Magazine Société

Mort du comédien Pierre Vaneck à 78 ans ce 31 janvier 2010

Publié le 31 janvier 2010 par Sylvainrakotoarison

(dépêches)
Mort du comédien Pierre Vaneck à 78 ans ce 31 janvier 2010
http://www.lefigaro.fr/theatre/2010/01/31/03003-20100131ARTFIG00104-deces-du-comedien-pierre-vaneck-.php
Décès du comédien Pierre Vaneck
Lefigaro.fr (avec AFP)
31/01/2010 | Mise à jour : 15:20 | Commentaires  8 | Ajouter à ma sélection
«C'est une très grande voix du théâtre qui s'en va», a déclaré le comédien Pierre Arditi. Crédits photo: Abaca Press.
Ce visage du théâtre et du cinéma français s'est éteint dimanche matin à l'âge de 78 ans.
 
Le comédien Pierre Vaneck, visage populaire du théâtre et du cinéma français, est décédé dimanche matin à l'âge de 78 ans, a-t-on appris auprès de son agent. «Il est décédé ce matin à l'hôpital des suites d'une opération cardiaque qu'il n'a pas supportée», a déclaré son agent, Marie-Laure Munich, saluant «un immense acteur de théâtre et un homme d'une grande humanité».
Acteur dans une trentaine de films, depuis le milieu des années 50, il a fait de très nombreuses apparitions au théâtre. Il a été à plusieurs reprises de l'aventure du Festival d'Avignon, dans les années 60, avec Jean Vilar et Georges Wilson. Plus récemment, il a participé à la création, en 1994, de «Art», la pièce à succès de Yasmina Reza. L'auteure dramatique a d'ailleurs salué «une personnalité humainement très rare», dont la «priorité n'était pas la carrière».
Un «partenaire inoubliable»
L'acteur Fabrice Luchini a de son côté rendu hommage à un «formidable acteur» qui «était atypique car il ne cherchait pas la gloire». «Pierre était un formidable acteur et un partenaire inoubliable (...). Il était rigoureux, exigeant», a déclaré Fabrice Luchini, qui a notamment côtoyé Pierre Vaneck dans la pièce «Art».
«C'est une grande voix du théâtre qui s'en va. Ce qu'il avait de particulier, c'est qu'il honorait ce qu'il avait à incarner», a également déclaré le comédien Pierre Arditi. «Ce qui m'impressionnait chez Pierre, c'était cette extraordinaire faculté d'incarner et d'intérioriser. Beaucoup de comédiens sont dans la démonstration. Lui était dans l'incarnation», a-t-il estimé. Et de conclure: «Son image m'accompagne sur scène, comme un guide spirituel. Il est dans ma 'valise' pour toujours. Quand je suis entré dans le métier, il était déjà emblématique. Il a été un nouveau Gérard Philipe, même s'il n'y a qu'un Gérard Philipe et un seul Pierre Vaneck.»
http://www.liberation.fr/culture/0101616663-le-comedien-pierre-vaneck-est-mort
Culture 31/01/2010 à 15h04
Le comédien Pierre Vaneck est mort
Acteur dans une trentaine de films, depuis le milieu des années 50, il a fait de très nombreuses apparitions au théâtre. Il est mort dimanche à l'âge de 78 ans.
9 réactions
 
L'acteur Pierre Vaneck, le 27 juin 2005 à Monte-Carlo. (© AFP Jacques Munch)
 
 
 
 
 
 
Le comédien Pierre Vaneck, visage populaire du théâtre et du cinéma français, est décédé dimanche matin à l’âge de 78 ans.
«Il est décédé ce matin à l’hôpital des suites d’une opération cardiaque qu’il n’a pas supportée», a déclaré à l’AFP son agent, Marie-Laure Munich, saluant «un immense acteur de théâtre et un homme d’une grande humanité».
Acteur dans une trentaine de films, depuis le milieu des années 50, il a fait de très nombreuses apparitions au théâtre. Il a été à plusieurs reprises de l’aventure du Festival d’Avignon, dans les années 60, avec Jean Vilar et Georges Wilson.
Plus récemment, il a participé à la création, en 1994, de «Art», la pièce à succès de Yasmina Reza. Deux de ses petits-enfants jouent dans la série télévisée «Plus belle la vie».
«Il était atypique car il ne cherchait pas la gloire»
L’acteur Fabrice Luchini a salué la mémoire du comédien: «Pierre était un formidable acteur et un partenaire inoubliable. Il était atypique car il ne cherchait pas la gloire. Il était rigoureux, exigeant».
«Pierre était fraternel. C’était une joie de partager l’affiche avec lui. C’était un homme courtois et affectueux».
L’acteur Pierre Arditi a lui aussi rendu hommage à sa «noblesse de jeu, celle d’aller au plus profond sans jamais utiliser de faux semblants».
«Ce qui m’impressionnait chez Pierre, c’était cette extraordinaire faculté d’incarner et d’intérioriser. Beaucoup de comédiens sont dans la démonstration. Lui était dans l’incarnation», a-t-il estimé.
«Le cinéma a été moins généreux avec lui. Il avait un métier considérable. Il était un modèle du genre. Il était un exemple pour moi et pour beaucoup de comédiens. Son image m’accompagne sur scène, comme un guide spirituel. Il est dans ma "valise" pour toujours. Quand je suis entré dans le métier, il était déjà emblématique. Il a été un nouveau Gérard Philipe, même s’il n’y a qu’un Gérard Philipe et un seul Pierre Vaneck», a conclu Pierre Arditi.
(Source AFP)
 
http://www.france-info.com/culture-spectacles-expositions-2010-01-31-pierre-vaneck-quitte-les-planches-definitivement-398995-36-40.html
Pierre Vaneck quitte les planches, définitivement
France Info - 13:51 Le comédien Pierre Vaneck, visage populaire du théâtre et du cinéma français, est décédé ce matin. Il avait 78 ans.
“Il est décédé ce matin à l’hôpital des suites d’une opération cardiaque qu’il n’a pas supportée” a déclaré son agent, Marie-Laure Munich, saluant “un immense acteur de théâtre et un homme d’une grande humanité.”
Fils d’un officier belge, Pierre Auguste Van Hecke dit Pierre Vaneck a passé sa jeunesse à Anvers avant de poursuivre des études médecine à Paris. Puis de s’inscrire aux Cours d’Art Dramatique de René Simon. Son premier rôle ce serra celui de Louis XIII en 1952 dans une adaptation du livre d’Alexandre Dumas père. Puis ce jeune premier romantique fera ses débuts au cinéma dans le film de Julien Duvivier, Marianne de ma jeunesse.
Acteur dans une trentaine de films, depuis le milieu des années 50, il a fait de très nombreuses apparitions au théâtre. Il a été à plusieurs reprises de l’aventure du Festival d’Avignon, dans les années 60, avec Jean Vilar et Georges Wilson.
Plus récemment, il a participé à la création, en 1994, de "Art", la pièce à succès de Yasmina Reza. Pierre Vaneck partageait alors la scène avec Pierre Arditi et Fabrice Luchini.
 Parmi les hommages rendus à Pierre Vaneck, celui de Pierre Arditi qui a été son partenaire au théatre avec Dorothée Barba  (1'52")
  
--------------------------------------------------------------------------------
 Fabrice Luchini regrette la relation fraternelle qu’il avait avec lui  (0'40")
  
Deux jours à tuer :
http://www.youtube.com/watch?v=Txtx1ZqRZz4
aux frontières du possible
http://www.youtube.com/watch?v=8GhrC6DJKYg
 
 
 
 
Le comédien Pierre Vaneck, visage populaire du théâtre et du cinéma français, est décédé dimanche matin à l’âge de 78 ans.
«Il est décédé ce matin à l’hôpital des suites d’une opération cardiaque qu’il n’a pas supportée», a déclaré à l’AFP son agent, Marie-Laure Munich, saluant «un immense acteur de théâtre et un homme d’une grande humanité».
Acteur dans une trentaine de films, depuis le milieu des années 50, il a fait de très nombreuses apparitions au théâtre. Il a été à plusieurs reprises de l’aventure du Festival d’Avignon, dans les années 60, avec Jean Vilar et Georges Wilson.
Plus récemment, il a participé à la création, en 1994, de «Art», la pièce à succès de Yasmina Reza. Deux de ses petits-enfants jouent dans la série télévisée «Plus belle la vie».
«Il était atypique car il ne cherchait pas la gloire»
L’acteur Fabrice Luchini a salué la mémoire du comédien: «Pierre était un formidable acteur et un partenaire inoubliable. Il était atypique car il ne cherchait pas la gloire. Il était rigoureux, exigeant».
«Pierre était fraternel. C’était une joie de partager l’affiche avec lui. C’était un homme courtois et affectueux».
L’acteur Pierre Arditi a lui aussi rendu hommage à sa «noblesse de jeu, celle d’aller au plus profond sans jamais utiliser de faux semblants».
«Ce qui m’impressionnait chez Pierre, c’était cette extraordinaire faculté d’incarner et d’intérioriser. Beaucoup de comédiens sont dans la démonstration. Lui était dans l’incarnation», a-t-il estimé.
«Le cinéma a été moins généreux avec lui. Il avait un métier considérable. Il était un modèle du genre. Il était un exemple pour moi et pour beaucoup de comédiens. Son image m’accompagne sur scène, comme un guide spirituel. Il est dans ma "valise" pour toujours. Quand je suis entré dans le métier, il était déjà emblématique. Il a été un nouveau Gérard Philipe, même s’il n’y a qu’un Gérard Philipe et un seul Pierre Vaneck», a conclu Pierre Arditi.
(Source AFP)
http://solitudemonamour.blogspot.com/2010/01/pierre-vaneck.html
dimanche 31 janvier 2010
Pierre Vaneck
 
Pierre Vaneck est mort! Un acteur que j'aimais.
J'espère revoir cette pièce de Yasmina Reza, Art, où il interprète Marc avec Fabrice Luchini, Serge et Pierre Arditi, Yvan. Serge l'invite à venir voir sa dernière acquisition : une toile blanche acquise pour 200 000 francs. Incompréhension de Marc et Yvan et une discussion s'engage entre les trois amis sur l'art contemporain mais aussi sur l'absurde.
Marc à Serge : « Tu as acheté cette merde deux cent mille francs ? »
Serge à Marc, en réponse : « mais mon vieux c'est le prix c'est un ANTRIOS »
Serge à Marc, parlant de l'auteur de son acquisition : « Mais pour moi, c’est une divinité ! Tu ne crois pas que j’aurais claqué cette fortune pour un vulgaire mortel !… »
Répétée à plusieurs reprises : « Lis Sénèque. »
« "Et alors ?" "Et alors rien !" »
Marc : « Je me fous de ce que dit Paul Valéry. »
Serge : « Tu n'aimes pas non plus Paul Valéry ? »
Marc : « Ne me cite pas Paul Valéry. »
Serge : « Mais tu aimais Paul Valéry ! »
Serge à Marc : « Mais qui es-tu, Marc ?! »
Yvan : « Je veux être votre ami, Yvan le farfadet. »
Serge : « Un homme de son temps participe à la dynamique intrinsèque de l'évolution. »
Marc à Serge : « Si tu te blesses, ça signifie que tu es suspendu au jugement d'autrui. »
Wikipédia.
Je voudrais mourir comme Françoise Giroud : avoir un malaise en assistant à une pièce de théâtre et mourir quelques heures plus tard. Pouvoir jusqu'au bout, vivre de curiosité, de passion.
Publié par Des mots et des êtres à l'adresse 1/31/2010 02:11:00 PM
http://www.evene.fr/celebre/biographie/pierre-vaneck-22038.php
http://www.france-info.com/culture-spectacles-expositions-2010-01-31-pierre-vaneck-quitte-les-planches-definitivement-398995-36-40.html
Pierre Vaneck quitte les planches, définitivement
France Info - 13:51 Le comédien Pierre Vaneck, visage populaire du théâtre et du cinéma français, est décédé ce matin. Il avait 78 ans.
“Il est décédé ce matin à l’hôpital des suites d’une opération cardiaque qu’il n’a pas supportée” a déclaré son agent, Marie-Laure Munich, saluant “un immense acteur de théâtre et un homme d’une grande humanité.”
Fils d’un officier belge, Pierre Auguste Van Hecke dit Pierre Vaneck a passé sa jeunesse à Anvers avant de poursuivre des études médecine à Paris. Puis de s’inscrire aux Cours d’Art Dramatique de René Simon. Son premier rôle ce serra celui de Louis XIII en 1952 dans une adaptation du livre d’Alexandre Dumas père. Puis ce jeune premier romantique fera ses débuts au cinéma dans le film de Julien Duvivier, Marianne de ma jeunesse.
Acteur dans une trentaine de films, depuis le milieu des années 50, il a fait de très nombreuses apparitions au théâtre. Il a été à plusieurs reprises de l’aventure du Festival d’Avignon, dans les années 60, avec Jean Vilar et Georges Wilson.
Plus récemment, il a participé à la création, en 1994, de "Art", la pièce à succès de Yasmina Reza. Pierre Vaneck partageait alors la scène avec Pierre Arditi et Fabrice Luchini.
 Parmi les hommages rendus à Pierre Vaneck, celui de Pierre Arditi qui a été son partenaire au théatre avec Dorothée Barba  (1'52")
  
--------------------------------------------------------------------------------
 Fabrice Luchini regrette la relation fraternelle qu’il avait avec lui  (0'40") 
  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sylvainrakotoarison 1160 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine