Magazine High tech

Cinq journalistes s’enferment et testent les réseaux sociaux Facebook et Twitter

Publié le 01 février 2010 par Le Monde Numérique @lmn_officiel

Dans notre monde numérique, on ne sait parfois plus à quel saint se vouer. Certains ne jurent que par les grands médias, d’autres s’informent également via les sites d’actualités et d’autres encore ne consultent que leurs comptes Facebook et Twitter et les buzzs du moment pour se tenir au courant.
Les réseaux sociaux ont pris une ampleur sans précédent sur la toile. Aussi bien que les grands reporteurs disposent quasiment tous d’un compte twitter qu’il suffit de suivre pour se tenir au courant de l’actualité. Mais toutes ces informations sont-elles pertinentes, vraies, vérifiées ?

Pour en mesurer la réelle pertinence, cinq journalistes français vont, à l’image du loft, de secret story ou autres émissions de télé réalité dans lesquels les candidats sont officiellement coupés du monde, se livrer à un défi : coupés de la télé, de la radio, des journaux, ils vont vérifier s’il est possible d’obtenir une actualité pertinente uniquement au travers de Twitter et de Facebook. L’objectif de ces personnes est également de montrer que les médias traditionnels sont supérieurs en termes d’actualités par rapport à ces réseaux. Histoire de redorer le blason des « grands médias ». Sûrs de leur coup ?

Pourtant, Anne-Laure Martin déclarait : “je le répète encore et encore : je ne participe pas au Huis Clos sur le Net pour démontrer la suprématie des médias dits “traditionnels” sur les nouveaux médias. C’est (re)dit.” Et elle ajoute comme premier commentaire : “Je dois avouer que moins de 24 heures après le début de l’expérience, je trouve aux journaux, aux flashs radio et aux téléjournaux une savoureuse qualité. Ils permettent au moins de dormir.”

Petit hic, l’opération nommée « Huit clos sur le net » ne dure qu’une semaine. Pas évident que nos journaliste Benjamin Muller de France Info, Nour-Eddine Zidane de France Inter, Janic Tremblay de Radio Canada, Anne-Paule Martin de la RTS et Nicolas Willems de la RTBF aient suffisamment de recul pour tirer un bilan tout aussi pertinent des infos qu’ils vont recevoir. Peurs d’être pris pour des petits rats de laboratoire nos journalistes ? Peut être bien.
Pendant cette semaine du 1er au 5 février, les journalistes devront commenter l’actualité sur leurs antennes respectives grâce uniquement aux informations qu’ils auront pu glaner sur les réseaux sociaux.
Un blog a été spécialement créé pour suivre les journalistes au quotidien. Pour y accéder, cliquez sur le lien ou sur l’image.

Cinq journalistes s’enferment et testent les réseaux sociaux Facebook et Twitter


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Monde Numérique 14077 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte