Magazine Politique

Hortefeux improvise une nouvelle "loi"...

Publié le 31 janvier 2010 par Politistution

Hortefeux improvise une nouvelle "Gouverner, c'est prévoir"...malheureusement, notre gouvernement semble souvent à la "traine"...


Encore une fois, le principe "un fait divers, une loi" vient d'être appliqué par Brice Hortefeux, au lendemain du drame de l'Oise


Peu importe que les conclusions de l'enquête ne soient pas encore connues...


"les enquêteurs suivaient "trois pistes, mais il peut y en avoir d'autres [...]Ce peut être un toxicomane, un déséquilibré ou encore une mise en scène", a même précisé le ministre

...Brice Hortefeux s'est empressé de s'emparer de ce fait divers pour annoncer sur TF1 un plan visant à mieux "protéger" les personnes âgées. Il comprendrait la mise en place d'opérations "tranquillité seniors", pour assurer une vigilance accrue et des rondes, grâce au "concours de réservistes par exemple", autour des personnes âgées, qui pourront appeler dès qu'elles seront inquiètes...

Bien sur, dans un autre temps, Hortefeux ne semble pas évoquer la baisse des effectifs policiers :Ces chiffres peuvent être retrouvés
Selon le blog de Delphine batho, il y aurait 1 390 policiers en moins et 1 354 gendarmes en moins en 2010. ici (page 42 pour la police, page 105 pour la gendarmerie).

A l'Assemblée Nationale, plusieurs députés s'inquiètaient également de cette diminution lors de la discussion du volet SÉCURITÉ du Projet de loi de finances 2010 :

Depuis 2008, la donne a profondément changé du fait de l'application de la révision générale des politiques publiques aux services de police et de gendarmerie comme à l'ensemble des services de l'État : 3 600 emplois ont été supprimés cette année et 2 600 devraient l'être l'an prochain.M. Michel Diefenbacher, rapporteur spécial de la Commission des finances"
[...]Le reste des crédits étant réduit en part relative et en valeur absolue, il faudra faire mieux avec moins d'effectifs et moins de crédits disponibles.
Ma deuxième série de questions porte sur les effectifs et les recrutements. L'année prochaine, les effectifs de la police et de la gendarmerie doivent respectivement diminuer de 1 390 et 1 354 équivalents temps plein. "
M. Jean-Christophe Lagarde.[...]Mais tous les efforts que vous ferez risquent de se heurter à la multiplication des missions et à la diminution concomitante des effectifs. Mais vos efforts de rationalisation trouveront leurs limites."
"La réduction progressive des effectifs programmée dans le cadre de la RGPP fait naître des inquiétudes.

Pour rappel, Sarkozy avait pourtant promis en nov. 2007, lors d'une rencontre avec la Police-Gendarmerie une non-diminution d'effectif :

"Concernant la police et la gendarmerie, je voudrais dire d'emblée que la capacité opérationnelle de ces deux services ne sera pas réduite. Je connais les effectifs et les demandes[...]"
Grande Arche de la défense 29 Nov. 2007

Nous pouvons donc légitimement s'interroger sur la faisabilité d'une telle mesure...


En effet, qu'un nouveau texte soit inapplicable n'est pas une nouveauté pour ce gouvernement.

Dernièrement en Nov. 2009 le député M. François Pupponi. s'interrogeait lors de la discussion d'une proposition de loi sur les bandes :

"Pour que votre texte soit matériellement applicable, il vous faudra multiplier par dix, quinze ou vingt les effectifs actuellement présents dans nos commissariats.
Or ce ne sera pas le cas et, lorsque les citoyens appelleront la police pour l'avertir que des bandes sont sur le point de s'affronter, les policiers ne pourront que leur répondre : " Nous sommes quatre. Nous n'avons qu'une voiture. Que voulez-vous qu'on fasse ? ""

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Politistution 51 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine