Magazine

[saison 2] La Mélancolie de Haruhi Suzumiya

Publié le 01 février 2010 par Jibouille

Voici la suite des aventures de Suzumiya Haruhi. On observe ici les premières vacances d’été de la Brigade SOS. Haruhi, notre « tsundere » adorée, est plus enthousiaste que jamais à vivre pleinement ces quelques semaines d’été. Nos héros Kyon, Nagato, Mikuru et Koizumi, eux aussi, profitent ensemble des vacances. Haruhi propose donc une chaine d’activités à son goût que la brigade devra accomplir en moins de deux semaines. Cependant, malgré le plaisir et l’innocence apparente de toute la cohorte d’événements distrayants dans les yeux de Haruhi, un trouble existe et une certaine présence morose nous incite à croire que ce ne seront pas des vacances de tout repos…

[saison 2] La Mélancolie de Haruhi Suzumiya

J’ai un peu le sentiment de m’être fait voler cette saison, dont j’attendais beaucoup et qui est loin d’avoir tenu ses promesses.

D’abord, pour son histoire, incroyablement vide, même si des éléments nous laissaient croire le contraire. Quand on voit 8 épisodes parlant de la même chose et ayant une chute plus que discutable, je me dis que c’est vraiment histoire de remplir car même s’il y a quelques variations, elles sont loin de pouvoir se justifier dans le scénario de base. Et la fin me renforce dans mon idée car c’est un peu le même principe: répétition pour rien. Où sont les innovation de la première saison qui avaient le spectateur par sa chronologie bizarre? C’est triste à dire mais Suzumiya est devenu banal (non, ne pleurez pas ^^). On espère des débuts de réponses mais qui n’arrivent pas finalement, le fond restant très sommaire et loin d’apaiser notre soif de savoir sur les pouvoirs de la jeune fille.

Les personnages restent fidèles à ce que l’on a pu voir mais en moins bons, comme Haruhi, qui perd de son charisme, en devenant une cheftaine capricieuse et tortionnaire, loin de l’élève qui changé de coiffure à volonté ou qui ne demeurait mystérieuse dans la 1ère saison. Kyon demeure toujours son fidèle valet, qui tire de plus en plus la tronche pour un oui pour non et qui finit par s’écraser bien comme il faut devant son tyran favori. Mikuru est juste là pour sa plastique et endormir le spectateur par son coté kawai (à condition qu’on y soit sensible, ce qui n’est pas mon cas). Koizumi joue encore à l’invité fantome car on en sait toujours pas ce qu’il chercher vraiment. SOn coté calme en toute circonstance à le don de m’exaspérer et même son duo avec Kyon finit par lasser. Seule Yuki est intéressante, justement parce qu’elle ne dit rien, ce qui l’empêche de dire des conneries et aussi parce que quand elle annonce quelque chose de dramatique, on a l’impression qu’elle s’en fiche royalement.

Le design est exactement pareil que celui de la première saison, très coloré, par désagréable à regarder, mais avec beaucoup plus de points de vue fixes, qui font office de remplissage (vous savez, voir un verre pendant 1 minute alors qu’on s’en fout totalement).
La musique a beaucoup perdu également et l’opening et l’ending sont bine moins marrants que les premiers.

Une saison très décevante, voir carrément inutile, qui accuse le studio pour son manque d’idée sur le sujet. Souhaitons que si saison il y a (ce qui est fort probable), elle sera plus proche de la première, avec enfin une histoire qui se suit, des réponses et un retour de ce qui a fait le succès de Suzumiya. C’est décevant, plus que fondamentalement mauvais.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jibouille 319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog