Magazine Cuisine

Rigatoni multicolores farcis à la provençale (tomates séchées, roquette, pignon, sardine,...)

Par Eric Bernardin

002

J'avais acheté ces superbes pâtes italiennes il y a quelques mois et je ne leur avais pas trouvé d'utilisation. Et puis, quand j'ai vidé mon placard pour préparer mes cartons, je suis retombé dessus. Evitant en ce moment d'acheter trop d'alimentaire, je me suis également décidé à utiliser des boîtes de sardines que l'on m'avait offertes il y a un temps certain (et sur lesquelles je ne m'étais pas jeté jusqu'à présent).
Il y a 3 opérations à effectuer

La cuisson des pâtes

Le paquet indiquait 10 minutes. J'ai plutôt fait 11. Dans de l'eau salée, évidemment. J'ai aussi mis un peu d'huile d'olive pour éviter tout collage malencontreux.

La préparation de la farce
(pour une douzaine de pâtes)
Bon ben là, j'ai mis tout ce qui traînait encore dans la cuisine qui pouvait évoquer l'Italie
- 1 boîte de sardines à l'huile d'olive
- 30 g de pignons grillés à la poêle
- 30g de roquette hachée au couteau
- 50g de tomates séchées hachées au couteau
- 20g d'olives noires dénoyautées et hachées
- le zeste d'un citron confit en saumure
- 1 belle cuillerée de pesto au basilic
- 1 filet d'anchois à l'huile d'olive (haché, évidemment)
Ben y a plus qu'à tout mélanger dans un saladier. A peine besoin de saler et poivrer. Un peu de vinaigre balsamique ne pourra pas nuire, bien au contraire.
3 - Mettre l'une dans les autres
Alors là, il y a plusieurs solutions :
- ne rien donner à manger aux pâtes durant une journée et les laisser dans la même pièce que la farce à l'exclusion de tout autre aliment. Avec un peu de chance, elle vont se "farcir" le mélange. Il n'y a plus qu'à les récupérer pleines avant qu'elles ne se vident ou commencent à se manger entre elles.
- utiliser un entonnoir et les gaver avec un outil au diamètre légèrement inférieur à celui de l'entonnoir. Il faut de la patience et de la délicatesse. Mais on finit vite par être un pro ;o)
- la méthode fainéasse. Couper les pâtes sur la longueur. Mettre un peu de farce à l'intérieur, rouler le tout et serrer. Le fini est un peu moins sympa, et le mangeur doit être plus sur ses gardes (risque d'ouverture brutale).
J'étais tellement content du résultat, que j'en ai refait le lendemain pour un repas où j'étais invité. J'ai changé la présentation, par contre. Voili voilou :

018

Il fallait que j'amène aussi le vin qui allait avec. J'ai pris la cuvée Saint Martin 2007 du Château Saint Martin de la Garrigue. J'en ai parlé déjà ICI. Toujours aussi bon !

180

PS : pour le nom des pâtes, j'ai un petit doute : je n'ai pas gardé l'étiquette. Je ne suis donc pas certain que ce soit vraiment des rigatoni (il me paraissent un peu surdimensionnés quand bien même ils en ont la forme).

blog A boire et à manger   blog A boire et à manger  blog A boire et à manger  


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Eric Bernardin 4274 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine