Magazine Info Locale

De Saint-Pourçain au Val de Besbre

Publié le 31 janvier 2010 par Gérard Charbonnel @gcharbonnel

De vignes en bocage

L'itinéraire de découverte commence à Saint-Pourçain, pays vigneron pour continuer sa route au pied des châteaux de Billy et de Lapalisse en pays de Forterre.Le Val de Besbre et Jaligny, célèbre pour sa foire aux dindes, vous accueilleront ensuite avant de poursuivre votre route vers le puy Saint-Ambroise et la visite des châteaux de Beauvoir et de Thoury. Et, s'il vous reste du temps, le PAL ( parc animalier et de loisirs ) vous ouvrira ses portes pour finir en détente.

Saint-Pourçain sur Sioule

De Saint-Pourçain au Val de Besbre

Saint-Pourçain, ville commerçante baignée par la Sioule, est surtout connue pour ses vins qui furent très appréciés à la cour de France et qui restent aujourd'hui, très prisés des amateurs de vins d'Auvergne. Pays de pêche et de randonnées, les amoureux de patrimoine y trouveront également leur compte. Depuis la place du Maréchal Foch, dominée par le beffroi de l'ancien monastère, un passage voûté conduit à la cour des Bénédictins joliment restaurée. Là, une belle vue sur le clocher et l'imposante toiture de la nef de l'église Sainte-Croix s'offrent au regard.

Cette ancienne abbatiale, aux vastes proportions, édifiée entre les XIe et XVe siècles, accueille un choeur, tardivement élevé qui a pour particularité de n'être pas situé dans l'axe de la nef dont les arcs brisés sont surmontés d'un faux triforium. Les stalles, qui datent du XVe siècle, sont ornées de miséricordes sculptées de motifs plutôt fantaisistes, voire humoristiques. Dans l'abside, les deux chapelles Nord en forme d'hémicycle et percées de fenêtres en plein cintre témoigne d'une facture romane. La sacristie, amenagée dans les cinq travées qui subsistent du cloître, présente une piéta du XVe siècle et de très beaux chapiteaux sculptés.

Pays vigneron, Saint-Pourçain vous acceuillera aussi au musée de la vigne et du Terroir. Ce musée y présente la principale activité agricole de la région, la production de vin. Un escalier à vis situé dans la tour de l'horloge ( XVe ) permet d'accéder aux salles qui rassemblent, avec grand soin, des collections d'objets issus du métier de vigneron et montrent les divers secteurs liés à la vigne et au vin. Les deux pièces maitresses du musée sont un alambic hippomobile datant de 1889 et un immense pressoir du XVIIe siècle dont la roue actionnée par trois ou quatre hommes permettait de presser jusqu'à 300 kg de raisins. Une évocation de l'histoire de la ville de Saint-Pourçain ainsi que deux présentations, l'une consacrée à l'architecture rurale de la région et l'autre, aux fêtes et rituels liés à la vigne, complètent cette visite.

Château de Billy - Abbaye Saint-Gilbert

De Saint-Pourçain au Val de Besbre

Plus loin, en direction de Lapalisse, le petit village de Billy nous accueille au pied de son château à l'architecture massive et imposante. Le château de Billy, élevé au XIIe siècle, était jadis entouré d'une double ceinture fortifiée. Dans le village même, l'on peut admirer deux maisons très anciennes, l'une à pans de bois, l'autre, lui faisant face ( mairie ), construite en pierre.

Près de Billy, en empruntant la D130, il est possible de se rendre à l'abbaye Saint-Gilbert, à travers la très belle chênaie de de Marcenat. Elevée au XIIe siècle, l'abbaye Saint-Gilbert conserve une très belle salle capitulaire en croisées d'ogives et un chauffoir avec sa cheminée monumentale.

Château de Lapalisse

Sur les bords de la Besbre, Lapalisse est domminée par l'imposante silhouette de son château. En ancien français palisse signifie " haie ", partout présentes en ce pays de bocage. Aucun rapport avec le célèbre Monsieur de La Palice, auteurs de lapalissades biens connues. Lapalisse doit sa renommée à Jacques II de Chabannes, seigneur de La Palice, Maréchal de France qui s'illustra à la conquête du Milanais et fut fait prisonnier à la bataille de Pavie.

Du château féodal, il ne reste que peu de choses. L'édifice actuel entrepris en 1527 est l'oeuvre des Florentins que Jacques de Chabanne avait ramenés d'Italie. De la terrasse haute du château, où se trouve la porte d'entrée, s'offre un beau panorama sur la Besbre et l'entourage immédiat du château. La chapelle, adjointe au milieu du XVe siècle, fut pillée en 1793. Sa crypte renferme les tombeaux des De Chabanne.

Jaligny sur Besbre

De Saint-Pourçain au Val de Besbre

Cette petite localité, chef-lieu de canton est surtout connue pour son écrivain local, René Fallet et... ses dindes de Noël !Ce village qui remonte à la plus haute antiquité doit sa renommée à sa foire aux dindes qui se tient chaque année, le second mercredi de décembre et qui semble surgir de la nuit des temps. Ce jour-là, ornées de rubans ou de foulards, les volatiles envahissent Jaligny qui peut se prévaloir d'une autre célébrité locale, son écrivain, René Fallet, auteur entre autres, d'un inénarrable roman, la " Soupe aux choux ", portée à l'écran pour le bonheur de tous.

Né en 1927 à Villeneuve Saint-Georges de parents originaires de la vallée de la Besbre, René Fallet a passé les vacances de son enfance à Thionne, chez sa tante où il se promenait tout en lisant, en compagnie d'un canard apprivoisé.

Mais Jaligny, pour le visiteur, c'est également une église romane et un château féodal à l'histoire mouvementée, le premier de tout un circuit.

Puy Saint-Ambroise

En quittant Jaligny, nous prenons la route de Vaumas et, sur les hauteurs du village de Saint-Léon nous arrivons au puy Saint-Ambroise où la vue porte sur toute la vallée de la Besbre, le massif du Morvan et plus loin, la Bourgogne pointant son nez.

Châteaux de Beauvoir et de Thoury

De nombreux châteaux se succèdent dans la vallée de la Besbre, tous différents les uns des autres. La vallée de la Besbre n'est-elle pas d'ailleurs surnommée la " vallée de châteaux " ? Plus d'une vingtaine de forteresses et manoirs, pour la plupart propriétés privées, jalonnent ce pays entre Lapalisse et Dompierre-sur-Besbre. Seuls les châteaux de Lapalisse, Beauvoir et Thoury sont accessibles à la visite.

De Saint-Pourçain au Val de Besbre

Le château de Beauvoir est une ancienne place forte du XIIe siècle qui porte les traces de restaurations effectuées au XVe siècle par les propriétaires.

Son tracé en équerre le différencie des autres châteaux de la région et son ancienne tour de guet est typiquement de facture bourbonnaise. A gauche du château, un chemin longe les anciennes douves et débouche sur de très beaux jardins.

Le château de Thoury, situé non loin du précédent, présente de hautes courtines qui relient les deux corps de logis et la porte d'entrée.

De Saint-Pourçain au Val de Besbre

Celle-ci, accessible par un pont jeté sur ses douves, est munie de machicoulis et de deux tourelles au toit en poivrière. A l'intérieur du châtaeu, une cour intérieur donne sur la tour de garde, la salle à manger, le salon, la tour de guet, et une cave voûtée du XIè siècle.

Le PAL

L'excursion prend fin près de Dompierre sur Besbre, au PAL, parc animalier et de loisirs, ouvert d'Avril à Octobre. L'ensemble présente différentes espèces animales vivant en semi liberté pour la plupart ainsi que de nombreuses attractions pour petits et grands, de quoi passer une agréable journée de détente en famille. Un petit train vous conduira de l'entrée du parc aux premières attractions.

Découvrir le PAL à travers ce film :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gérard Charbonnel 315 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine