Magazine Science

Premier spectre d’une exoplanète

Publié le 31 janvier 2010 par Pyxmalion @pyxmalion

Premier spectre direct d'une exoplanète

Pour la première fois, une équipe de « chasseurs » d’exoplanètes a réussie à obtenir le spectre direct d’une planète géante en orbite autour d’une autre étoile.

HR 8799 est une étoile encore jeune de 1,5 fois la masse du Soleil. Située à environ 130 années-lumière de nous, elle possède sa petite communauté de planètes (trois, à ce jour, ont été découvertes) ainsi que deux ensembles d’astéroïdes qui ne sont pas sans rappeler notre Ceinture d’Astéroïdes (entre Mars et Jupiter) et la Ceinture de Kuiper (située au-delà de Pluton). Pour les astronomes, ce système extrasolaire est en quelque sorte un système solaire agrandi.

Parmi ces trois exoplanètes massives, l’équipe de chercheurs s’est particulièrement intéressée à celle du milieu. Sa masse est estimée à 10 fois celle de notre Jupiter et sa température en surface s’élèverait à plus de 800°C. Les astronomes ont entrepris d’obtenir son spectre directe, le premier du genre, avec le Very Large Telescope (VLT) et sa magnifique batterie d’instruments comme la caméra infrarouge NACO et l’optique adaptative. Obtenir le spectre (la signature chimique) direct d’un corps tellement plus petit et moins lumineux que son étoile hôte à une aussi grande distance est une véritable prouesse technologique que les astronomes comptent bien renouveler au cours des prochaines années. Imaginez un peu : « c’est comme essayer de voir de quoi est faite une bougie en l’observant à deux kilomètres de distance alors qu’elle se trouve à côté d’une lampe éblouissante de 300 watts » indique Markus Janson, l’un des auteurs de l’article scientifique présentant cette observation inédite.

L'étoile HR8799

L'étoile HR8799

À leur grande surprise, les données obtenues montrent une atmosphère de nature différente de celles imaginées par les calculs des ordinateurs et les modèles théoriques. Les astronomes espèrent pouvoir obtenir les spectres des deux autres planètes et de pouvoir tous les comparer. Ce sera la première fois qu’un autre système planétaire sera ainsi observé. Des renseignements importants seront à relever quant à la composition chimique de ces corps massifs et aussi sur la formation de tels ensembles.

L’étude des spectres d’exoplanètes est un vecteur important de découvertes, les astronomes sont ainsi capables de connaître les éléments chimiques présents en leur sein et, pourquoi pas, de déceler la présence de matières organiques, de formes de vie ou pré-biotiques, etc.
Le spectroscope SPHERE qui sera installé en 2011 devrait permettre aux astronomes d’obtenir des spectres encore plus précis d’exoplanètes géantes.

Crédit photo : ESO/M. Janson.

NGC 4945
Betelgeuse
L'exoplanète gliese 581 d
Nébuleuse à reflexions autour de l'étoile HD 87 643
Galaxie de Barnard


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pyxmalion 19514 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog