Magazine Société

Larry Summers lit mon blog !

Publié le 31 janvier 2010 par Guerby

Larry Summers a déclaré selon la BBC :

The US president's economic advisor Larry Summers, also in Davos, called the level of unemployment in the US "disturbing".

He suggested there had been a fundamental shift in the US economy. "At the moment just one in five men in the US between 25 and 54 aren't working" he said.

Mr Summers warned that assuming there was a reasonable recovery, that number could rise to one in seven. That compares to 95% employment in the 1950s, suggesting a "profound change" in the structure of the US economy.

"This is a statistical recovery but still a human recession," he said.

Et en effet si on graphe le taux de sans emploi parmis la population des hommes de 25 a 54 ans aux USA (source BLS, sans ajustement saisonnier) :

Larry Summers lit mon blog !

Le dernier point en decembre 2009 donne 19.7% de sans emploi soit 12.2 millions d'hommes agés de 25 a 54 ans qui ne travaillent pas sur une population civile non institutionnelle de 62.1 millions. Comme ce taux a tendance historiquement a augmenter en janvier et février il devrait mécaniquement dépasser les 20% soit un sur cinq.

Je n'ai pas mis les emplois "a temps partiel" (moins de 35 heures par semaine selon le BLS) mais la série commence en 1986 autour de 4% et est actuellement à son maximum historique de 6.5% d'employés a temps partiel, soit plus de 26% des hommes de 25 a 54 ans qui n'ont pas d'emploi a temps plein.

Le taux de chomage officiel publié par le BLS pour cette population est lui de 9.9%, soit la moitié du taux de sans emploi.

La situation des femmes de 25 a 54 ans n'est pas meilleure, le pourcentage qui ne travaillait pas en décembre 2009 est de 30.9% soit 19.6 millions sur une population de 63.5 millions. La courbe de sans emploi des femmes de 25 a 54 ans descends depuis 1948, a atteint un minimum puis remonte maintenant : il faut remonter a mars 1988 pour retrouver le niveau de décembre 2009 soit deux décennies de gains effacée par la crise actuelle. Le taux de chomage officiel de cette population est lui de 7.6%.

Et bien sur toutes les autres catégories de population sont moins bien loties donc le 19.7% pour les hommes de 25 a 54 ans est un minimum.

Pour référence Eurostat donne pour la France au 3ème trimestre 2009 (les données mensuelles ne sont disponibles que pour le chomage ...) une population de 12.1 millions d'hommes de 25 a 54 ans, avec un taux de sans emploi de 12.3%, soit un homme sur 8 sans emploi, et un taux de chomage de 6.9% pour cette population via "LFS series - Detailed quarterly survey results / Total Population / Population by sex, age groups, nationality and labour status (1000)". Pour les femmes de 25 a 54 ans la population est de 12.5 millions, le taux de sans emploi de 23.3% et le taux de chomage de 8.2%, donc on retrouve pour cette population une inversion de type "plus de personnes travaillent mais le chomage est plus elevé" déja décrite dans ce blog (données de chomage non normalisées par l'OECD cependant, je n'ai pas trouvé de données récentes OECD).

Et l'INSEE lit ausi mon blog :) dans une publication intitulée Le « halo » du chômage : entre chômage BIT et inactivité on peut trouver quelques statistiques interessantes sur la différence entre les chomeurs et "les inactifs souhaitant travailler" (cela ne s'invente pas) :

  • 23.1% des chomeurs a un trimestre donné ont retrouvé un emploi le trimestre suivant, contre 14.1% des "inactifs souhaitant travailler" : il y a un écart entre les deux populations mais il n'est pas si grand.
  • si on regarde la situation de ceux qui ont un emploi 2.0% etaient chomeurs au trimestre précedent mais 0.4% etaient des "Inactif souhaitant travailler" et ... 1.3% des "Inactif ne souhaitant pas travailler" donc au total de ceux qui entrent dans l'emploi 2.0% sont chomeurs et 1.7% sont inactifs, la différence est très faible a 54% contre 46% dans la population accédant a un emploi.

L'attention est actuellement focalisée sur le taux de chomage mais si les "inactifs" sont oubliés le risque est grand de faire des erreurs de diagnostic et donc de ne pas trouver les bonnes solutions à la crise.

Billets précédents sur ce thème :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Guerby 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine