Magazine Cinéma

Ange - "Le Soir Du Diable" (1972)

Publié le 01 février 2010 par Olivier Walmacq

01 février 2010

Ange - "Le Soir Du Diable" (1972)

Ange Soir Diable

Ange, le plus grand des groupes de rock progressif français. Et aussi l'un des seuls, au passage. L'un des seuls groupes français capable de faire voyager qui que ce soit, où que ce soit, de n'importe quelle façon que ce soit. On adore où l'on déteste. Personellement, j'adore.

Caricatures est leur premier album. Un premier opus que j'ai eu l'occasion découter très récemment. Hum... Bilan assez moyen, pour tout dire. Déjà, la production est à chier. Mais cela peut se comprendre. Pas beaucoup de moyens à l'époque pour ce jeune groupe belfortain...
Sur ce disque, autant le dire tout de suite, on relève quantité de morceaux médiocres. A commencer par le titre qui ouvre et qui ferme l'album. Biafra 80. Long, chiant et inutile, tout comme Tels Quels, sans doute l'un des pires morceaux d'Ange. Tout simplement déplorable, une pitoyable perte de temps.
Le reste, je ne crache pas dessus. Ou alors, je crache moins dessus. Dignité n'est pas mauvais, le titre éponyme de l'album non plus. Et, tout de même, on relève un morceau monstrueusement remarquable.

Je veux bien sûr parler de Le Soir Du Diable. Morceau qui explique la pochette, en quelques sortes. Musicalement, c'est absolument parfait, si l'on excepte les défauts de production. Si ce n'est cela, ce morceau est apocalyptique, tout simplement magnifique.
Christian Décamps signe comme toujours, des paroles grandioses, monstrueuses et poétiques au possible. En résulte le seul morceau sincèrement essentiel du premier album, petit coup d'essai qui vaut ce qu'il vaut (je parle du disque en lui-même). Grandiose, quoi qu'on en dise.

Alors maintenant, tous ceux qui disent "je déteste Ange", je les défie de ne pas aimer ce morceau. Si ça ne plaît pas de manière générale, j'accepte de payer le café à tout le monde!

Oui je le ferai!

NOTE: 21/20

Vous noterez la performance scénique de Christian Décamps, au passage...

Posté par koamae à 16:29 - Clips vidéos musicaux, musiques de films et concerts - Commentaires [1] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : 1972, Ange, Caricatures, Christian Décamps, Le Soir Du Diable, Rock progressif

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Saint Ange

    Saint Ange

    Genre: horreur année: 2003durée: 1H38 L'histoire: Une jeune femme, masquant une grossesse honteuse, est chargée de nettoyer une orphelinat désaffecté et hanté... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • La fourche du diable

    fourche diable

    de Mark TerryÉvaluation immédiate, coordination, et enquête sur l’attaque contre l’U.S. Immunological Research à Baltimore, MD. Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Les cercles du diable

    cercles diable

    On raconte que dans des contrées lointaines du côté du Tadjikistan lorsqu’on enferme un enfant dans un cercle dessiné par un bâton, il ne peut plus en sortir,... Lire la suite

    Par  Dominique_lin
    CULTURE
  • Robert: Ange ou Démon?

    Robert: Ange Démon?

    La chanteuse française Robert propose un magnifique clip pour illuster la chanson, Ange et Démon. Cette chanson qui est  la BO de la pub "Ange ou démon, le... Lire la suite

    Par  Guillaume
    BEAUTÉ , CONSO, CULTURE, MUSIQUE, PARFUM
  • Le havre du diable

    havre diable

    de Brice Pelman Le docteur Savin s'apprêtait à passer avec sa fiancée trois semaines idylliques, mais c'était sans compter avec l'arrivée impromptu d'un... Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Le diable de Temps

    diable Temps

    (entrée de l'ancienne prison de Guingamp) Le Temps est un vrai diablotin: il prend en ce moment, pour moi, l'apparence d'une porte de prison entrouverte qui ne... Lire la suite

    Par  Chatperlipopette
    CULTURE, LIVRES
  • Le diable dans la cuisine

    de Hélène Calvez« Il y a seulement quelques mois, je vivais à Paris, et ma vie, placée sous la protection de la fée Volupté, s'écoulait douce et paisible. Je... Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines