Magazine Médias

Radio et Internet: Décryptage du nouveau site d'Europe 1!

Publié le 30 janvier 2010 par Pierrecaubel

Sorti des cartons le week-end dernier, le nouveau site Internet d'Europe 1 marque clairement la fin d'une stratégie webradiophonique pour la station de la rue François 1er, au profit d'une stratégie online d'information et de fidélisation autour de la marque "Europe 1″, notamment par la production de contenus propres. Décryptage de ce nouveau site par l'excellent Laurent Cabioch sur son blog "Médiacratie 2.0"

Radio Internet: Décryptage nouveau site d'Europe Le défi:

Europe1.fr n'est donc plus un site de radio mais un portail d'information, comme l'a expliqué son créateur dans un article élogieux du JDD (Groupe Lagardère, sic). Ce changement majeur intervient au moment où la radio accède au podium de Médiamétrie, face à un leader luxembourgeois encore très fort sur les ondes et sur le web avec 2,4 visiteurs uniques, contre 1,8 pour Europe 1 (chiffres Nielsen/Netratings, octobre 2009). Ce qui est finalement très peu par rapport au nombre d'auditeurs de ces mêmes radios et aux autres sites d'informations en ligne comme LeMonde.fr et LeFigaro.fr, qui oscillent entre 5 et 6 millions de visiteurs. Le défi est de taille, mais avec ces bouleversements (et des moyens constants), il n'est pas risqué de parier qu'Europe 1 dépassera RTL ... sur Internet. L'objectif est clairement annoncé : "dépasser les 3 millions de visiteurs uniques mensuels en 2010″ (voir interview ). L'opportunité est d'autant plus grande que RTL assume ne pas avoir de contenus propres au web. Pour Tristan Jurgensen, directeur général de RTL Net " ma porte d'entrée, ça reste la radio [...] d'ailleurs, mon meilleur vecteur de publicité, c'est l'antenne ".

Les risques:

Cette nouvelle stratégie n'est pas sans risque vis-à-vis des investissements consentis (embauche d'une trentaine de personnes !). A titre d'exemple, France Info qui joue légitimement la carte de l'actualité sur le web ne compte que 900.000 visiteurs uniques par mois (nov. 09) contre 4,5 millions d'auditeurs par jour. Le plus gros risque serait de trop s'éloigner de l'esprit radiophonique, élément clé de la marque Europe 1. Avec ce nouveau site, la station a relégué au second plan tout ce qui fait la valeur d'une radio : le son . Contrairement aux précédentes versions, les articles d'actualité en format texte représentent près de 75% des pages, il n'y a plus de player rapide pour écouter le dernier flash et, comble du comble, même pas d'intégration de reportages audio dans les articles d'actualité. En clair, l'actualité est coupée de l'antenne. Où est la valeur ajoutée par rapport aux nombreux concurrents ? . Les possibilités de se démarquer sont donc faibles.

Les seuls contenus d'antennes disponibles sont des contenus de rattrapage ("catch-up radio" ?), des vidéos bonus, et des pages spéciales sur certains animateurs, dont on se demande comment ils vont réussir à les actualiser à long terme . La solution miracle semble être les sondages, on en compte près d'un par page !

Les incohérences:

Radio Internet: Décryptage nouveau site d'Europe
Cette nouvelle logique de portail comporte à mon sens quelques failles dans l'environnement web actuel. Je vous passerai les remarques de pinailleurs, comme les mauvais détourages

Radio Internet: Décryptage nouveau site d'Europe

Autre absurdité, celle que j'appellerai les "vidéos fixes" : la grande marque de fabrique d'Europe 1. Elle consiste à proposer la réécoute d'émissions avec un player vidéo, mais sans vidéo, avec simplement une image fixe de l'animateur. Certes la vraie vidéo est présente par ailleurs dans certains cas, mais reste minoritaire. Alors pourquoi pas proposer un simple player de son ? Qui peut le plus, peut le moins. Cela permettrait au moins d'alléger visuellement la redondance de certaines pages (voir ci-dessus).
Rumeur et malice:

Pour finir sur une note positive : une astuce de conception très maline, celle du diaporama avec chargement d'une nouvelle page à chaque changement de photos (au lieu d'un slideshow sous flash sans rechargement)... et Dieu créa la multiplication des clics et des pages vues. Toute dernière observation, cette nouvelle version d'Europe 1.fr renforcerait-elle la rumeur de disgrâce de Jean-Marc Morandini. En effet, le site est pourvu d'une rubrique " médias " ET d'une rubrique "Télé" et pourtant il n'est aucunement mention de l'animateur-vedette-expert du petit écran. CQFD.

( Lire l'article original via Paperblog.fr )

Si vous envisagez de redéfinir votre stratégie webradio, pourquoi ne pas faire appel à un consultant radio dont le recul et la distance, par rapport à votre marque, est un gage d'objectivité.

Pierre Caubel Consulting est à votre écoute et à votre disposition!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierrecaubel 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines