
    A CLASSER
  • The Human Body

    Human, after all Le prendre en grippe, tel est le dernier credo du corps. Fragile machine à roter, à chier, à pustuler, péter, éternuer, postilloner... Lire la suite

    Par  Didier Vincent
    INSOLITE
  • Un body-building qui souffre…

    body-building souffre…

    …visiblement cette année d’un manque d’athlètes. Une belle prestation pourtant pour une soirée qui promettait,  et avait été annoncée comme telle, d’être belle... Lire la suite

    Par  Notil
    A CLASSER
  • Jennifer’s Body

    Jennifer’s Body

    Graou Graou Jannifer est une bien jolie jeune fille. Elle est charmante, presque intelligente, mais sa particularité réside dans sa petite culotte. La petite a... Lire la suite

    Par  Corentino
    CINÉMA, CULTURE
  • Oxygen Body 3% Karin Herzog

    tonifiante , hydratante, circulatoire et antiseptiqueCette crème est ce que l’on appelle L’Original, car c’est celle qui fut la première création du Docteur Pau... Lire la suite

    Par  Sophia
    BEAUTÉ , BONS PLANS, CÔTÉ FEMMES
  • Jennifer's Body....or not Body

    Jennifer's Body....or Body

    "Quand j'ai dit : On va se fendre la gueule....c'était à prendre au premier degré, Robert....Qu'est-ce que tu me fatigue, à force... Lire la suite

    Par  Bannister
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Lgs 2521338 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine