Magazine High tech

A4 : la mystérieuse puce d’Apple

Publié le 31 janvier 2010 par Alexandre Laurent

A4 : la mystérieuse puce d’Apple

Après avoir racheté courant 2008 la société PA Semi, Apple dispose maintenant en interne des ressources nécessaires à la conception d’un processeur tel que celui qui anime la tablette iPad présentée cette semaine par Steve Jobs. De cette puce, on ne sait pour l’instant pas grand chose et beaucoup se demandent ce qu’elle peut bien receler. Nous avons cherché à en savoir un peu plus et nous vous proposons nos conclusions, en attendant de pouvoir vérifier in situ de quoi il retourne.

A4 : quelle architecture ?

Dans le domaine de la téléphonie mobile, c’est l’architecture ARM qui règne en maitre et dans la mesure où l’iPad emprunte les fondements logiciels du système d’exploitation de l’iPhone, il est logique que la puce A4 fasse appel à un coeur ARM. Une évidence ? Peut-être, mais mieux vaut le préciser : Apple aurait pu partir de ses gammes d’ordinateurs portables et tenter de centrer sa tablette sur un coeur x86 tel que celui des processeurs Intel Atom. Difficile toutefois, avec un tel choix technologique, de promettre dix heures d’autonomie sans une batterie de taille conséquente…

La puce A4 est donc centrée sur un coeur ARM. S’y limite-t-elle ? Rien n’est moins sûr. Lors de son keynote, Steve Jobs a parlé de l’A4 comme d’un processeur, mais il pourrait bien s’agir d’une puce plus complexe de type SoC, pour System on a Chip. Autrement dit, une puce qui réunit non seulement un processeur, pierre de voute de l’ensemble, mais aussi des composants dédiés à la gestion de la vidéo, de l’audio, de la 3D, des connexions réseau ou des éventuels périphériques, sans oublier la mémoire vive nécessaire au fonctionnement du système.

A4 : la mystérieuse puce d’Apple

C’est la théorie que défend Daniela Kruste, du site Bright Side of News (spécialisé dans le hardware) et force est de constater qu’elle parait réaliste.

A4 : plus qu’un simple processeur ?

En avril 2008, Apple rachète une société dont le coeur de métier est la conception de puces ARM, PA Semi. Ses ingénieurs ont depuis rejoint Cupertino, et l’équipe a rapidement été étoffée, avec comme objectif la réalisation d’un design de puce convenant parfaitement aux objectifs fixés par le comité en charge du développement de l’iPad, ce dernier étant piloté directement par Steve Jobs.

Dans l’entre-deux, ARM a continué ses travaux et est aujourd’hui en mesure de proposer aux fabricants qui le souhaitent un coeur Core A9, cadencé à 1 GHz et gravé en 45 nanomètres. Comparé aux 600 MHz du coeur Samsung qui équipe l’iPhone 3GS, le processeur est censé offrir un gain de performances substantiel, tout en préservant l’autonomie des batteries puisque du fait de cette finesse de gravure supérieure, il chauffe moins et consomme donc moins. 1 Ghz, c’est justement la fréquence annoncée pour la puce A4. Cerise sur le gâteau : les documents de référence publiés par ARM font état d’implémentations à deux et quatre coeurs du Cortex A9. Le multitâche est donc parfaitement envisageable, même si pour l’instant Apple semble avoir pris le parti de le limiter à ses propres applications.

En quoi auraient donc consisté les missions de l’équipe d’ingénieurs d’Apple ? Ces derniers ont vraisemblablement planché sur les à côtés : les composants annexes qui viennent soutenir le coeur ARM pour des tâches dédiées. A ce niveau, l’une des pièces les plus importantes est sans doute le processeur dédié à la gestion de l’affichage. Ici, Apple pourrait avoir décidé de faire des infidélités à PowerVR pour mettre au point son propre contrôleur graphique avec comme promesse la prise en charge de la 3D et la gestion des vidéos jusqu’au 720p.

D’après la rumeur, la puce A4 serait pour l’instant produite par Samsung, Apple et PA Semi étant ce que l’on appelle des sociétés fabless, qui conçoivent les puces mais n’en assurent pas directement la fabrication. En l’état actuel des choses, l’A4 pourrait sans doute être intégrée à un téléphone. Petites dimensions, consommation électrique réduite, la chose n’a rien d’impossible. Apple pourrait toutefois choisir d’attendre la prochaine révision des process de fabrication, de façon par exemple à voir ses puces gravées en 28 nanomètres, au lieu des 45 actuels.

On attend maintenant de voir ce que cette puce a dans le ventre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Apple : Un Apple store à Marseille

    Apple store Marseille

    Selon Jean-Philippe Mouton, directeur général d’Hammerson France un Apple store serait prévu de s’implanter du côté... Lire la suite

    Par  Jordann
    HIGH TECH, MOBILES
  • Google vs. Apple

    Google Apple

    Google vs Apple par GigaOm : la guerre des deux géants de l'informatique en image : Apple vs Google : Cliquez sur l'image pour agrandir svp voir la source... Lire la suite

    Par  Alain Werner
    HIGH TECH, MOBILES
  • Apple Media Advisory

    Alors que nous avons fourni plus de 500 000 iPads durant la première semaine de commercialisation, la demande est beaucoup plus importante que ce que nous avion... Lire la suite

    Par  Xp14
    HIGH TECH, MOBILES
  • P2P made in Apple ?

    made Apple

    Pour faire écho à cet ancien post, Apple travaillerait actuellement sur son propre service de paiement mobile en P2P pour iPhone et iPad suite au brevet que... Lire la suite

    Par  Philippe Lerouge
    HIGH TECH, MOBILES
  • Le monde Apple [Humour]

    Voici une vidéo satirique sur le monde Apple et le marketing de la marque à la Pomme qui nous a bien fait rire : voir sur iPhone / iPod Touch / iPad Article... Lire la suite

    Par  Alain Werner
    HIGH TECH, MOBILES
  • Processeur A4 plus performant sur l’iPad que sur l’iPhone 4

    Processeur plus performant l’iPad l’iPhone

    Que les possesseurs d’iPad se rassurent. D’après les premières constatations du site iSuppli, l’iPad serait bel et bien plus puissant que l’iPhone 4. Lire la suite

    Par  Iphonezine.fr
    CONSO, HIGH TECH, MOBILES
  • Apple un jour, Apple toujours

    Apple jour, toujours

    Travailler chez Apple, voilà ce qui pourrait faire extrêmement bien sur un CV ! Mais à condition d’être bon, et de ne pas partir chez les concurrents. Lire la suite

    Par  Romain18241
    HIGH TECH, INTERNET

A propos de l’auteur


Alexandre Laurent 1174 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines