Magazine Société

Le bilan de Cohn-Bendit, celui de Krivine

Publié le 01 février 2010 par Bix

Jeudi dernier était diffusé dans Envoyé spécial un portrait de Daniel Cohn-Bendit. Pour bien cerner le personnage, les journalistes étaient allés interroger 2 anciens camarades de lutte en mai '68 : Alain Krivine et un anarchiste dont j'ai oublié le nom.

Alain Krivine était évidemment extrêmement critique sur ce qu'était devenu l'agitateur de la Sorbonne, le révolté de Nanterre, le roux juif-allemand qui nargue les CRS. S'il apprécie en effet le soixante-huitard des barricades, il aime beaucoup moins le député européen, l'ancien maire-adjoint de Francfort.

Une phrase m'a bien marqué dans l'interview de Krivine, celle où il met en doute son bilan, genre : "Qu'a-t-il fait finalement ?" Ah ben oui, il n'a pas fait la révolution !

J'ai eu une envie physique de lui foutre des baffes. Parce que bon, c'est quoi le bilan d'Alain Krivine, à part la LCR, le NPA et Olivier Besancenot ? Quel rôle a joué Alain Krivine dans l'amélioration de la condition ouvrière, à part l'augmention des tickets resto des imprimeurs LCR/NPA ?[1] On peut ne pas être d'accord avec 100 % des actes et paroles de Cohn-Bendit, mais il a un bilan, avec sûrement un bilan intéressant à Francfort où il me semble qu'il s'est occupé, entre autres, de centre pour toxicomanes.

Je sais, c'était la semaine dernière, mais il fallait que ça sorte. Voir Alain Krivine juger une carrière politique à l'aune d'un bilan, c'était trop pour que je ne réagisse pas.

Notes

[1] Vous ne le savez peut-être pas mals le NPA dispose de sa propre imprimerie. La classe internationale.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bix 96 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine