Magazine Culture

La Maison aux oiseaux : L’héritage perdu [Cycle Singapour, Malaisie]

Publié le 31 janvier 2010 par Diana
La Maison aux oiseaux : L’héritage perdu [Cycle Singapour, Malaisie]La Maison aux oiseaux / Bird House (2006), premier long métrage du cinéaste Eng Yow Khoo, dépeint le rapport d’une génération malaisienne à l’héritage familial, mais aussi et surtout culturel.
La Maison aux oiseaux : L’héritage perdu [Cycle Singapour, Malaisie]Deux frère, Hua et Keat, se disputent sur l’avenir d’une maison héritée de leur grand-père. L’un souhaite y construire une volière d’hirondelles, l’autre un magasin d’antiquité. Au milieu de cela, un père se veut discret sur les chamailleries de ses fils.
L’importance de l’héritage familiale et culturelle est au centre de ce long métrage. Le cinéaste se veut critique sur une génération qui néglige le poids de ces structures anciennes. Des maisons d’un autre temps qui se veulent loin des clichés d’une société moderne et qui sont pour Hua et Heak des murs sans âmes ou du moins sans grande valeur. Par une réalisation précise, le cinéaste fait résonner les gestes et mouvements des occupants comme pour figer un souvenir futur. Malgré une thématique actuelle et forte, La Maison aux oiseaux manque cruellement de relief. L’ensemble se regarde sans que le film n’interpelle, ni ne captive réellement, dommage. Sans oublier, le choix d’une bande de son dès plus déstabilisante, proche d’un air de comédie sentimentale.
La Maison aux oiseaux est un film à l’esthétisme réussi mais dont la lacune principale reste son manque de puissance narrative.
Diana

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Diana 569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine